Battlefield 2042 : pour EA, c’est la faute du COVID et de Halo Infinite si le jeu est un échec

 

Battlefield 2042 a certes été un échec commercial et critique, mais visiblement pas pour les raisons que l’on croit. Alors que l’on pourrait légitimement penser que la catastrophe est due à la montagne de bugs qui ont infesté le jeu à sa sortie, EA affirme que la faute revient en réalité à la pandémie de COVID-19, ainsi qu’à la sortie anticipée du multijoueur de Halo Infinite.

battlefield 2042
Crédits : EA

3 mois après, il est temps pour EA de faire le bilan du naufrage Battlefield 2042. Difficile en effet pour l’éditeur de prétendre que tout va bien au vu du raz-de-marée de mécontentement du côté des joueurs. De plus, on ne peut qu’imaginer que les ventes ont été décevantes puisque l’entreprise refuse encore à ce jour de divulguer le nombre exact de joueurs ayant acheté le jeu. La réunion interne tenue ce 15 février avait donc probablement l’allure d’une réunion de crise.

« Il est vraiment important de reconnaître quand nous avons des ratés », a déclaré Laura Miele, directrice des studios d’EA. « C’est certainement le cas avec le lancement de Battlefield, qui n’a pas répondu aux attentes de nos joueurs, et qui a aussi clairement manqué nos propres attentes. » Erreurs il y a eu donc, mais certainement pas au niveau du développement. Non, pour l’éditeur, le souci vient de la pandémie de COVID-19 et de… Halo Infinite.

EA cherche les coupables de l’échec de Battlefield 2042

En effet, l’éditeur regrette que 343 Industries ait lancé plus tôt que prévu le multijoueur du dernier opus des aventures de Master Chief. En effet, ce n’est qu’à demi-mots que Laura Chief admet les différences de qualité entre les deux jeux. Là où Halo Infinite a été peaufiné pendant plus d’un an pour se débarrasser du moindre bug, Battlefield 2042 est sorti en urgence pour respecter le planning de lancement.

Sur le même sujet : Battlefield 2042 – la 1ère saison est repoussée à l’été 2022, la catastrophe continue

« Si l’on additionne toutes ces nouvelles innovations, toute cette ambition pour le nouveau projet, puis que l’on ajoute une pandémie mondiale à mi-chemin du projet, où les équipes de jeu ont dû travailler à domicile, nous nous sommes retrouvés avec plus de nouvelles variables en développement que nous n’en avons jamais connu auparavant », poursuit Laura Miele. Rappelons que la pétition lancée par des joueurs exigeant un remboursement a récemment dépassé les 100 000 signatures.

Source : Tom Henderson



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !