4G, 4G+, 5G : pourquoi cette course aux débits toujours plus rapides nous dépasse

Ce matin Bouygues Telecom annonçait la mise en place d’un débit encore plus rapide que la 4G+. Orange annonçait il y a quelques mois qu’il travaillait déjà sur le réseau 5G. Plus généralement, les opérateurs travaillent d’arrache pied pour se distinguer avec un réseau 4G toujours plus étendu. Des débits toujours plus rapides pour, selon eux, offrir aux utilisateurs des performances dont ils ont besoin.

4G+ Orange

Mais est-ce vraiment un besoin ? Cette question, beaucoup d’entre vous se la posent. Et c’est bien légitime. Nous avons l’étrange sensation que l’on peut encore faire mieux. Oui mais pourquoi ? Ces débits toujours plus rapides, est-ce vraiment un besoin des utilisateurs, une évolution nécessaire pour coller à nos usages ? Ou est-ce un argument marketing des opérateurs pour se distinguer de leurs concurrents ? Nous allons tenter d’analyser pourquoi cette course aux débits toujours plus rapides nous dépasse.

La 4G est méconnue et a déjà du mal à convaincre

Les opérateurs lancent déjà la 4G+ dans certaines villes, testent la « 4G++ » et travaillent déjà sur la 5G. Mais pour les utilisateurs français, la 4G a déjà du mal à convaincre. Selon une étude réalisée par Ipsos à la demande de Prixtel datant de fin septembre 2014, 50% des français ne voient pas la différence entre la 3G et la 4G.

Certains chiffres démontrent bien que les utilisateurs ont du mal à adopter la 4G, pire, ils ne savent même pas la définir. Ainsi, toujours selon cette étude, 17% des sondés ne savent pas ce qu’est la 4G (71% des 16-34 ans et 61% des 35-75 ans savent ce que c’est).

différence 3G 4G
Il semblerait que les utilisateurs ne voient pas cette différence

Des chiffres qui illustrent bien qu’après plus d’un an de mise sur le marché, la 4G n’a pas su convaincre les utilisateurs français. Les opérateurs ont beau vanter les mérites de ce réseau super rapide, les utilisateurs, eux, ne voient pas la différence. En tout cas pour la moitié d’entre eux. Et pour cause, ils ne voient absolument pas ce que ces débits super rapides leurs apportent en terme d’usage.

Des usages en décalage avec des débits ultra-rapides

Car si les opérateurs travaillent si dur pour imposer leurs nouveaux réseaux, c’est d’abord parce qu’ils cherchent à se démarquer de leurs concurrents et ainsi glaner des parts de marché, mais c’est aussi, selon eux, pour ne pas brider les utilisateurs dans leurs usages toujours plus intensifs de leurs smartphones.

Or, toujours selon l’étude Prixtel/Ipsos, 56% des sondés estiment que la 4G n’a rien changé à leurs usages. Alors que l’on pourrait s’imaginer que les contenus plus volumineux sont désormais davantage consultés il n’en est rien. 11% seulement des sondés regardent plus de vidéos qu’avant.

usages 4g smartphones décalage
Le décalage entre les usages et le débit proposé est impressionnant

Même chose pour le surf sur le web, 32% seulement consultent plus internet sur leurs smartphones depuis la 4G. Parmi les détenteurs de smartphones, en moyenne, 33,4% des sondés surfent moins d’une heure par semaine sur le net avec leur appareil, 11,5% plus de cinq heures.

Parmi eux, il n’y a que 40% des utilisateurs qui voient une différence entre 3G et 4G pour cet utilisation. Autrement dit, en terme d’usage, la 4G n’a presque rien changé pour les utilisateurs français. En tout cas selon cette étude. Alors parler de 4G+ et de 5G semble bien loin de nos préoccupations.

La couverture réseau : le nerf de la guerre

A l’heure où l’on nous parle de ces débits toujours plus rapides, certains utilisateurs n’ont même pas une couverture convenable sur les réseaux existants. Qu’il s’agisse de la 3G ou de la 4G il y a encore des progrès à faire.

4G : un déploiement en décalage avec les promesses

Prenons la 4G, en partant du postulat que si les opérateurs travaillent sur la 4G+ et la 5G c’est que la 4G est au point. Le réseau 4G, en fait, n’est pas tout à fait au point. Après bientôt deux ans d’opérations marketing vantant les mérites de ce nouveau débit rapide, les utilisateurs ont du mal à trouver un réseau 4G digne de ce nom. Pourquoi ?

Couverture nationale 4G
Couverture nationale 4G à juillet 2014

Parce que les opérateurs ont en quelque sorte mis la charrue avant les boeufs (ou ont vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué, c’est selon les goûts). Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont énormément communiqué sur ce nouveau réseau ultra-rapide avant même d’être sûrs de couvrir le territoire convenablement.

Certes, les opérateurs ont des délais pour étendre leur couverture petit à petit, avec des objectifs bien précis, en accord avec l’ARCEP etc. etc. Mais tout ceci ne regarde pas le consommateur. L’utilisateur lambda qui attend son bus avant sa journée de travail et qui voit une affiche annonçant la 4G sur 75% du territoire ne se pose pas de question de ce genre. Il lit bien  « 4G sur 75% du territoire ».

Sans viser un opérateur en particulier, Free communique sur sa 4G alors que l’opérateur ne couvrira que 25% du territoire avec son propre réseau qu’en octobre 2015. SFR est aussi très en retard par rapport aux promesses faites. Et ce qui semble être le plus incohérent dans tout ça c’est que certains utilisateurs ne peuvent même pas profiter d’un réseau 3G convenable.

Même la 3G n’est parfois pas au point

Que dire de la 3G ? La couverture est certes bien plus développée que pour la 4G mais là encore certains utilisateurs doivent se contenter du Edge ou du GPRS dans certaines zones. Un comble en 2015, à l’heure où l’on parle de 5G.

Et il ne s’agit pas forcément de zones rurales reculées. Il suffit de prendre la route pour s’apercevoir qu’il n’est pas rare de se retrouver avec un petit « E » près de l’indicateur du réseau sur nos smartphones.

Pas besoin de rouler sur des routes de campagnes, mais bien des autoroutes. Même en périphérie de grandes villes, il suffit parfois de s’éloigner de quelques dizaines de kilomètres pour ne plus avoir un réseau digne de ce nom.

3G pas au point
Ne cherchez pas, il n’y a pas de 3G ici

N’y voyez pas là un acharnement, mais sur ce point, Free n’est pas au point par exemple. L’opérateur annonce des forfaits imbattables avec 20 Go de data en 4G, mais le problème, c’est non seulement que sa 4G se déploie à peine, mais en plus son réseau 3G n’est pas encore abouti. Car à cette heure 75% de la population seulement est couverte par le réseau de Free en 3G (on ne compte pas le partenariat avec Orange).

On prend l’exemple de Free mais on pourrait aussi parler des autres qui ne sont pas exempts de tous défauts non plus. Disons qu’ils ont l’avantage d’être plus anciens et donc gardent une longueur d’avance. Dans tous les cas de figure, on peut comprendre pourquoi entendre parler de 4G+ et de 5G peut parfois exaspérer certains utilisateurs.

Peu de smartphones compatibles

Cette course nous dépasse d’autant plus que nous ne sommes pas équipés d’appareils compatibles avec ces nouveaux débits. Nul doute que les constructeurs proposeront des smartphones compatibles mais pour le moment les appareils compatibles 4G+ sont très rares.

galaxy alpha 4G+ compatible
Le Samsung Galaxy Alpha est l’un des rares smartphones compatibles 4G+

Et pas sûr que les utilisateurs suivront le rythme effréné imposé par les opérateurs et les constructeurs. Acheter un smartphone par an pour rester à la pointe de la technologie, ça n’est pas donné à tout le monde, loin de là. Aujourd’hui, selon une étude du cabinet Deloitte (octobre 2014), 71% des français n’ont ni smartphone ni forfait compatible 4G. Et 23% estiment qu’ils n’achèteront pas de smartphone compatible car ils sont trop chers. Alors la 4G+, inutile d’en parler.

Autrement dit, il y a un réel décalage entre les besoins des utilisateurs et le rythme imposé par les entreprises du secteur. A l’heure ou pour certains (11% selon l’étude Ipsos) 4G signifie 4 Go, les opérateurs communiquent déjà sur la 4G+ et la 5G.

En conclusion, cette course effrénée ne semble pas être menée pour les utilisateurs. Derrière ce discours du « d’ici un an ou deux vous aurez besoin de débits plus rapides » semble se cacher une toute autre stratégie.

Cette course ressemble plus à une guerre entre les opérateurs pour tirer leur épingle du jeu et justifier des tarifs plus élevés, pour assurer leur pérennité. Car, il faut bien l’avouer, l’arrivée de Free sur le marché a été la meilleure chose qui soit arrivée aux consommateurs, mais pas aux opérateurs.

Néanmoins, cette méthode semble déjà connaître ses limites. La 4G peine à convaincre et on nous parle déjà de 4G+ et de 5G. Les utilisateurs ne suivent déjà plus le rythme. Les opérateurs vont tellement vite que nous sommes complètement dépassés.

Réagissez à cet article !
  • PBCb

    À propos de Free « non seulement que sa 4G se déploie à peine » ; pourtant, dans un article publié il y a 2 jours, on lisait qu’ils étaient sur le point de dépasser SFR. (cf.

  • joe2x

    C’est claire que je ne vois pas trop l’intéret pour ma part pour le moment. Les vidéos, je les regardent chez moi ou au taff en wifi.

