Skype : la panne mondiale a été revendiquée par un groupe de hackers

Entre lundi soir et mardi après-midi une grosse panne a frappé Skype. La messagerie audio vidéo et texte de Microsoft est restée pendant plus de 10 heures inutilisable tant pour les professionnels qui l’utilisent que les particuliers qui cherchaient simplement à joindre leurs proches. Le groupe de hackers CyberTeam revendique cette attaque qui a paralysé le service à travers toute l’Europe et une partie des Etats-Unis. Mais le groupe lui-même a de quoi laisser perplexe.

skype panne mondiale

Skype a été touchée par une grosse panne à ce jour inexpliquée par Microsoft en tout début de semaine. La connexion au service devenait impossible ou intermittente au plus fort du dysfonctionnement. Qui n’était pas sans rappeler une attaque DDoS en raison du fonctionnement partiel et intermittent du service, et du temps qu’il a fallu aux équipes de Skype pour trouver une solution au problème.

Skype : la panne énorme pourrait avoir été causée par un groupe de hackers

Dans une série de messages sur Twitter, un groupe de hackers qui se fait appeler CyberTeam a revendiqué une attaque au moment où le service de visioconférence le plus populaire au monde était down. On peut y lire un tweet très enthousiaste dont voici la traduction :

 Skype est tombé à cause de CyberTeam !!! Voici une capture prise avant que l’attaque n’arrive sur Skype. C’est juste le commencement d’une nouvelle ère, le prochain c’est Steam

La capture en question montre un échange en portugais avec l’heure du début de l’attaque. Dans le reste de leur feed, on voit plusieurs références à des attaques menées au Brésil, ce qui semble permettre de relier ce groupe à ce pays. Du reste, comme le relèvent de nombreux commentaires, ces hackers n’ont semble-t-il aucun manifesto. Le « we do not Forget, we do not forgive » sur leur logo sonne comme une vague référence aux Anonymous. Mais s’il s’agit effectivement d’une attaque DDoS sans motif, il n’y a pas vraiment là de raison d’exulter.

Tout d’abord parce que la technique d’attaque DDoS n’a rien de particulièrement difficile d’un point de vue technique. N’importe quidam peut s’il parvient à convaincre suffisamment de personnes, parvenir à mettre un site ou service down. Par ailleurs, sans but précis autre que de se divertir et de faire parler de soi, on a du mal à croire au « changement d’ère » promis dans le tweet. Ou de voir vraiment ce que cela veut dire autre que « cool des gros relous ont appris à faire des attaques DDoS pour relayer leur non-message ! ».

Bien sûr, il est possible que cette « CyberTeam » s’avance un peu – il faudra donc attendre un communiqué de Skype pour le confirmer. Le service pourrait en outre très bien choisir de garder le silence et de les snober, histoire de ne pas les encourager. D’autant que ce n’est pas la première fois que Skype est paralysé par une panne mondiale.

Réagissez à cet article !
  • zalang

    DDOS ou attack de deny c’est une attaque tout ce qu’il y a de plus basique. surcharger les requêtes serveur mon dieu il faut vraiment s’ennuyer pour faire ça!!!

    • Adrotitanique

      ok certes basique mais si ca marche bah ca marche ˆˆpeu imprte la facilité lol…

    • doggy310

      Ouais enfin ce qui n’est pas précisé dans l’a r t i c l e c’est que pour faire un DDOS de grosse ampleur, c’est pas juste que « N’importe quidam peut s’il parvient à convaincre suffisamment de personnes ». Pour un site comme ça faut un botnet et pas un petit.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Piratage Uber : une tentative de phishing s’en sert pour vous piéger !

Si vous faites partie des utilisateurs de l’application Uber, vous avez peut-être reçu un mail de l’entreprise qui vous demande de changer votre mot de passe. Ne répondez surtout pas : il s’agit d’une tentative de phishing qui cherche à tirer profit du piratage révélé par Uber !

5a7d9ce58eb59ffaccd334debfa343a1eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee