4 bonnes raisons de conserver le tiroir d’applications sur Android

Le tiroir d’applications est l’un des principaux éléments de différenciation d’Android, pourtant de plus en plus de constructeurs tentent de le supprimer sur leurs surcouches. Voici quatre bonnes raisons de le conserver.

Cette année, Samsung a offert une option permettant de désactiver le tiroir d’applications sur le Galaxy S7 tandis que LG le supprimait de l’interface du LG G5 avant de finalement revenir en arrière face aux mécontentements des utilisateurs. Notez qu’ils ne sont pas les seuls car Huawei et Xiaomi ne proposent pas non plus de tiroir d’applications sur leurs appareils. Compte tenu du succès que rencontrent les smartphones des deux constructeurs chinois, la recette semble fonctionner et les utilisateurs adhèrent mais le fait est que cet app drawer reste une caractéristique importante d’Android en termes d’ergonomie.

1. Pour avoir un bureau plus propre

Lorsque vous téléchargez de nouvelles applications, celles-ci viennent s’installer sur votre écran d’accueil jusqu’à vous décidiez de désactiver le paramètre installant par défaut les icônes des nouvelles applications sur le bureau. A partir de là, vous êtes libre d’ajouter sur votre écran d’accueil seulement vos applications préférées, celles que vous utilisez le plus tandis que les autres se retrouvent reléguées au sein du tiroir d’applications. Il vous suffit ainsi de vous y rendre les rares fois où vous l’utilisez mais vous n’avez plus besoin de les « subir » sur votre bureau.

2. Parce que depuis Marshmallow, il est super bien conçu

Si d’un point de vue graphique, Marshmallow n’a pas révolutionné l’interface d’Android puisque celle-ci est quasiment la même que sous Lollipop, cette mouture aura au moins eu le mérite de proposer un tiroir d’applications plus intelligent avec notamment une liste des applications les plus récemment utilisées ainsi qu’un champ de recherche.

Le défilement vertical ne fait pas forcément l’unanimité mais on s’y habitue très vite. Malheureusement, tous les constructeurs n’ont pas repris le modèle de Google et les tiroirs d’applications qu’on retrouve au sein de certaines surcouches sont moins pratiques que celui des Nexus.

3. Parce qu’Android n’est pas iOS

Si iOS est très bien comme il est sans tiroir d’applications, Android reste Android, un OS à part entière et pas une copie de celui d’Apple. Ainsi, quand on voit que certains constructeurs s’évertuent à le faire disparaître, on ne peut pas s’empêcher de penser que ce choix est lié à une volonté de se rapprocher d’iOS. Le problème, c’est que proposer une interface sans tiroir d’applications n’est pas forcément approprié sur l’OS de Google.

A l’époque où il a été conçu, iOS ne proposait pas de widgets sur le bureau rendant ainsi la navigation entre les icônes d’applications plus fluide puisqu’il n y avait alors que des icônes d’applications sur le bureau. Or sur Android, les widgets sont arrivés très tôt (à partir de la version 1.5).

Depuis, ils occupent une place importante sur le bureau rendant ainsi le tiroir d’applications encore plus indispensable car faire cohabiter widgets et icônes d’applications sur le bureau sans proposer de tiroir reviendrait à forcer l’utilisateur à faire défiler un nombre incalculable de pages avant d’accéder à l’application qu’il cherche. Et puis soyons franc, lorsqu’on décide d’opter pour un smartphone Android, ce n’est pas pour avoir une expérience à la sauce iOS.

4. Le proposer sous forme d’option, la solution idéale

Pour bon nombre d’utilisateurs Android, le tiroir d’applications reste indispensable tandis que certains le trouvent agaçant. Début mars, une vidéo nous montrait Android 7.0 Nougat sans tiroir d’applications. Heureusement, depuis Google a confirmé qu’il ne disparaîtrait pas de la version stock. Mais notez tout de même que le tiroir d’applications du Galaxy S7 est proposé sous forme d’option, chacun peut ainsi y trouver son compte. Une idée loin d’être mauvaise même si certaines fuites laissent entendre qu’il pourrait disparaître totalement avec le Galaxy Note 7.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • emmanuel milcent

    De plus en plus de constructeurs tentent de le supprimer de leur surcouche ??? Vous êtes sûr ??? C’est étrange, Lenovo lui l’a jouté à sa surcouche, ma tablette Lenovotab S8-50F ne l’avait pas sous Kit Kat et l’a eu sous Lollipop (pas de mise à jour vers Marshmallow donc non plus vers Nougat, snif :(
    Si j’avais su, j’aurais pris Une LenovoTab Yoga en 8 pouces, mais le firm factor ne me plaisait pas avec cette protubérance (j’avais peur de la prise en main moins facile et moins agréable)

    • unfdp

      Lenovo mdr.
      On parle de vrais appareils la stp pas de tes cochonneries…

      • Tapian

        Juste IBM…

  • 1messager

    Je comprends vraiment pas pourquoi ils l’enlève c’est tellement utile!

  • digarno

    1. Pour avoir un bureau plus propre
    Mouais… Je me disais ça aussi avant mais avec la possibilité de cacher les apps (comme sur EMUI) ou de les mettre dans un dossier fourre-tout (de plus intégrable au dock), ça revient au même.

    2. Parce que depuis Marshmallow, il est super bien conçu
    Un peu comme précédemment, les constructeurs proposent déjà des solutions de recherche rapide ou la possibilité de voir les apps les plus utilisées ou les plus récentes. Souvent ces possibilités se trouvent au sein du multitâche ou du panneau de configuration pour d’autres.

    3. Parce qu’Android n’est pas iOS
    On aurait pu s’en passer mais allons-y. L’avantage de ne pas avoir de tiroir d’applications réside dans la simplicité et l’efficacité. Il n’y a pas que des avantages mais celui-ci en est un. J’en prends pour preuve toute ma famille et pas mal d’amis qui n’ouvrent jamais ce foutu tiroir d’application.
    Sa présence n’est pas gênante en soit, mais ça reste tout de même une icône de plus sur le bureau et inamovible quand il s’agit d’Android Stock alors que des solutions via les gestes existent depuis belle lurette sur des launchers style Nova et certainement d’autres.

    4. Le proposer sous forme d’option, la solution idéale
    +1, façon ZenUI.

    • InfinityHD

      J’allais écrire la même chose ^^
      Je suis d’accord avec toi sur tout.
      J’ai moi aussi un smartphone sous EMUI (Honor 7) et je trouve que l’absence de ce tiroir est une bonne chose.

      • Belle Cochon d’inde (Bebelle)

        Pareil avec mon Honor 5C, en plus il est possible de cacher des applications donc…

      • Novaslash

        Je n’irais pas jusqu’à dire que l’absence du tiroir d’applications est une bonne chose mais possédant le 5X depuis pratiquement trois mois, sa disparition ne m’a absolument pas gêné.

        Moi qui était habitué à ce tiroir, je pensais qu’il me faudrait un temps d’adaptation mais pas du tout, je m’y suis retrouvé dès le début et je dois avouer que je préfère finalement comme ça.

        Et comme l’a dit digarno, il y a des solutions simples pour éviter la profusion d’icônes sur l’accueil.

  • htpc

    Après la barre de notification et les widgets, combien de temps encore iO$ va-t-il résister au tiroir d’appli :-)

  • Tapian

    5 — Pour etre certain d’avoir un point négatif à ajouter lors des tests des appareils chinois…non ?

  • Richard

    Je n’ai jamais réussi à supporter le launcher de MIUI.

  • InfinityHD

    Un des avantagges : Une place supplémentaire pour une appli sur la ligne du bas

  • Ophi

    Ce tiroir useless me manque pas le moins du monde. il fait juste doublon avec le « bureau »

    • Nono13

      Tiroir très utile pour moi. Pas la peine d’encombrer mon bureau d’icônes d’applications que je n’ouvre jamais car elles tournent constamment en tâche de fond (doze, opera max, application météo, application gérant les contacts…) ou que je ne les utilise que très rarement (boussole, règle, miroir…).

      Et avec toutes les fonctions de paramétrage, de filtres et de dossiers, il est bien plus complet et pratique qu’un simple dossier fourre-tout sur le bureau.

      • Ophi

        donc question de préférences, c’est l’intérêt de l’option qui permet de l’enlever ou le laisser.