Arnaque au paiement sans contact : 2263 euros dérobés via une montre connectée

Maj. le 6 juillet 2020 à 8 h 39 min

Le nombre d’arnaques au paiement sans contact aurait explosé de 30% en un an. Le site France TV Info rapporte le cas d’une victime qui s’est fait dérober 2263 euros via sa montre connectée.

smartwatch
Crédits : Unsplash

La crise du coronavirus a favorisé le développement du paiement sans contact. Mais à en croire un reportage de France TV Info, les fraudes sont en train d’exploser. L’organe de médiation de la fédération française bancaire aurait enregistré une hausse de 28,9% des réclamations en l’espace d’un an. Le media cite par exemple le cas d’un propriétaire de smartwatch qui se serait fait dérober 2263 euros via sa montre connectée.La fraude aurait eu lieu dans une discothèque alors qu’il n’avait pas conscience que sa montre était configurée pour le paiement sans contact.

Arnaques au paiement sans contact : les banques sont plus réticentes à vous rembourser

Sur sa facture, des transactions supérieures au plafond de paiement  (30 euros dans son cas) sont visibles, ce qui semble anormal. La victime a déposé une demande à sa banque, mais ces dernières semblent se montrer de plus en plus réticentes à rembourser immédiatement les clients. Dans son cas, la banque rétorque que les opérations contestées ne coïncident pas avec un cas de fraude. En raison du déplacement du plafond, le client exige néanmoins le remboursement en se fondant sur l’article L133-18 du code monétaire et financier.

Une autre victime citée dans le reportage explique s’être faite arnaquer deux fois – elle a dû attendre le remboursement des sommes dérobées pendant six mois. Les banques sont pourtant tenues de rembourser immédiatement les clients en cas de transactions frauduleuses effectuée sans code. Mais il semble qu’un flou juridique persiste sur la question. Le reportage n’explique néanmoins pas comment les sommes ont été dérobées – ni de quel modèle de smartwatch on parle. Pour autant, les risques liés au paiement sans contact sont depuis longtemps pointés du doigt.

Même si le plafond de paiement sans code fait office de garde-fous, la fraude reste possible via diverses techniques. Par exemple en sollicitant la puce NFC du smartphone, smartwatch ou d’une carte bancaire avec un appareil malveillant à proximité. Ou en copiant les données de paiement transmises à un terminal, pour les utiliser en réalité sur un autre à l’insu du client. Jusqu’alors ce type de fraudes semblait peu probable en raison des contraintes techniques : il faut se trouver très près d’un appareil configuré pour les paiements pour parvenir à une telle attaque.

Lire également : Android – un bug permet de pirater un smartphone grâce au NFC

Mais l’explosion du nombre de cas semble inviter à renforcer la sécurité du paiement sans contact. Avez-vous déjà été victime de fraude ? Partagez votre retour dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Votre smartphone peut prendre feu à cause de ce simple malware !

Les chercheurs en sécurité de Tencent ont découvert qu’il était possible de mettre le feu, à distance, à un smartphone. Ils ont pour cela conçu un malware, BadPower, qui s’attaque aux chargeurs rapides – qui servent alors de fusible d’allumage……