Manuel Valls veut renforcer le contrôle sur internet : « la passivité sur Internet, c’est fini »

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 12 h 31 min

Alors que la loi renseignement a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps, le Premier Ministre, Manuel Valls semble ne pas vouloir s’arrêter là. Il compte en effet renforcer le contrôle sur internet dans son plan de lutte contre le racisme. Explications.

Les paroles, les écrits de haine, qu’ils soient racistes ou homophobes ne relèvent plus du droit de la presse mais du droit pénal avec des peines adaptées. Le caractère aggravant du racisme et de l’antisémitisme pour un délit de droit commun sera, en outre, inscrit dans le droit pénal – Manuel Valls, Premier Ministre –

Après le dossier « loi renseignement » le Premier Ministre est déterminé à durcir le ton sur le terrain du contrôle sur internet. Ceux qui ont l’habitude de naviguer régulièrement sur la toile ont certainement constaté que les propos racistes faisaient parfois légion. Ces paroles décomplexées, le gouvernement veut y mettre fin.

Ainsi, toutes les paroles et tous les écrits à caractère raciste ou homophobes relèveront désormais du code pénal et non plus du droit de la presse. Le Premier Ministre n’accepte pas que des internautes puissent tenir des propos litigieux sur la toile « sans être inquiétés ».

Manuel Valls l’a répété dit et répété : « Internet n’est pas une zone de non-droit ». Pour parvenir à lutter contre ce genre de pratiques, le gouvernement s’appuiera sur la plateforme PHAROS (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements) qui permet déjà aux internautes de signaler des contenus racistes ou homophobes.

La nouveauté c’est que le Ministère de l’Interieur mettra en place ce qu’il appelle des « cyber-patrouilleurs » chargés de détecter ces contenus. Le gouvernement pourra, une fois ces contenus litigieux détectés, demander aux hébergeurs de les supprimer, identifier les auteurs et engager des poursuites judiciaires. La grande question est : qui jugera du caractère raciste ou homophobe des propos tenus ?

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jonathan Simon

    en gros il veut la fin de la liberté d’expression sur internet?
    lutter contre le racisme est une chose, réduire nos droits en est une autre…

    • ABH

      Non si j’ai bien compris l’article, ce qu’il veut c’est payer des gens pour naviguer aléatoirement sur internet à la recherche de contenus discriminatoires. Je sais pas pourquoi il veut crêperies cyberpatrouilleurs alors qu’il y a déjà toute une armée de fonctionnaires qui passent leur journée à naviguer sur internet (je ne dis pas qu’il s’agit du cas de tous les fonctionnaires, mais il y en a un certain nombre)

      • Théodore

        payer des gens ? Donc monter les impôts et ne pas s’en servir à ceux à quoi ils devraient vraiment servir…

      • Jonathan Simon

        ok,
        si c’est bien cela, autant arrêter de briser les nouilles a google et leurs demander de filer les infos afin de contrôler ce qui doit l’être…

    • Ophi

      merci aux débiles qui pensent être anonymes sur le net en faisant des conneries.

    • Atlas

      Ta liberté s’arrête où commence celle des autres. Le droit à l’insulte n’existe pas contrairement à ce que tu sembles penser.

      • jean-luc Mutabazi

        Avec internet le droit à l’insulte existe mais pas au sens propre. La preuve on a du surement déjà vous insulter de tout les noms et ces personnes s’en sont tirés (et si ça ne vous êtes pas arrivés, vous êtes assez cultivés pour savoir que pleins de mondes ont subit « le droit d’insulte sur le net »)…..

        • Atlas

          Oui. L’insulte raciste devrait tout de même être combattue sur le web. Après bien sûr ils vont en profiter pour nous fliquer encore plus.

  • Théodore

    C’est vraiment des gros bouffons au gouvernement

    • Kant1

      Attention toi ! Les patrouilleurs arrivent !

  • Blayaux

    Un beau flop comme la Hadopi. Vous allez condamner tous les francophones qui vivent partout dans le monde ? Vous ferez comment quand l’insulte raciste sera proférée depuis le Japon ?

    • Antoine

      Et comment ils feront quand on passeras par TOR ? Ils vont voter une loi pour interdire l’utilisation de tor ?

      • Blayaux

        La même question pour les VNP

  • kro64

    putain d’espagouin !!

  • n’importe

    Encore une connerie de plus en France, quand va ton arrêté les lois a la con et faire des lois utile au français ?

    • Atlas

      Perso je trouve que si ça peut diminuer la quantité d’insultes racistes sur le web, c’est utile pour tout le monde.

      • Martin

        Oh que oui !

      • Jeff R

        J’approuve totalement !

  • itachi

    Un roi de la com ce manuel H. Mais niveau résultat on les attends toujours.

  • nono

    un vrai connard se mec oups ils vont debarque chez moi me braque .le mec veut s occuper de tout mais ne fait que de la merde.
    bon bin reste le dark net

  • Atlas

    Je ne comprends pas pourquoi on sépare toujours le racisme et l’antisémitisme. L’antisémitisme est une forme de racisme donc c’est redondant.

    • Martin

      Sans doute que cette forme de racisme est courante de nos jours même si elle l’était plus pendant les années 1930, enfin je pense. Je pense qu’il tient surtout à appuyer sur cette forme là.

      • WoobWoob

        On a eu un gros précédent de racisme envers les juifs et donc on a voulue donner plus importance en l’appelant différemment. Le problème c’est que cela fait un effet inverse aujourd’hui, comme s’il était favorisé par rapport à d’autres forme de racisme.
        Mais bon, parler de racisme en France… Entre le gouvernement qui déjeune (ou dinne?) avec la CRIF tout les ans (une association juive), les communautés qui crient au racisme pour des pâtisseries et tout les français qui se font traité de raciste pour un oui ou pour un non…

    • jean-luc Mutabazi

      pck la france culpabilise par rapport à la France De Vichy. Ils n’osent pas dire racisme = antisémitisme (à prendre avec humour)

  • Obidoub

    Si l’idée consiste à poursuivre en justice les auteurs de propos inacceptables, obtenir la coopération des hébergeurs (au sens Twitter / Youtube), je n’ai rien contre. C’est plutôt une bonne chose quand on voit le nombre de bêtises haineuses postées.

    Par contre s’il pense encore à faire peser cette charge sur les FAI avec la tactique du « démerdez vous pour censurer ça on veut plus le voir », là effectivement c’est une connerie. Vu l’intelligence du gouvernement on se doute de la solution qui sera adoptée…

  • bosteve

    Je trouve qu’il a une drôle de position à cette tribune, on dirait qu’il va mordre.
    D’ailleurs il ne lui manquerait pas quelque chose sous le nez