« 4G de qualité » : accord gouvernement-opérateurs pour couvrir 100% du territoire d’ici 2020

Une « 4G de qualité » ? Le gouvernement avait promis à un accord, qui se faisait tarder. Or selon Mounir Mahjoubi les négociations avec les opérateurs sont enfin abouties. Mais pour quoi faire au juste ? La notion même de 4G de qualité reste vague, mais le secrétaire d’Etat au Numérique parle de sanctions en cas de retard de déploiement, et il n’est plus question de couverture de la population mais de territoire. L’objectif : que la France soit à 100% couverte d’ici 2020. Mounir Mahjoubi promet des annonces « claires et définitives » dans les prochaines semaines. 

mounir mahjoubi
Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique (Crédit : gouvernement.fr)

On s’attendait à un accord « d’ici Noël« , mais depuis silence radio. En marge du CES 2018 où il s’est rendu, le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi a révélé à nos confrères de 01net qu’un accord a été enfin trouvé entre le gouvernement et les opérateurs.

« 4G de qualité » : le gouvernement annonce enfin un accord avec les opérateurs

Il précise : « on a réussi au moins à se mettre d’accord sur un élément, c’est qu’il y avait une exigence et une impatience des Français, et que personne ne passera à travers […] le fournisseur, l’opérateur qui ne participera pas à mieux couvrir la France, c’est les clients-citoyens qui en feront la sanction et l’Etat qui s’assurera que s’il n’applique pas ses engagements, il sera sanctionné« . Qu’est-ce qui a été décidé, concrètement ? Difficile de le dire à ce stade – le secrétaire d’Etat promet des annonces dans les prochaines semaines. Sur la 4G il y a encore de grandes disparités en terme de couverture, et il existe encore trop de zones blanches.

Les journalistes de Contexte Numérique pensent savoir que cela consistera en des engagements en terme de couverture, d’un renforcement sur les axes de transports et de la définition d’un niveau minimum de couverture par département. Plusieurs éléments semblent étayer cette hypothèse. Comme le relève 01Net, le secrétaire d’Etat parle de couvrir l’intégralité du territoire et non plus de la population.  On peut également espérer que « 4G de qualité » signifie aussi la mise en place de standards en termes de débit. Celui-ci peut varier fortement d’un opérateur, d’une antenne à une autre, ou d’une heure à l’autre en fonction de l’encombrement du réseau.

Voici la vidéo de 01net :

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free (Iliad) pourrait racheter près de 25% d’Orange

Free (Iliad) envisage de racheter une partie d’Orange, rapporte La lettre de l’Expansion. Xavier Niel, le fondateur de Free, se serait même rendu à l’Elysée en mai dernier pour plaider les bienfaits de ce rachat et négocier les 23% des parts…

Free Mobile va passer à la 4G à l’étranger, enfin !

Free Mobile rattrape son retard sur la concurrence. Si l’opérateur propose plus de destinations dans son enveloppe data à l’étranger, il faut se contenter de la 3G. Xavier Niel a annoncé que la 4G arriverait bientôt.

Free Mobile pourrait débarquer en Belgique et casser les prix

Free Mobile pourrait devenir le quatrième grand opérateur en Belgique et venir bouleverser les prix de ce marché comme il l’a fait en France en 2012. Alexander De Croo, le ministre en charge des questions liées aux télécoms, a ouvert la…