Test du Nokia 8 Sirocco : les yeux plus gros que le ventre

test nokia 8 sirocco prix

Maj. le 15 juin 2018 à 23 h 58 min

Le Nokia 8 Sirocco est le dernier smartphone haut de gamme de la marque. En partenariat avec HMD Global, le finlandais a levé le voile au MWC 2018 sur sa nouvelle gamme. Si le Nokia 7 Plus (milieu de gamme) nous a beaucoup séduits, qu’en est-il du Nokia 8 Sirocco ? A 749 euros, il se positionne comme un rival des Galaxy S9, Huawei P20 Pro et autres Sony Xperia XZ2. Ses arguments font-ils le poids face à une concurrence de plus en plus féroce sur le marché des smartphones très haut de gamme. Nous avons eu la chance de l’utiliser pendant plusieurs jours. Voici notre test complet.

test nokia 8 sirocco

2018 est une année charnière pour Nokia et HMD Global. Les deux entreprises ont fait le pari de relancer la marque finlandaise après des années passées dans les abymes. En 2017, Nokia est revenu en force. Propulsée par un joli coup marketing (le grand retour du légendaire Nokia 3310), le constructeur a pu mettre en avant une gamme entière de smartphones sous Android. Le Nokia 8 était alors le modèle le plus haut de gamme de la marque. Globalement réussi (petit bémol au niveau de la qualité photo, assez moyenne), le Nokia 8 a laissé de bonnes impressions. Nokia a misé sur un bon rapport qualité-prix et sur une expérience pure d’Android.

En 2018, Nokia et HMD doivent donc confirmer l’essai. Sur le marché des smartphones milieu de gamme, le Nokia 7 Plus fait le travail : il est sans doute l’un des meilleurs smartphones à moins de 400 euros, avec le Honor 10. Vous pouvez consulter notre test complet du Nokia 7 Plus pour en savoir davantage sur cet étonnant smartphone. Pour faire face aux modèles les plus haut de gamme, Nokia et HMD ont dévoilé le Nokia 8 Sirocco. Le nouveau porte étendard adopte les standards des smartphones haut de gamme de 2018, ou presque. Mais en proposant le Sirocco à 749 euros, Nokia se positionne en face de ténors comme Samsung avec son Galaxy S9, Huawei avec son P20 Pro ou Sony avec son Xperia XZ2. Le bon rapport qualité-prix du Nokia 8 était sa plus grande force. En proposant le Sirocco à un tarif aussi élevé, Nokia et HMD jouent-ils avec le feu ? Réponse dans notre test complet.

Notre test vidéo du Nokia 8 Sirocco

Fiche technique

 Fiche technique du Nokia 8 Sirocco
Dimensions140,9 x 73 x 7,5 mm
Poids178 g
Ecran5,5 " AMOLED
Définition2560 x 1440 pixels
PhotoArrière : 12 MP f/1.75 + 13 MP f/2.6
Avant : 5 MP
OSAndroid 8.0 Oreo
Mémoire interne128 Go
MicroSDJusqu'à 256 Go
ConnectivitéWiFi 802.11 a/b/g/n/ac, Bluetooth 5.0, 4G LTE
NFCOui
SoCSnapdragon 835
RAM6 Go
Capteur d'empreintes / reconnaissance facialeOui / Oui
Résistance à l'eauIP 67
Batterie3260 mAh
Port de chargeUSB-C
Recharge rapideQuick Charge 4.0
Recharge Qi sans filOui
ColorisNoir brillant
Prix799 euros

Design

Pour pouvoir coller aux standards de 2018 Nokia devait passer à l’étape suivante du côté du design. Le finlandais dit adieu à l’aluminium et opte donc pour un design tout en métal (châssis) et en verre (coque). A l’instar de ses concurrents, notre modèle de test, noir brillant, marque les traces de doigts. Cela n’enlève en rien le charme du Nokia 8 Sirocco qui est un vrai petit bijou. Il n’a clairement rien à envier à ses rivaux, il les surclasse même par son élégance. Très fin (7,5 mm), le Nokia 8 Sirocco adopte un format « edge » : son écran et sa coque arrière plongent sur les bordures droite et gauche. Si les arêtes sont un peu saillantes, elles ne sont pas non plus désagréables. En revanche la prise en main peut être difficile pour les petites mains. Elle l’est d’autant plus que le smartphone est assez large, même s’il est relativement compact. Il est bien différent des modèles actuels qui ont tendance à s’allonger pour laisser place à un écran au format 18:9 ou 19:9 (avec encoche). Un petit liseré chromé longe les bordures du smartphone. Très fin, il est l’un des nombreux détails qui font de ce Nokia 8 Sirocco un smartphone à part.

test nokia 8 sirocco design

A l’arrière le double capteur photo est intégré au centre à la verticale. Il dépasse allègrement de la coque ce qui pose quelques problèmes lorsque l’on souhaite utiliser le smartphone sur une surface plane. Le format 2,5D de la coque couplé à cette protubérance engendre des mouvements du smartphone lorsque l’on touche les côtés droit ou gauche de l’écran. On salue en revanche le travail d’intégration du double capteur. Il est entouré d’un biseau lui aussi habillé d’un liseré chromé du plus bel effet.

test nokia 8 sirocco date sortie

Sous le double capteur Nokia a intégré le lecteur d’empreintes rond. Parfaitement intégré au design et très bien placé, on lui reproche toutefois de manquer de relief. Il n’est pas toujours évident à trouver le lecteur d’empreintes du premier coup. En dessous, on retrouve le logo « Nokia » inscrit dans la longueur du smartphone. Sur la bordure droite le constructeur a intégré les boutons de volume et on/off, à gauche le port nano SIM. Le port USB Type-C et le haut-parleur ont été regroupés sur la bordure inférieure du terminal. Mauvaise surprise : le Nokia 8 Sirocco n’intègre pas de port jack 3.5mm. On regrette ce choix même si Nokia fournit un adaptateur jack/USB-C dans la boîte ainsi que des écouteurs en USB-C. En revanche on salue la certification IP67.

test nokia 8 sirocco port jack

Malgré quelques petits défauts de conception, le Nokia 8 Sirocco est sans doute l’un des plus beaux smartphones que nous ayons eu à tester depuis ce début d’année. La marque reste fidèle à son image et confirme qu’elle est toujours l’une des meilleures pour proposer de jolis smartphones. Ce Nokia 8 Sirocco est un vrai bijou de technologie.

test nokia 8 sirocco fiche technique

test nokia 8 sirocco qualite photo
test nokia 8 sirocco details design

Ecran

Le Nokia 8 Sirocco est équipé d’un écran de 5,5 pouces QHD P-OLED (made in LG). La particularité de cet écran est qu’il est incurvé, à la manière des versions Edge des haut de gamme de Samsung. L’intégration de cet écran est parfaite et l’expérience multimédia est particulièrement agréable avec ces bordures plongeantes. Tout le monde n’aime pas, mais il faut bien reconnaître que le travail d’intégration est excellent. On notera simplement que ce format incurvé a pour effet d’afficher une teinte bleue verticale sur les bordures. Mais on chipote.

test nokia 8 sirocco ecran

Contrairement à ses concurrents, Nokia fait le choix de conserver un format d’écran traditionnel : pas de 18:9, pas d’encoche non plus. L’écran du Nokia 8 Sirocco est on ne peut plus classique avec deux bordures au dessus et en dessous qui apportent de la symétrie à l’ensemble. Les plus réfractaires à l’encoche apprécieront. Ils seront d’autant plus séduits que les bordures ne sont pas énormes et que l’ensemble est homogène. Le Nokia 8 Sirocco, malgré son écran de 5,5 pouces, n’en demeure pas moins compact.

test nokia 8 sirocco ecran edge

Pour le reste, l’écran est de grande qualité. Nokia et HMD on réussi à dompter la technologie P-OLED de LG. Les contrastes sont excellents, les couleurs punchy et particulièrement bien équilibrées. Surtout, l’écran du Nokia 8 Sirocco est lumineux, très lumineux. Le smartphone peut être utilisé dans toutes les conditions de luminosité, même en plein soleil. Si les bordures afficheront quelques reflets, le reste de la dalle sera épargné. Nous avons particulièrement apprécié cet écran dans un usage multimédia, pour visionner des films/séries ou vidéos Youtube, ou pour le jeu. Sans égaler le niveau d’un Galaxy S9, l’écran du Nokia 8 Sirocco est excellent et figure parmi les meilleurs du marché.

Petit bémol, l’écran semble être très fragile. Nokia a intégré du Corning Gorilla Glass 5 mais il semblerait qu’il y ait un problème de robustesse. C’était le cas sur notre modèle de test. L’écran s’est brisé alors que le smartphone a simplement basculé depuis une position verticale sur une surface plane. Il n’est pas tombé de haut, la bascule a suffi a éclater l’écran (la photo suivante en témoigne). Nous ne pouvons bien évidemment pas généraliser et nous nous garderons bien de dire que tous les Nokia 8 Sirocco ne sont pas robustes. Nous avons pris soin de contacter la marque qui nous explique que le Nokia 8 Sirocco suit tout une batterie de tests pour vérifier sa robustesse. Ce qui nous est arrivé est donc exceptionnel, probablement dû à un problème de conception sur cette unité, ou un vrai coup de malchance. Hélas ça arrive.

test nokia 8 sirocco ecran casse
Aïe

Performances et interface

Contrairement à la plupart des smartphones haut de gamme lancés en 2018, le Nokia 8 Sirocco n’intègre pas le dernier processeur de Qualcomm, le Snapdragon 845. Nokia a opté pour le processeur de 2017, le Snapdragon 835. Il est accompagné de 6 Go de RAM et 128 Go de mémoire interne UFS 2.1 (pas d’extension via microSD). Sans surprise les benchmarks sont moins bons que ceux des concurrents. Mais comme nous le répétons souvent, les benchmarks ne signifient plus grand chose aujourd’hui. Le Nokia 8 Sirocco le prouve parfaitement puisqu’au quotidien l’expérience est remarquable. Le Nokia 8 Sirocco est rapide, fluide, efficace. Dans tous les usages, même les plus poussés, le smartphone répond présent. Nous n’avons relevé aucun lag, aucun ralentissement, aucun crash durant notre test. Les joueurs y trouveront également leur compte. Même avec les jeux les plus gourmands le Nokia 8 Sirocco se montre à la hauteur. Nous avons par exemple testé PUBG qui n’est pas réputé pour son optimisation, et le haut de gamme de Nokia s’est montré très réactif et fluide même avec une qualité graphique élevée.

test nokia 8 sirocco benchmarks

La fluidité et la rapidité du Nokia 8 Sirocco est due à une excellente optimisation entre le matériel et le logiciel. Le smartphone ne fait pas dans la fioriture, il intègre Android One, une version pure de l’OS de Google. Android One est un programme lancé par Google permettant de profiter d’une version allégée d’Android avec un suivi des mises à jour exemplaires. Ainsi, le Nokia 8 Sirocco profite d’une interface extrêmement légère, sans aucune application ajoutée (ça fait du bien) et une parfaite intégration des services Google. Il fera partie en prime des premiers smartphones à intégrer les dernières mises à jour d’Android, au même titre que les Google Pixel par exemple. A l’heure où la plupart des concurrents ont un suivi des mises à jour déplorable, ce Nokia 8 Sirocco est bienvenu. Sur notre version de test nous profitons donc d’Android 8.1 Oreo et de la dernière mise à jour de sécurité en date. Notons qu’il supporte le fameux Project Trebble et qu’il recevra évidemment la mise à jour Android P.

test nokia 8 sirocco interface android one

Le revers de la médaille avec Android One est l’absence de fonctionnalités pratiques (certains diront gadgets). Les options de personnalisation, d’économie d’énergie, d’optimisation des performances sont assez sommaires, mais on sait à quoi s’attendre avec une version d’Android pure. Il y a deux écoles : certains utilisateurs apprécieront sans doute cette expérience proposée par Android One (c’est notre cas), d’autres préfèrent les surcouches plus fournies avec des tonnes de paramètres. On ne peut toutefois que saluer l’excellent travail d’intégration et d’optimisation de Nokia. Tant au niveau des performances que de l’utilisation au quotidien, le Nokia 8 Sirocco est un excellent smartphone.

Réseau et GPS

Le Nokia 8 Sirocco est compatible 4G de catégorie 12 (jusqu’à 600 Mb/s) avec toutes les bandes de fréquences françaises. L’accroche réseau est très rapide et la qualité des conversations est digne d’un smartphone haut de gamme. Les trois microphones AOP permettent d’améliorer encore la prise de son. Nous avons testé le smartphone sur le réseau Orange à Amiens, Paris, dans les transports et à la campagne. Dans toutes les situations le Nokia 8 Sirocco s’est montré efficace. Rien à signaler du côté du WiFi. Le Nokia 8 Sirocco est compatible WiFi 802.11 a/b/g/n/ac (MIMO) et se montre aussi très efficace.

Enfin, le GPS fixe rapidement avec une localisation très précise. Le Nokia 8 Sirocco s’avère être un excellent compagnon de route qu’il s’agisse d’une utilisation en voiture (ou moto) ou à pieds. Le smartphone fixe rapidement et s’oriente également en un éclaire. Un excellent point.

Audio

Avec le Nokia 8 Sirocco, la marque semble avoir clairement fait le choix de faire l’impasse sur la qualité audio. Le smartphone n’intègre qu’un seul haut-parleur sur la tranche inférieure. La qualité du son est très moyenne avec des basses très discrètes (le smartphone est très fin), et des aigus et medium qui saturent assez vite. Le placement du haut-parleur n’est pas non plus très adapté à une utilisation en mode paysage. C’est dommage car l’écran du Nokia 8 Sirocco et sa prise en main en font un excellent smartphone pour le multimédia.

test nokia 8 sirocco audio

Il faudra donc passer par l’écoute avec des écouteurs pour profiter d’une qualité de son bien meilleure. Avec des écouteurs, les basses sont bien plus perceptibles, les aigus et les mediums plus équilibrés. Reste que Nokia a une fois encore fait un choix discutable : supprimer le port jack 3.5mm. Le constructeur fournit des écouteurs USB-C tout à fait convenables et un adaptateur jack/USB-C pour compenser l’absence du port jack 3.5mm. Mais c’est selon nous un moindre mal. L’utilisation d’écouteurs ou d’un casque bluetooth n’est pas aussi bonne que sur les modèles concurrent, le Nokia 8 Sirocco n’étant pas compatible avec les normes aptXHD ou LDAC. En revanche il est compatible bluetooth 5.0, un bon point.

Appareil photo

En 2018, tous les constructeurs tentent de se démarquer en proposant le meilleur appareil photo possible sur leur smartphone haut de gamme. Mais alors que ses concurrents intègrent les meilleures technologies qui soient à leur modèle premium, Nokia a fait un choix étonnant pour son Nokia 8 Sirocco. Son porte étendard intègre le même module que celui du Nokia 7 Plus, le modèle milieu de gamme de la marque. On retrouve donc le même double capteur photo de 12 MP grand angle (1,4 um, 2PD, f/1,7, FOV 78,2″) +13 MP téléobjectif (1,0 um, f/2,6, FOV 47,3″) et un flash deux tons. Le double capteur a été développé en partenariat avec Zeiss, un géant de la photo.

test nokia 8 sirocco appareil photo

Sans surprise, les résultats du Nokia 8 Sirocco en photo sont semblables à ceux du Nokia 7 Plus. Dans de bonnes conditions de luminosité, les clichés sont de qualité avec beaucoup de détails et un rendu des couleurs très proche de la réalité. Le piqué est excellent. Le zoom optique x2 est également de très bonne facture. Malheureusement l’absence de stabilisation OIS dégrade les photos lorsqu’elles sont prises à la volée ou que l’on ne s’applique pas particulièrement. C’est dommage à l’heure où tous les concurrents intègrent cette stabilisation.

Dans des conditions de basse luminosité la qualité se dégrade. Si c’est acceptable pour un Nokia 7 Plus proposé aux alentours de 400 euros, c’est bien plus dommageable pour un smartphone vendu 749 euros. A ce prix, le consommateur en attend plus, beaucoup plus. Le Nokia 8 Sirocco ne peut clairement pas rivaliser avec les concurrents que sont le Galaxy S9, le Xperia XZ2 ou encore le Huawei P20 Pro. Le mode pro, même s’il est sans doute l’un des plus aboutis sur smartphone, ne parvient pas à rattraper cette moindre qualité. Comme nous pouvions nous y attendre, intégrer le même appareil photo sur le Nokia 8 Sirocco que celui du modèle milieu de gamme est une vraie déception.

Le capteur frontal de 5 MP (S.LSI 4E8, 1,4 um, flash d’affichage) permet de capturer des selfies de bonne qualité. Nokia renouvelle la fonction « Bothie » qui permet de capturer en même temps avec la caméra arrière et la caméra avant. Cette fonctionnalité permet également de streamer en direct sur Youtube et Facebook. Côté vidéo, le Nokia 8 Sirocco permet de filmer en 4K ou Full HD mais la stabilisation est assez moyenne, encore une fois à cause de l’absence de stabilisation OIS. On souligne néanmoins l’intégration de trois micros et de la technologie Nokia OZO qui permettent une captation audio de grande qualité.

Dans l’ensemble, l’appareil photo du Nokia 8 Sirocco n’est pas mauvais, mais on en attendait plus du modèle haut de gamme de la marque. En intégrant le même double capteur que sur son modèle milieu de gamme (le Nokia 7 Plus), le constructeur déçoit. Si la qualité photo était un atout du Nokia 7 Plus commercialisé aux alentours de 400 euros, il en faut bien plus pour un smartphone à 749 euros sensé rivaliser avec les meilleurs du marché. Pour plus de clichés comparables à ceux du Nokia 8 Sirocco je vous invite à consulter mon test du Nokia 7 Plus.

Autonomie

Malgré son format relativement compact, le Nokia 8 Sirocco intègre tout de même une batterie de 3260 mAh. Couplée à l’écran QHD et à la technologie P-OLED, le smartphone tient allègrement une journée pour une utilisation intensive. Pour une utilisation plus standard, le Nokia 8 Sirocco affiche sans sourciller une autonomie d’une journée et demie. Il ne fait pas partie des meilleurs du marché mais il reste très bon.

Pour compléter cette bonne autonomie, Nokia et HMD ont intégré un système de recharge rapide (Quick Charge 4+). La vitesse de recharge est plus ou moins similaire à ce que l’on trouve chez la concurrence : de 0 à 50% en 30 minutes environ et 1h40 pour une recharge complète. On n’atteint pas les performances du OnePlus 6 sur ce terrain, référence absolue, mais c’est tout de même très bien.

test nokia 8 sirocco autonomie

Cerise sur le gâteau, le Nokia 8 Sirocco est compatible avec la recharge sans fil (Qi Wireless Charging). Si cette technologie peut s’avérer pratique dans certaines situations, elle a le défaut d’être encore très lente. Même si certains chargeurs intègrent la recharge rapide, on n’atteint pas encore la rapidité d’une recharge filaire. Le Nokia 8 Sirocco a tout de même le mérite d’intégrer cette technologie qui fait désormais partie des standards sur les smartphones les plus prestigieux. Du côté de l’autonomie c’est donc un sans faute pour Nokia qui propose un smartphone haut de gamme endurant et doté de tout ce qu’il se fait de mieux à l’heure actuelle sur le marché.

