Amazon accusé d’avoir gonflé les prix des masques jusqu’à 1000% en plein coronavirus

 

Public Citizen, une association américaine de consommateurs accuse chiffres à l’appui Amazon d’avoir gonflé le prix de certains produits de première nécessité dont celui de masques pourtant « vendus par Amazon ». La plateforme prend pourtant régulièrement parole contre cette pratique.

Masques Metro Paris
Des usagers portent un masque anti-covid-19 dans une rame de métro à Paris / Crédits : Davyn Ben via Unsplash

En pleine pandémie du coronavirus, l’association de consommateurs américains Public Citizen a analysé aux Etats-Unis l’évolution du prix d’une douzaine de produits de première nécessité – aussi bien vendus par des tiers que directement par Amazon. Et le constat est plutôt accablant : entre mai et août, le prix de certains produits a littéralement explosé – alors même que cela semble totalement contraire aux règles de la plateforme.

Lire également : la fortune du patron d’Amazon Jeff Bezos a grimpé de 20% grâce au coronavirus

Amazon se bat contre les hausses de prix opportunistes, et pourtant…

Depuis le début de la pandémie, Amazon s’est pourtant régulièrement exprimé sur le sujet. Révélant par exemple que de nombreux vendeurs tiers ont dû être bannis du site pour avoir gonflé leurs prix de manière opportuniste. Là où le rapport de Public Citizen est très gênant, c’est qu’il montre que les hausses ont aussi concerné des produits pourtant estampillés « Vendus par Amazon ».

Les hausses de ces produits dont le prix était censé rester stable, rapporte Public Citizen, pouvaient aller de 48% pour du gel hydroalcoolique à 1000% (de 4 dollars à 39,99 dollars) pour des boîtes de 50 masques Amazon jetables. L’union de consommateurs parle aussi de rouleaux papier-toilette vendus par huit « flashés » à 36,39 dollars sur Amazon en juin contre 6,89 dollars chez d’autres vendeurs. Ou encore un savon antibactérien proposé jusqu’à 7 dollars alors que le produit n’était vendu que 1,49 dollars quelques mois plus tôt (+470%).

Les vendeurs tiers de la marketplace ne sont pas en reste, avec là encore de nombreuses augmentations. Public Citizen évoque ainsi des hausses jusqu’à 274% pour un savon antibactérien et jusqu’à 941% pour de la farine. Le rapport s’appesantit également sur la difficulté à se rendre compte de ces dérapages. Il est encore difficile de connaître l’évolution exacte des prix de certains produits dans le temps, sauf à surveiller directement un panel ou à ce que les prix soient trackés par des extensions comme Keepa.

Forcer les plateformes comme Amazon à être plus transparent

Il arrive en effet que des listings soient supprimés et remplacés par des produits légèrement différents rendant la comparaison et tout suivi plus complexe. Public Citizen appelle les autorités à forcer les plateformes comme Amazon à plus de transparence. Leur souhait serait que, dans l’idéal, Amazon affiche un historique à côté de ses prix, et que la plateforme arrête de brouiller les pistes en créant de nouveaux listings pour remplacer des listings existants.

Dans un communiqué repris par The Verge, Amazon se défend d’avoir surfé sur la pandémie. La plateforme admet néanmoins « un petit nombre d’erreurs dans les prix » et souligne avoir supprimé « plus d’un million d’offres qui tentaient de gonfler les prix » ainsi que plus de 10 000 comptes de vendeurs tiers. Et d’ajouter : « nous avons transmis les cas les plus graves aux autorités d’Etat et fédérales du pays pour qu’ils soient tenus pour responsables […] nous continuons à surveiller activement notre magasin et supprimons les offres qui violent nos politiques ».

Amazon a régulièrement répété par le passé qu’il n’y a « pas de place pour les hausses de prix opportunistes » sur le site, y compris pour les produits vendus directement par la firme. Relevons enfin pour conclure que les hausses de prix constatées par Public Citizen sont le fruit d’une enquête sur le site américain. Il n’existe pas à date d’analyses semblables des sites étrangers, notamment autour des prix pratiqués par la plateforme Amazon France.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
amazon pharmacie ligne
Amazon devient une pharmacie en ligne et vend des médicaments sur ordonnance

Amazon devient une pharmacie en ligne. Le géant du e-commerce permet désormais d’acheter des médicaments sur ordonnance depuis son site et son application mobile aux États-Unis. Les abonnés prime bénéficient de plusieurs avantages exclusifs dont la livraison gratuite et des…

piratage
Des utilisateurs de VPN sont poursuivis pour piratage

17 utilisateurs de Private Internet Access, un célèbre service de VPN, sont dans le collimateur des producteurs du film « La Chute du Président ». Sur base des données fournies par un site de téléchargement illégal, les producteurs accusent les internautes de piratage. Une plainte a été…