WiFi dans les avions : des antennes 4G au sol vont booster le débit lors des vols en Europe

Le WiFi dans les avions lors des vols en Europe va s’améliorer considérablement grâce aux antennes 4G présentes au sol. L’Arcep autorise l’EAN (réseau européen de l’aviation) à utiliser les antennes relais pour booster le signal. Auparavant l’accès internet dans les avions s’est révélé très cher pour un service médiocre. Les choses sont désormais en train de changer.

wifi avions vols europe

Les compagnies aériennes pourront avoir recours à une technologie alliant réseau terrestre et satellite et la proposer à leurs passagers. Comme le souligne le quotidien régional LaDepeche, la connexion internet dans les avions en Europe est particulièrement médiocre. L’accès internet en cabine ne concerne que les vols long-courriers, les voyageurs se retrouvent limités à un débit de 1 à 2 Mbps dans le meilleur des cas. La qualité de la connexion internet est mauvaise avec de multiples déconnexions. Avec ce débit impossible de profiter de vidéo en streaming comme sur Netflix, Amazon Prime Video, YouTube… qui est très gourmande en bande passante. Désormais grâce à Inmarsat, un opérateur spécialisé dans la téléphonie par satellite, les passagers auront accès à un débit plus important compris entre 60 et 75 Mbps.

WiFi dans les avions : une meilleure connexion lors des vols en Europe en associant 4G et satellite

Airbus a signé un contrat avec EAN regroupant Deutsche Telekom et Inmarsat pour installer ce dispositif hybride sur tous les avions moyen-courriers, comme le A320. Nokia est le partenaire technologique du dispositif hybride de connexion internet, satellite et réseau LTE. Le Français TDF, un opérateur d’infrastructures, qui héberge plus de 300 stations terrestres dans toute l’Union européenne soutient également ce projet.

Comme l’annonce TDF dans un tweet, “Le haut débit dans les avions devient une réalité !”. L’Arcep autorise la société Inmarsat  à avoir recours au réseau terrestre en complément du réseau satellite. TDF précise être partenaire de cette “innovation” en tant qu’hébergeur au sol.  Cette approche permettra d’améliorer grandement la vitesse des connexions internet disponibles via le WiFi présent dans les avions lors des vols en Europe. A terme, les internautes pourront rester connectés en permanence que ce soit en patientant avant d’embarquer comme à plusieurs milliers de mètres d’altitude assis dans l’avion.

Réagissez à cet article !
  • ouiss-ks

    Wai enfin, c’est bien beau si le débit s’améliore mais si on nous propose encore les 50mo à 15balle c’est inutile. À voir si les tarifs vont suivre aussi

  • Adelios Kampos

    C’était le seul endroit où on pouvait se déconnecté,les gens se parlaient entre eux se sourit,de vrais zombies on finira…

  • Adelios Kampos

    Le seul endroit où pouvait enfin se déconnecter ! Les gens se parlaient entre eux,souriaient ect.. de vrais zombies on finira,

  • Whynot

    « les passagers auront accès à un débit plus important compris entre 60 et 75 Mbps. » Il faut bien relire le communiqué de presse d’Inmarsat. Il s’agit du meilleur débit (« peak ») par avion à se partager par les passagers. Se sera plutôt entre 5 et 15 Mbps par avion. Sachant qu’un Airbus A321 emporte 200 passagers….
    Ce n’est pas avec cette technologie que vous pourrez regarder Netflix ou Youtube en ligne !

    • yannlux

      5 c’est pas assez pour Netflix ?

      • Whynot

        5… par avion ! Il faudra partager les 5 à 15 Mbps avec l’ensemble des passagers connectés au réseau wifi de l’avion.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !