Téléphone au volant : dès demain vous pourrez être verbalisés sans le savoir par caméra

Le gouvernement a petit cadeau de fin d’année. Un décret paru ce vendredi 30 décembre au Journal officiel, il a modifié la liste des infractions pouvant être sanctionnées à distance, via des caméras ou des radars automatiques. Parmi elles, le téléphone au volant. Et c’est plutôt une bonne chose.

telephone volant camera

Voilà une nouvelle qui va ravir la Sécurité Routière. Et qui risque de faire grincer des dents certains. Aujourd’hui un décret est paru au Journal officiel et il va changer beaucoup de choses dans votre façon de conduire. Enfin, si vous voulez garder votre permis.

En effet, comme l’expliquent nos confrères de Next Inpact, dès demain de nouvelles atteintes au Code de la route pourront être « vidéo-verbalisée » en application de la loi sur la Justice du 21ème siècle. Pour faire simple, les forces de l’ordre vont pouvoir consulter les images retransmises par les différentes caméras placées sur la voie publique pour dresser un PV électronique aux conducteurs qui ne respecteraient pas certaines règles. Un peu comme le font les radars automatiques.

A ce jour, les caméras sont utilisées principalement pour deux ou trois infractions comme le non respect des feux rouges ou encore la circulation dans les voies réservées. Mais à partir de demain, plusieurs autres infractions pourront être sanctionnées. En voici la liste :

  • Le défaut de port de ceinture de sécurité
  • L’usage de voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules (bus, taxis…)
  • L’arrêt, le stationnement ou la circulation sur les bandes d’arrêt d’urgenc
  • La circulation sur les pistes cyclables
  • Le non-respect des distances de sécurité
  • Le franchissement et le chevauchement de lignes continues
  • Le non-respect de stops et de feux rouges
  • Les excès de vitesse
  • Les dépassements dangereux ou par la droite, ainsi que le fait d’accélérer lorsqu’on se fait doubler
  • Le non-port du casque
  • Le défaut d’assurance (mise en application au 31 décembre 2018 au plus tard)
  • L’usage du téléphone au volant

Reste à voir maintenant comment ces nouvelles règles seront mises en applications. Le ministre de l’Intérieur lui-même avait confié à nos confrères de Nextinpact que verbaliser l’utilisation du téléphone au volant comportait « des contraintes techniques difficiles à lever ».

Finalement le plus surprenant est qu’il soit encore nécessaire de mettre en place ce genre de dispositif pour responsabiliser certains conducteurs sur l’utilisation du téléphone au volant. Dix minutes sans son smartphone, juste le temps d’un trajet, ce n’est quand même pas la mer à boire, si ?

SMS : quatre fois plus de morts au volant à cause de conducteurs distraits

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !