Au Japon, un robot peut désormais remplacer un proche disparu !

Un étonnant robot humanoïde a été mis au point au Japon. Afin d’aider les personnes endeuillées à survivre à la perte d’un proche, le projet Digital Shaman a effet conçu un robot destiné à remplacer l’être cher pendant une période de 49 jours. Pour simuler la présence de l’être aimé, il mime la personnalité du défunt et porte même…un masque imprimé en 3D de son visage.

robot japonais effigie defunt faire deuil

« Un masque du visage du défunt imprimé en 3D est placé sur un robot domestique » explique le projet Digital Shaman, sur le site du STARTS Prize, un concours qui récompense les innovations mêlant art et science. Ce n’est pas tout. Pour aider les individus en deuil, le projet propose aussi de « dupliquer » les traits de personnalité de la personne décédée.

Pendant 49 jours, ce robot japonais va vous aider à faire le deuil d’un proche

Avant leur mort, les futurs défunts devront en effet passer un entretien avec Etsuko Ichihara, l’artiste à la base du projet. Lors de cette entrevue, elle va enregistrer les caractéristiques physiques, de langue et les traits de caractère de la personne. Grâce à ces données, le projet Digital Shaman va développer un  « programme de mouvement imitant » le défunt.

Le procédé rappelle à la fois WestWorld, où un riche homme d’affaires copie son esprit dans le corps d’un droïde, ou Black Mirror, l’épisode où une veuve remplace son mari par un robot. Une fois le programme installé dans la machine, il est possible d’avoir une conversation intégrale avec celle-ci. Le robot se comporte ainsi « comme s’il était possédé par un esprit », promet Digital Shaman.

Lire aussi : Amazon développe un robot Alexa autonome pour la maison

Ce robot n’est pas destiné à fonctionner éternellement. Après une période de 49 jours, durée du deuil bouddhiste traditionnel au Japon, le robot fait ses adieux aux personnes endeuillées et le programme s’arrête complètement.

« Je me souviens très clairement de l’enterrement. Du maquillage avait été appliqué sur le visage de ma grand-mère morte et on a mis des fleurs dans son cercueil. Après sa crémation, notre famille a ramassé les os de ses cendres. C’était un rituel choquant » témoigne Etsuko Ichihara, dans une interview relatant l’origine du projet. Dans les années à venir, elle compte bien commercialiser son robot au grand public. Que pensez-vous de cette innovation ? Pourriez-vous y avoir recours en période de deuil ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Smartphone : un nombre impressionnant de gens n’y connaissent rien

Un nombre impressionnant d’utilisateurs de smartphones n’y connaissent rien : c’est la conclusion d’une étude réalisée aux Etats-Unis auprès de 2000 volontaires. On apprend pêle-mêle qu’une majorité des participants ne connaissent pas leur modèle de smartphone, qu’un tiers est persuadé…

Un Raspberry Pi à 30 euros a permis de pirater la Nasa

Un Raspberry Pi, un mini-ordinateur vendu aux alentours de 30€, a permis de pirater la Nasa. En avril 2018, des pirates sont en effet parvenus à pénétrer dans le réseau de l’agence spatiale pour voler des données concernant de futures missions sur…

Orange annonce sa propre mort à une abonnée de 87 ans

Orange a informé par erreur une abonnée de 87 ans de son propre décès. Il y a quelques jours, une paisible octogénaire a en effet reçu une funeste lettre de la part de l’opérateur historique. Apparement, le problème a pour origine la banque de…