Locky : le malware qui vous envoie des fausses factures Free Mobile

Maj. le 12 mars 2018 à 21 h 33 min

Locky est un rançongiciel qui s’attaque depuis quelques jours déjà aux clients abonnés Free Mobile et cible ses victimes via l’envoi de courriers mails contenant des fausses factures infestées par le ransomware. Explications et zoom sur cette nouvelle menace qui met en danger la sécurité du Net.

ransomware free locky

Rappelez-vous, il y a peu de temps, des hackers s’en prenaient à un hôpital et demandait une rançon de 3.6 millions de dollars. C’était le ramsonware Locky, autrement dit un logiciel qui prend en otage des données personnelles contre rançon qui était à l’origine de cette attaque !

Il a fallu peu de temps pour que Locky traverse l’atlantique et vienne rendre visite aux citoyens européens. Depuis la mi-février le CERT-FR (centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques) a tiré le signal d’alarme.

Via un bulletin d’alerte en date du 2 mars à destination des internautes français ce dernier précisait que « tous les systèmes d’exploitation Windows peuvent être victimes de Locky ». 

L’éditeur de logiciels antivirus Kapersky révélait dans une étude récente que Locky se divise sous 60 variantes et sévit principalement en Autriche, en Italie, aux États-Unis, en Chine et en Inde. Dernièrement, c’est l’ Allemagne et la France qui sont les pays plus touchés. Comme le commentait récemment Marco Preuss qui dirige l’équipe de recherche et de développement de Kapersky Labs Europe :

2016 est probablement l’année du ransomware. Au cours du seul mois de février, nous avons déjà dénombré autant de tentatives d’attaques contre nos clients que lors des cinq mois précédents cumulés.

 

En effet, ce ne sont pas moins de 40 000 tentatives d’infection par un ransomware qui ont été détectées par Kapersky au cours du mois de février. Des chiffres qui nous font froid dans le dos.

Autre information importante, les ransomwares mobiles n’épargnent pas non plus les utilisateurs d’appareils sous AndroidAinsi en 2015, une attaque de ransomware sur six était observée sur des appareils Android. Afin d’éviter cela, retrouvez nos conseils pour optimiser votre sécurité sur Android.

Revenons-en au cas de Free Mobile. Le principe d’hameçonnage est très simple et fonctionne de la façon suivante :

La victime reçoit un mail contenant un fichier à télécharger (une facture Free Mobile dans le cas présent). Lorsque vous ouvrez celui-ci, Locky s’installe sur votre machine et crypte vos fichiers les rendant ainsi inaccessibles.

Le seul moyen pour vous de les récupérer ? Payer une rançon, aussi simple que ça ! Il est fortement conseillé de ne pas céder à ce type de chantage, et de prendre contact avec les autorités de toute tentative de cyberracket.

Locky attaque abonnés Free

Aussi, afin d’éviter que Locky ne prenne vos données en otage, nous vous conseillons vivement d’avoir installé sur votre PC un logiciel antivirus à jour, mais aussi de réfléchir à deux fois lorsque vous vous apprêtez à ouvrir et télécharger un fichier dont l’expéditeur ne vous semble pas être celui qu’il prétend. Méfiance et soyez vigilants.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free : les débits Netflix ne progressent plus en juin 2018

 Les débits Netflix chez Free ont très légèrement reculé en juin 2018 après plusieurs mois d’une hausse spectaculaire. Il faut dire que l’opérateur de Xavier Niel partait de très loin, avec des débits proches du ridicules fin 2017 et début…