Prix et date de sortie

Le Nokia 8 Sirocco est dores et déjà disponible au prix de 749 euros. Un tarif élevé au regard de ce que propose la concurrence. Certes, le Nokia 8 Sirocco est un excellent smartphone, qui peut rivaliser allègrement sur de nombreux critères avec les meilleurs du marché. Mais face à des ténors comme Samsung, Apple, Huawei ou Sony, Nokia ne fait pas le poids. Difficile de justifier un tel prix avec un processeur de 2017 et un appareil photo en dessous de ce que propose la concurrence.

test nokia 8 sirocco prix

Oui, le Nokia 8 Sirocco est un excellent smartphone. Mais Nokia et HMD auraient dû conserver leur stratégie de 2017 : proposer un haut de gamme à l’excellent rapport qualité-prix. Le Nokia 7 Plus est le parfait exemple de ce qu’il faut faire, le Nokia 8 Sirocco est le contre-exemple. Nous conseillerons donc d’attendre que le prix baisse pour se laisser tenter. A l’heure où nous écrivons ces lignes, il est possible de trouver le Nokia 8 Sirocco aux alentours de 600 euros. A ce prix, le haut de gamme du finlandais est déjà plus intéressant.

Les dernières informations Nokia

Notre avis sur le Nokia 8 Sirocco

Le Nokia 8 Sirocco n'est pas un mauvais smartphone. Il est même plutôt réussi. Son design est bien plus élégant que la plupart des smartphones haut de gamme du marché, son écran est sublime, il est performant et très endurant, et surtout il intègre Android One qui promet une expérience fluide et un suivi des mises à jour incomparable. Hélas, il souffre de trop de faiblesses pour être proposé à 749 euros. Il intègre le processeur Snapdragon 835 (avant-dernière génération) quand tous ses concurrents carburent au Snapdragon 845. Surtout, son appareil photo est le même que le Nokia 7 Plus, un modèle milieu de gamme. Une vraie faute de la part du constructeur à l'heure les modèles haut de gamme bataillent sur ce terrain pour se distinguer et séduire les consommateurs. A 749 euros, le Nokia 8 Sirocco est confronté aux Samsung Galaxy S9, Sony Xperia XZ2 et autre Huawei P20 Pro. Et c'est sans parler du OnePlus 6 qui affiche un tarif de 519 euros. En proposant son Sirocco à un tel prix, Nokia se tire une balle dans le pied. C'est dommage car le constructeur nous avait surpris en 2017 pour son retour en misant sur l'excellent rapport qualité-prix de son Nokia 8. Cette année, le finlandais a eu les yeux plus gros que le ventre.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du LG G7 ThinQ : tout pour plaire sauf son prix

LG a présenté son LG G7 ThinQ quelques semaines après ses concurrents. Le coréen, qui a bien du mal à séduire les consommateurs, a mis les petits plats dans les grands pour changer la donne. Nous avons eu la chance d’utiliser ce LG G7 ThinQ pendant quelques jours. Découvrez notre test complet.

Test du Wiko View 2 : une encoche et puis s’en va

Le Wiko View 2 a fait sensation au MWC 2018. Le dernier smartphone du constructeur est l’un des seuls smartphones d’entrée de gamme à intégrer un écran avec encoche. Mais au delà de cette caractéristique, que vaut ce Wiko View 2 ? Nous avons utilisé le smartphone pendant plusieurs jours. Voici notre test complet.

Test du Nokia 8 Sirocco : les yeux plus gros que le ventre

Avec son Nokia 8 Sirocco, le constructeur souhaite confirmer son retour réussi en 2017. Dévoilé au MWC 2018, le successeur du Nokia 8 a plus d’un atout dans son sac. Mais à 749 euros, il se place face à des rivaux de taille comme le Samsung Galaxy S9 ou le Huawei P20 Pro. Est-il à la hauteur des attentes ? Réponse dans notre test complet.