L’Agence spatiale européenne vous demande de l’aide pour analyser ces images d’une comète

 

L'Agence spatiale européenne a besoin de volontaires pour participer à un jeu des différences ouvert en ligne. L'objectif ? Comparer des images d'une comète capturées par la sonde spatiale Rosetta afin d'y trouver des modifications du terrain sur différentes périodes.

agence spatiale projet citoyen
Crédits : ESA

Ce n'est pas tous les jours que l'Agence spatiale européenne a besoin de l'aide des internautes. En effet, l'ESA appelle les utilisateurs à participer à un jeu des différences en ligne plutôt inédit. Comme vous vous en souvenez peut-être, l'institution a lancé en 2014 la sonde Rosetta. Entre 2014 et 2016, l'appareil a voyagé à travers le système solaire aux côtés de la comète 67P-Tchourioumov-Guérassimenko, plus communément appelée Tchouri.

Grâce à sa caméra ultra haute définition baptisée Osiris, la sonde spatiale a pu immortaliser sous toutes les coutures la surface de l'astéroïde, et ce durant ces deux années. Ces clichés ont permis d'observer des phénomènes précieux, comme le réchauffement de la surface glacée de la comète par le Soleil. Désormais, l'heure est à l'analyse de ces milliers de clichés. Une étape importante pour l'Agence spatiale européenne, qui espère en apprendre plus sur les origines de notre système solaire. 

Et justement, l'Agence spatiale européenne a besoin de l'aide des internautes pour identifier les changements qui ont pu avoir lieu à la surface de la comète entre 2014 et 2016. “Étant donné la complexité de l'imagerie, l'œil humain est bien meilleur pour détecter les petits changements entre les images que les algorithmes automatisés”, assure Sandor Kruk, astrophysicien à l'institut Max Planck de physique extraterrestre à Munich, en Allemagne. Il est lui-même à l'origine de ce projet scientifique citoyen.

À lire également : L’Europe tremble devant la domination de SpaceX et sa fusée Falcon 9

agence spatiale projet citoyen
Crédits : ESA

À vous de comparer les images de la comète 67P

Via un outil en ligne baptisé Rosetta Zoo, les internautes sont invités à comparer des images mises côte à côté de la comète 67P, capturées avant et après son approche du Soleil. Les utilisateurs peuvent manipuler les images comme ils l'entendent, en les faisant pivoter, en zoomant, et peuvent entourer les éléments qui ont connu des changements (comme des poussière, des rochers ou des éléments érosifs qui ont bougé, disparu ou apparu par exemple).

Ces dernières années, des astrophotographes et des passionnés de l'espace ont spontanément identifié des changements et des signes d'activité sur les images de Rosetta”, se félicite Bruno Mérin, responsable du centre de données scientifiques ESAC de l'ESA en Espagne. “À l'exception de quelques cas, cependant, il n'a pas été possible de relier l'un de ces évènements à des changements de surface, principalement en raison du manque d'yeux humains passant au crible l'ensemble des données. Nous avons définitivement besoin d'yeux !”, certifie-t-il.

Comme le précise l'ESA, ce travail bénévole servira à produire des cartes des zones actives à la surface de la comète. Ces données cartographiques serviront ensuite à établir de nouveaux modèles d'activité cométaire.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !