Appels téléphoniques : pour les jeunes, les conversations vocales sont devenues « malaisantes »

En France, comme dans les autres pays d’Europe, les jeunes utilisent de moins en moins leur téléphone pour téléphoner. Les adolescents se servent désormais principalement de leurs smartphones pour communiquer par le biais des messageries et autres réseaux sociaux, délaissant les appels téléphoniques vocaux qu’ils trouvent embarrassants.

appels telephoniques jeunes malaise embarrassant réseaux sociaux applications messageries

De nombreux adolescents possèdent aujourd’hui un smartphone, et passent de nombreuses heures les yeux rivés sur l’écran au quotidien. Ironiquement toutefois, ces jeunes n’utilisent pratiquement pas la fonctionnalité principale de ces appareils, à savoir les appels vocaux.

Au Royaume-Uni, cette tendance est flagrante depuis plusieurs années déjà. En 2010 déjà, le Washington Post constatait que les 18-34 ans communiquaient de moins en moins vocalement par le biais du téléphone, préférant nettement les textos. En 2016, The Guardian révélait qu’un quart des utilisateurs de téléphones mobiles ne passaient jamais d’appels.

En France aussi, selon Michel Combot, directeur de la Fédération française des télécoms, le nombre de communications vocales a cessé d’augmenter depuis 2016, particulièrement chez les 25-39 ans. Les jeunes préfèrent désormais communiquer par le biais des applications de messageries textuelles et des réseaux sociaux.

À l’aide de Facebook Messenger, WhatsApp, Snapchat ou encore Instagram, les adolescents tiennent des conversations hybrides, mêlant les textes aux dessins, images, emojis, gifs, stickers et autres vidéos, comme l’explique Laurence Allard, enseignante et chercheuse en sociologie du numérique. Par ailleurs, ces plateformes permettent d’entretenir des conversations permanentes, sans avoir besoin d’être connectés simultanément.

De plus, elles permettent de tenir plusieurs conversations en même temps avec différents contacts ou groupes de contacts, comme le souligne ­Nicolas Demassieux, directeur de la recherche d’Orange. Enfin, selon Monique Dagnaud, sociologue, les plateformes de messageries permettent de conserver une certaine distance avec l’interlocuteur.

Appels téléphoniques : les jeunes préfèrent communiquer par le biais des réseaux sociaux et des applications de messageries

Au contraire, les conversations téléphoniques semblent désormais gênantes et intrusives. Elles obligent le destinataire à décrocher immédiatement, et forcent à utiliser sa voix, ce qui peut s’avérer embarrassant ou dérangeant dans certaines situations. De fait, cette génération n’utilise l’appel vocal qu’en cas de nécessité, de façon brève et formelle.

Ils utilisent par exemple ce recours pour demander un renseignement urgent, dans le cadre d’un projet de travail, ou pour se retrouver rapidement dans un endroit peuplé. Bien entendu, l’appel vocal est également utilisé pour communiquer avec les personnes plus âgées, qui ne sont connectées en permanence ou qui n’ont pas le réflexe de vérifier leurs notifications de façon systématique.

Pour ces jeunes gens, le coup de téléphone, avec ses codes traditionnels, est associé à la génération de leurs parents, ou à des images négatives comme les spams publicitaires ou les tentatives d’arnaque. Si ce changement d’habitude lié aux évolutions technologiques est compréhensible, certains y voient un phénomène inquiétant.

Pour Sherry Turkle, psychosociologue au Massachusetts Institute of Technology, les médias numériques ont habitué les jeunes à « se soustraire à l’embarras des relations humaines directes ». Cette spécialiste craint que les relations humaines deviennent de plus en plus silencieuses, et perdent surtout en spontanéité. Dans un futur proche, il est toutefois possible que les appels téléphoniques reviennent à la mode.

Réagissez à cet article !
  • Velis

    Dans ma sphère on communique tellement peu par appel que lorsque j’en reçoit un alors je réponds pas car je sais que c’est pour me demander un service d’urgence. Oui c’est comme ça

  • Mehdi Semxxx

    Cela a tout de même quelques limites… Je vois mal un futur employeur envoyé un snap à son futur salarié pour l’inviter à signer son contrat ^^

    • Jacksong

      Heu, il peut envoyer un SMS ou un mail hein ! (Comme ça ce fait depuis maintenant plusieurs années)

  • Tapian

    Ba oui… tant qu’on ne rentre pas dans le marché du travail …mais quand on commence à bosser réellement, à avoir des astreintes ou autres c’est compliqué de s’en passer…. ils comprendrons le temps venu..

  • Diantro

    Je suis vieux et j’ai toujours détesté les appels aussi. L’arrivée des mails et des SMS à été une bénédiction.

    • Ah!

      Voix nasillarde? Je peux comprendre…

  • Jibz.

    C’est pourtant tellement plus rapide un appel, bim question, bim reponse, ciao. En SMS messagerie etc 9 chances sur 10 que la réponse arrive 10 minutes plus tard, si elle arrive ^^

    • Sideness J

      Un point négatif pour toi que je vois comme un point positif : le mec n’est pas bloqué par le fait que je l’appelle. Il peut répondre quand il le souhaite et réfléchir à sa réponse. Chacun sa préférence :)

      • Jibz.

        Si la personne répond à l’appel c’est quelle est disponible et donc ne se sent pas « bloquée », sinon elle ne répond pas… De plus si elle est pressée ou quelle à besoin de réfléchir elle le dit directement.. En fait j’ai juste l’impression que les gens ne savent plus uttiliser les échanges humains normaux et se sentent paniqués à la moindre interaction « naturelle ».. c’est bien triste parce que la voix permet d’éviter énormément de quiproquos..

  • Atlas

    Tous des hypocrites.

  • iAndroid

    Après on s’étonne de conflits familiaux, qu’il n’y a plus de dialogues entre parents et enfants vu qu’en communiquant par messagerie ils n’ont plus rien à se dire de vive voix ou alors ça part au clash et conduit à l’isolement.
    Que ce soit personnel ou professionnel, il y a une grande part d’hypocrisie car un dialogue de vive voix permet un relationnel, un message c’est tellement impersonnel, le pire étant ceux (surtout les adultes) qui mettent fin à une relation par SMS.
    J’ai tout de même remarqué en Ile de France que certains ont des pratiques étranges : ils peuvent tenir une conversation de plusieurs minutes en s’envoyant des messages vocaux par Whatsapp, vraiment bizarre (ou alors ils n’ont plus ce crédit vocal #Lycamobile) !!!

    • Sideness J

      Je vous présente le raccourci le plus raccourci de l’histoire.

  • Adodan

    en même temps si c’est pour rien dire …

    #salusava

  • Sideness J

    Je n’aime pas non plus les appels. C’est en effet pratique dans certaines situations (expliquer rapidement à sa mère comment utiliser la télé xD ), mais je suis mal à l’aise dans n’importe quelle autre situation. C’est une question d’habitude je pense. Si j’étais né quelques années plus tôt, j’aurais préféré l’appel. Chacun son truc.

  • Georges

    Ça dépend pourquoi…
    Un message laisse une trace écrite…

    Quand ma femme m’appelle pour me faire la liste des courses, je le déteste…

    • PMN

      Fais lui utiliser Google Keep. Problème résolu

    • joe2x

      En effet ce n’est pas adapté pour une liste, un appel voix. Mieux vaut un SMS avec la liste, comme ca, tu peux revenir dessus rapidement sans avoir à ré-écouter le message

  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    J’ai 48 ans.

    Je n’ai jamais supporté le téléphone.

    Merci de considérer que je suis jeune et que c’est un phénomène récent.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : Huawei atteint une vitesse de 20 Gbps, un record !

Huawei vient de battre un record de vitesse en 5G en utilisant deux relais lui permettant d’atteindre la vitesse vertigineuse de 20 Gbps. Bien que cela ne soit pas pour tout de suite dans l’hexagone, on peut dans tous les cas apprécier les efforts du constructeur pour nous permettre d’atteindre des vitesses de connexions élevées.

4124759e74bd882e5e7c4dad0b662568GGGGGGGGGGGGGGGG