5G : Samsung mène la danse dans la standardisation du réseau mobile

Maj. le 20 avril 2018 à 20 h 05 min

Si certain d’entre nous ne sont pas encore passés à la 4G, les constructeurs et opérateurs eux fixe déjà l’horizon et préparent le développement du réseau 5G. Pour être plus précis, la Chine, le Japon et les États-Unis sont au coude à coude dans une course à la domination de la couverture réseau. Qui sera le premier à commercialiser sa technologie 5G ?

réseau 5G Samsung Electronics

Samsung Electronics a particulièrement brillé au niveau de sa réactivité dans le domaine, nous le savions de toute manière très investi dans le développement de la 5G. La firme a ainsi présenté ses perspectives de développement lors du 3GPP RAN 5G Workshop se tenant à Phoenix au Texas.

3GPP signifie « 3rd Generation Partnership Project ». C’est une coopération entre organismes dont le rôle est de fixer des normes, des standards en télécommunications. Elle englobe l’Union Internationale des Télécommunications et l’ETSI pour l’Europe sans parler de la Chine, du Japon, de l’Amérique du nord et de la Corée du sud.

La 3GPP a à cette occasion ouvert la discussion sur la standardisation du réseau 5G et ce pour la toute première fois devant 500 représentants des télécoms et près de 60 opérateurs mobiles. L’entreprise coréenne a visiblement su tirer son épingle du jeu en énonçant un plan commun établi avec 23 autres acteurs de l’industrie comme Ericsson, Nokia, Qualcomm, KT, SK Telecom, NTT DoCoMo ainsi que des instituts de recherche comme celui des télécommunications de Corée.

Le projet présenté par ces 23 présente une première phase de standardisation pour septembre 2018. Rappelons qu’une première démonstration de 5G devrait avoir lieu lors des J.O. de cette même année. Cette première phase concernera les technologies ayant recours à une bande passante supérieure à 6 GHz. Viendra ensuite une seconde phase pour décembre de l’année suivante. Les 23 ont trouvé un terrain d’entente pour la première qui leur permettra de développer les technologies de communications compatibles avec le réseau.

Les participants se sont également engagés à non seulement proposer de meilleurs taux de transferts, une optimisation des fréquences mais aussi à proposer une solution peu gourmande en énergie, augmenter le nombre de périphériques connectés et enfin réduire les délais de transmission avec les objets connectés au réseau 5G.

Le tableau établi il y a quelques mois annonçant une arrivée en 2020 de la 5G en Europe semble se profiler convenablement. Samsung Electronics travaille sur les technologies compatible 5G depuis 2011 et fut en 2013 le tout premier au monde à présenter un débit de 1,2 Gb/s dans un transfert de données via une fréquence micro-ondes. Il semble évident qu’il souhaite prendre rapidement ses marques pour la 5G.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !