Que signifient les lettres E, 3G, H+, 4G, 4G+ et 5G sur vos smartphones ?

E, 3G, H+, 4G, 4G+, 5G ? Vous êtes-vous déjà demandés ce que signifiaient les sigles affichés à côté du réseau mobile dans la barre de notifications de votre smartphone ? Des chiffres et les lettres qui en réalité possèdent un rôle bien précis puisqu’ils vous indiquent sur quel réseau data vous êtes connecté. Envie d’en savoir plus ?  Voici quelques précisions à ce sujet.

reseaux sigles

Ces sigles affichés dans le coin supérieur de votre appareil vous donnent une indication précieuse quant à l’usage que vous pourrez faire de votre téléphone. Tantôt G, tantôt E et au mieux en 3G, H+, 4G et de plus en plus en 4G+. Ces lettres déterminent notamment la vitesse de chargement d’une page Internet, d’envoi d’une photo ou d’un document mais également de la qualité de nos communications et connexions à internet.

La bonne utilisation d’un smartphone passe obligatoirement par un réseau optimal, ce qui est logique puisque nous choisissons notre opérateur en fonction de la qualité de son réseau et lui payons nos abonnements. Généralement, nous savons que les symboles 3G, 4G lorsqu’ils sont affichés, attestent d’une bonne couverture réseau. Mais en réalité, que signifient ces lettres ?

Des lettres qui définissent la qualité de votre connexion mobile

  • G pour GPRS (General Packet Radio Service) : c’est sans aucun doute la plus lente des connexions. Elle est très lente. Très très lente. Tellement lente qu’il faudrait inventer un adjectif pour la qualifier. Son seul avantage c’est que tous les téléphones peuvent s’y connecter. Mais avec une vitesse aussi infime, de 56 à 144 kbps même les communications sont calamiteuses.
  • E pour Edge (Enhanced Data-rates for GSM Evolution) : c’est un peu mieux mais ce n’est pas encore ça. Pour certains la lettre E s’apparente à de la 3G, détrompez-vous. Avec une vitesse de 348 kbps les usages sont limités aux appels, et messages et mails sans photos. C’est encore très lent !
  • 3G ou UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) : là c’est déjà mieux. Les opérateurs nous avaient vanté les mérites du réseau 3G et il est vrai que c’était beaucoup mieux que ce que nous connaissions. Enfin il était possible d’utiliser son smartphone à peu près pour tout : vidéos, mails, surf, photo. La 3G est encore un réseau très apprécié et son débit de 1,9 Mbps est suffisant pour certains utilisateurs.
  • 3G+ ou H pour HSDPA (High Speed Packet Access) : avec un débit de 14 Mbps on atteint des vitesses très intéressantes. La vitesse de chargement d’une vidéo de qualité est alors acceptable.
  • H+ ou DC (Dual-Cell High Speed Packet Access+) : on atteint ici un débit de données de 42 Mbps ce qui est relativement confortable. On peut recevoir et envoyer des données volumineuses sans trop se poser de questions. On commence à atteindre une vitesse confortable.
  • 4G ou LTE (Long Term Evolution) : là on atteint 150 Mbps de débit et il est alors aisé d’utiliser son smartphone à une telle vitesse. Le débit est même parfois meilleur que certains fournisseurs d’accès à internet, dans des conditions particulières évidemment. Malheureusement, cette technologie n’est pas encore déployée partout en France, même s’il y a de gros progrès. En juin 2018, Free Mobile couvre 88% de la population française, SFR et Bouygues 96% et Orange 97%.
  • 4G+ ou LTE-A (Long Term Evolution Advanced) :  Avec des débits pouvant atteindre 1 Gbps, on s’envole ! Il est alors facile de par exemple regarder un film en 1080p en streaming sans problème.

Ainsi, il commence à se faire loin le temps où nous nous contentions d’appeler et d’envoyer des SMS avec nos téléphones. Aujourd’hui, nos smartphones toujours plus puissants prennent le relais des PC fixes qui jusque là étaient les seuls à proposer de telles performances.

Pour assurer un service aussi massif que la 5G, assurer un réseau fiable est primordial et les opérateurs l’ont bien compris. Tous s’échinent actuellement à développer leurs technologies 5G, à commencer par Samsung montrant l’exemple à tous. De son côté, l’Europe n’a pas hésité à débourser 700 millions d’euros pour disposer de la 5G dès 2020, mais à présent, Bruxelles annonce un possible retardement du déploiement de la 5G à cause de risques sur la santé.

Espérons au moins que d’ici 2020, tout le monde disposera au moins d’une connexion 4G digne de ce nom, car c’est loin d’être encore le cas, en dépit des efforts déployés chaque mois par les opérateurs. Maintenant vous saurez à quoi vous attendre lorsque vous regarderez le coin supérieur de votre smartphone et que vous verrez la petite lettre qui jusqu’à maintenant ne vous parlait pas plus que ça. Elle indiquera si vous pouvez profiter pleinement de votre forfait mobile ou non. Et puisqu’elle arrive pas à pas, nous vous proposons aussi la lecture de notre dossier sur la 5G : débits et nouvelles possibilités à venir, où l’on en est, état du développement et du déploiement…

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !