Le gouvernement veut lancer un fonds d’aide à la réparation dès 2023

 

Au 1er janvier 2022, le gouvernement devait lancer le fonds d'aide à la réparation et au réemploi des appareils électroniques et électriques. Problème, ce coup de pouce se fait toujours attendre. Finalement, il devrait arriver en 2023, tout en proposant une enveloppe moins généreuse que prévue.

aide réparation fonds retard
Crédits : Aidealareparation.fr

Pour lutter contre le gaspillage et inciter les consommateurs et constructeurs à consommer et produire de manière plus responsable, le gouvernement a lancé depuis ces dernières années plusieurs mesures. On pense notamment à l'indice de réparabilité, en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Se présentant sous la forme d'une note sur dix points, il permet aux clients de voir rapidement si le produit qu'ils comptent acheter est facilement réparable ou non.

Plus récemment, les autorités ont également lancé la plateforme “Longue vie aux objets”, un site qui abrite notamment un annuaire des professionnels de la réparation, un outil de diagnostic en ligne ou encore des tutos/astuces pour entretenir et réparer ses appareils soi-même.

Or, la loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire votée en février 2020 prévoyait également l'instauration dès le 1er janvier 2022 d'un fonds d'aide à la réparation pour alléger la facture des consommateurs souhaitant donner une seconde vie à leurs appareils. Seulement et à l'heure où nous écrivons ces lignes, soit ce jeudi 27 octobre 2022, ce coup de pouce financier se fait toujours attendre.

A lire égalementIndice de réparabilité – quels appareils, quelle méthode de calcul, où le trouver, tout ce qu’il faut savoir

Le fonds d'aides à la réparation a pris du retard, voici pourquoi

Comme le précisent nos confrères du site UFC Que Choisir, ce retard est dû principalement à la méthode d'attribution des fonds. En effet, il s'avère que les consommateurs pourront prétendre à ce bonus uniquement s'ils font appel à des réparateurs labellisés “QualiRépar”, une distinction créée par Ecosystem, l'éco-organisme à but non-lucratif en charge de la collecte, de la dépollution et du recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques.

Ce label permettra notamment “à tous les professionnels de la réparation d'appartenir à un réseau d'experts qualifiés, en mesure de proposer aux consommateurs le très attendu bonus de réparation”. Seulement, il y a un hic comme vous pouvez vous en douter. Ayant pour objectif de fournir un réseau suffisamment grand de réparateurs qualifiés (entre 600 et 700 réparateurs répartis sur tout l'Hexagone), la labellisation a pris du retard.

Ce chiffre ne sera atteint qu'en 2023 au mieux, et fatalement, l'entrée en vigueur du fonds d'aides à la réparation s'en voit décalée. Par ailleurs, le bonus devait initialement représenter 20% du montant de la réparation. Désormais, cette enveloppe est passée à 10%… Avec un prix moyen d'une réparation fixé aux alentours des 130 euros, il resterait donc environ 115 € à la charge du consommateur. De quoi détourner les utilisateurs de l'achat d'un produit neuf ? La question reste entière.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !