Facebook a refusé de censurer les images d’un viol filmé

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 14 min

Il y a quelques jours, une vidéo de viol était diffusée sur les réseaux sociaux. Vidéo qui, en dépit des nombreux signalements des internautes sera restée en ligne durant plusieurs heures, Facebook ayant visiblement jugé que celle-ci « n’allait pas à l’encontre des standards de la communauté ».

Dimanche dernier, une très violente vidéo dans laquelle on pouvait observer une jeune femme violée par deux jeunes hommes, après que ces derniers lui aient fait consommer alcool et stupéfiants, faisait surface sur la toile. D’abord publiée sur Snapchat par ses deux auteurs avant d’être relayée sur Facebook, cette vidéo aura d’abord permis à la police d’identifier les deux coupables présumés dont les visages étaient recouverts par des smileys, En revanche, elle est restée en ligne jusqu’à lundi matin, en dépit des signalements des internautes.

Alors que Facebook ne se fait jamais prier lorsqu’il est question de supprimer une vidéo montrant une maman allaiter son enfant ou un article sur la prévention du cancer du sein parce qu’on y aperçoit un infime bout de téton, il semblerait que le réseau social soit nettement moins réactif lorsqu’il s’agit d’un viol. C’est en tout cas ce que laissent entendre les réponses adressées aux internautes ayant signalé le contenu de la vidéo et relayées par nos confrères de l’Express.

Nous avons examiné la vidéo que vous avez signalé pour nudité et nous avons déterminé qu’elle n’allait pas à l’encontre de nos Standards de la communauté.

La vidéo en question a finalement été retirée lundi matin, non pas par Facebook mais par celui qui l’avait postée sur le réseau social. Peut-être a-t-il appris entre temps qu’en relayant la vidéo d’une agression, on risquait une peine d’emprisonnement de 5 ans et une amende de 75 000 euros. Toujours est-il qu’une fois de plus, cette affaire remet sérieusement en question le fonctionnement de la modération au sein du réseau social, la plupart du temps, sous traitée en Asie au moindre coût.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • jean-luc Mutabazi

    Eh bah!!!
    J’ai vu la vidéo en croyant que c’était une blague dimanche soir… Eh bah non ce n’était pas une blague :-( on voit déjà comment 2016 sera merdique

  • Krohz

    Je suppose que la personne qui a filmé la scène fait partie de ces porcs?

    • Trollman

      C’est un porc

    • jean-luc Mutabazi

      Bah enfaite ils n’étaient que deux. Et dans mes souvenirs celui qui filmait ne faisait que de filmer

      • Krohz

        « Le mal subsiste par le silence des gens de bien » Ce n’est pas moi qui le dit.

        • jean-luc Mutabazi

          Je n’ai pas insinué que celui qui filmait était innocent. Lui aussi c’est un porc, et mérite la condamnation

  • Jean-pierre Joly

    POur les administrateurs phonandroid : Je veux bien déverrouiller les pub sur vos site et je comprend. Cependant je veux pas de pub qui renvoient vers des MALWARE, donc veuillez filtrer vos pub sinon je block….Merci

    • ce n’est pas de notre faute ! nous pas de soucis de notre coté !

      • Zulius

        A partir d’un smartphone android, il arrive que votre site renvoi vers des sites indiquant qu’on a des virus, qu’il faut le scanner, le tel se met à vibrer etc…
        C’est la faute à celui qui gère la régie publicitaire, qu’il fasse le nécessaire pour mettre des pub « correcte ».

        • ouiss-ks

          Ça doit être dans ton phone alors y a un problème, j’ai jamais eu mais même pas une seule fois de pub de ce genre depuis les année que je viens ici

      • fabcool

        ben si c’est de votre faute, si la régie merde, on la change…
        Un peu facile le « c’est pas notre faute ».

  • Blayaux

    Il faudrait déjà connaitre et comprendre les standards de la communauté. Il ne faut pas s’étonner de voir certains pays et certains régimes bloquer l’accès à facebook ou autres réseaux sociaux

  • qsdsq

    J’ai ru que la nudité ou des scènes de sexe explicite étaient interdite sur facebook ?

    • Khaled Doc

      Y a pas de téton, donc c’est dans les réglés!

      • jean-luc Mutabazi

        Ce qui est paradoxale c’est qu’on voit bel et bien le vagin de la fille (j’ai vu la vidéo dimanche soir en croyant que c’était une blague au début)

  • 1messager

    S*loperie de facebook de m*rde! J’ai déjà désactiver leur appli sur smartphone depuis longtemps je garde messenger parce que j’en est besoin sinon je boycotterai leur réseau. Des vrai trou de c*l de laisser ça explicitement. Sous m*rde je vais aller descendre leur note sur le playstore tiens.

    • kevleo

      Tu en veux à Facebook mais pas aux gens qui publient ? Ce n’est pas face qui doit être insulté mais les gens qui publient cette vidéo. Il y a un règlement… Si une personne insulte et que dans le règlement il n’est pas indiqué que les insultes sont interdites ils laissent la vidéo… La ils l’ont laissée c’est qu’elle n était contraire à leur règlement (je ne dis pas que c’est bien de leur part de l’avoir laissé je dis simplement que tu ne dois pas forcément t’en prendre à eux qui sont déjà fort occupés par des centaines de messages chaque jour)

      • 1messager

        Tu ne devrais pas te faire « avocat du diable » cela ne fait jamais paraître intelligent. Facebook sait que c’est un viol et ils s’en foutent. C’est carrément dire a ceux qui ont publié la vidéo que c’est tolérable. Donc ton bla bla est inutile point final.

  • itachi

    « Sarcasme On »
    Ils ont été malin, ils ont dû là violer sans montrer ses tetons.
    « Sarcasme off »

    • Zizigoulou

      Ce qui est triste c’est qu’on est obligé de préciser que c’est du sarcasme ^^.
      Sinon, très bonne remarque, hahaha :)

    • jean-luc Mutabazi

      Assez drôle sinon juste pour vous embêter.
      Les deux coupables n’ont publié que dans leur Story Facebook

  • jean-luc Mutabazi

    On ne voit pas que son sexe à un moment il lui met une bouteille de Heineken (du moins une bouteille d’alcool en verre de couleur verte) dans un de ses trous (hors la bouche)