Les voitures vous espionnent désormais encore plus que votre smartphone !

 

Les voitures pourraient nous espionner tout autant voir plus que nos smartphones. C’est en tout cas ce que révèle une enquête du journal américain The Washington Post. Les systèmes d’infodivertissement présents dans nos véhicules enregistreraient un grand nombre de données personnelles des conducteurs.

Crédits : Pixabay

Et si nos voitures en disaient et en savaient autant sur nous que nos smartphones ? C’est ce qu’avance une enquête du journal The Washington Post publiée ce mercredi 18 décembre 2019. Selon cet article, les véhicules récents et équipés de média center recueillent les données personnelles des smartphones qui y sont connectés, et enregistrent également les trajets du conducteur. 

Pour l’aider dans son investigation, le journaliste a fait appel aux services de Jim Mason, un spécialise du piratage de voitures qui travaille régulièrement avec la police sur des vols ou des accidents de la route. Avant toute chose, il fallait se procurer l’un de ces media center, pour le disséquer et voir les infos qu’il pouvait contenir. Jim Mason a donc piraté le système d’une Chevrolet Volt 2017 appartenant à un ami du journaliste.

À lire également : Voitures connectées – presque 100% comportent des failles de sécurité ! 

Des données suffisantes pour traquer les conducteurs

Après une petite heure passée à se battre pour désencastrer l’appareil du tableau de bord, Jim Mason a pu le connecter à un ordinateur. Ce qu’il a trouvé est édifiant. Le hacker a pu consulter :

  • Une feuille de route détaillée grâce à laquelle Jim Mason a pu savoir où et quand le conducteur s’était arrêté récemment
  • Des journaux d’appels du conducteur
  • La liste de ses contacts téléphoniques, avec adresses mails et photos de profil des réseaux sociaux
  • Des identifiants pour certains sites et services

Les deux hommes ont poursuivi l’expérience avec un autre appareil acheté sur Ebay 375$. D’après eux, il contenait suffisamment de données « pour reconstituer les déplacements et les relations personnelles d’un parfait étranger ». Jim Mason était en mesure de savoir où le propriétaire du véhicule s’arrêtait pour manger le midi tous les jours et à quelle station-service il allait régulièrement faire le plein. Il est également tombé sur une photo de la femme du conducteur. Cette photo était tout simplement reliée au contact dans le répertoire.

À lire également : Samsung prépare des capteurs photo et des processeurs pour les voitures connectées 

C’est le flou du côté des constructeurs

Le Washington Post a essayé d’obtenir des réponses auprès des constructeurs automobiles. D’après le journal, il a été très difficile de savoir si ces entreprises utilisaient ses données. General Motors a tout de même précisé que « beaucoup de ces données sont hautement techniques, ne sont pas raccordables avec des individus et ne voyagent pas plus loin que le véhicule lui-même ». Des sources proches de l’industrie automobile ont confirmé au journal que les constructeur sont en réalité dans le flou et ne savent pas comment se servir de ces informations.

Certains envisageraient de les vendre à des partenaires commerciaux, voire à des assureurs. En effet, plusieurs capteurs installés dans les véhicules récents sont capables de fournir de nombreuses informations précieuses sur notre style de conduite : tendance à freiner brusquement, excès de vitesse, respect ou non des distances de sécurité, etc. De quoi permettre aux assureurs d’en apprendre plus sur leurs clients.

Selon le Washington Post, Toyota est le constructeur automobile qui respecte le mieux la vie privée de ses clients. Dans ses conditions d’utilisation, l’entreprise précise qu’il ne partagera « aucune information personnelle ». Il serait pour l’instant le seul à le mentionner noir sur blanc.

Source : The Washington Post



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Tesla Model 3
Tesla : Elon Musk pourrait lancer une voiture compacte uniquement en Europe

Tesla pourrait lancer une voiture plus compacte uniquement destinée au marché européen, estime Elon Musk, PDG et fondateur du groupe. Plus abordable que les autres véhicules électriques du catalogue Tesla, cette édition plus passe partout serait taillée pour les routes exiguës…