    Et pour répondre à la question : pour se différencier, pour séduire des nouveaux clients; pour essayer de trouver des nouveaux revenu à faire facturer un peu plus, comme toutes socités

  • Pourqoatutambetealiremonpseudo

    « Alors que l’on pourrait s’imaginer que les contenus plus volumineux sont désormais davantage consulter il n’en est rien »
    Je ne vois pas trop le rapport avec l’augmentation du débit.
    En effet , une 3G+( 42mbits/s en débit théorique max) pourrie de 6-8mbp/s permet de regarder une vidéo en full HD sans temps de chargement.
    Le jour ou on nous mettra du 30 ou 40 go de data ou même de l’illimité, là il sera intéressant de voir si les vidéos consultées augmentent , ce qui sera le cas !
    Ce n’est plus le débit qui influe sur le type de contnu que l’on regarde depuis la 3g je dirais mais bel et bien la data du forfait.

    • Romain Vitt

      J’aurais dû formuler différemment : « alors que les opérateurs nous font croire que l’on a besoin de débits plus rapides pour consulter des contenus plus volumineux, il n’en est rien »

      • netos

        Il faudrait considérer que la consommation annuelle de data augmente d’année en année, donc si les opérateurs ne déploie pas la 4G, ca coincerai un jour ou l’autre, et vous feriez des articles pour dire exactement l’inverse de celui-ci.

    • Adodane

      tu voulais dire H+ pour les 42 mbits ?

    • Adodane

      tu voulais dire H+ pour les 42 mbits ?

    • Martin

      3G+ c’est 21Mbits maximum mon coco ;) ce que tu décris c’est la H+

      • ArKanos

        Sauf que au cas où tu l’aurais oublié, le H+ est une catégorie de 3g, renseigne toi avant d’être méprisant…

        • Martin

          Moi méprisant ? Tu n’as pas d’humour voyons.

          D’une, je dis juste qu’il n’a pas associé le bon terme au bon débit max.
          De deux, où vois-tu que je dis que ce n’est pas de la 3G ?

          Et pour pas qu’il y ait de confusion, je ne suis pas méprisant là, juste sérieux.

          A toi de te renseigner désormais !

    • FrenchEpicGaming

      La 3G pour moi semble bientôt vital car avec mon ADSL pourie(512k a 10min d’une ville en 3g avec 20mb en moyenne , faut pas déconer) , s’est compliqué. J’ai L’edge mais je migre vers le premier opérateur mobile qui me propose une bonne 3g!

    • Insomnia

      Si l’illimité n’existe pas c’est pour une seule raison : l’adsl ou la fibre tout simplement.
      Si j’avais de la 4G illimité par chez moi, j’irai pas prendre un abonnement adsl, je surferai avec ma connexion et pour l’illimité j’ai mon portable avec ce forfait,la TV serai une option mais il y a la TNT voir on peut avoir toutes les chaines sur internet

  • PBCb

    À propos de Free « non seulement que sa 4G se déploie à peine » ; pourtant, dans un article publié il y a 2 jours, on lisait qu’ils étaient sur le point de dépasser SFR.

  • Romain Vitt

    L’un n’empêche pas l’autre ;) SFR et Free sont tous les deux très en retard sur le déploiement de la 4G par rapport aux promesses faites ;)

  • GiacGiac

    Tu critique free mais c’est le seul opérateur qui propose beaucoup de data ce qui permet de consulter ces fameux contenu volumineux, ayant des amis qui sont chez free, je ne les ai jamais entendu se plaindre du fait qu’ils n’ont pas de réseau… Je préfère largement avoir beaucoup de data et un débit peut-être un peut moins important…

  • Max de Méritens

    Vous expliquez bien le concept de « techno push » des opérateurs sur un marché pas forcement en demande. Néanmoins je ne comprends pas le ton dubitatif de votre article. La 4G est l’évolution technologique logique de nos réseaux de télécommunications mobiles. C’est une techno qui ne date pas d’hier, elle a déjà plus de 5 ans et a été développé bien avant nous en Asie et en Europe du nord. L’évolution des habitudes de consommation des internautes (streaming et cloud) demande de plus en plus de bande passante, et les ressources spectrales étant limitées, la 4G et ses évolutions sont la réponse légitime à l’évolution de la consommation de contenus sur le net. L’utilisation que vous faites des statistiques n’est pas pertinente: « à cette heure 75% de la population seulement est couverte par le réseau de Free en 3G »
    – 75% c’est 3/4 de la population française. Pour un jeune opérateur c’est déjà une prouesse (souvenez vous de Bouygues Telecom en 1997, c’était une autre histoire…)
    « Et 23% estiment qu’ils n’achèteront pas de smartphone compatible car ils sont trop chers. »
    – 23%, à peine un quart donc…et c’est normal car aujourd’hui on trouve des smartphones 4G à moins de 100euros (Wiko, Archos, Huawei, ZTE…)
    Vous dites que les utilisateurs ont du mal à adopter la 4G, propos que vous appuyez avec une statistique qui dit strictement le contraire : 17% des sondés ne savent pas ce qu’est la 4G (71% des 16-34 ans et 61% des 35-75 ans savent ce que c’est).
    – Oui 17% c’est très peu! cela prouve bien que 83% des consommateurs sont tout à fait conscients de l’existence de la 4G. Tout le contraire de ce que vous affirmez ! Avec une très forte proportion chez les 16-34ans, la génération Y, consommatrice de contenus qui représente le coeur de cible de cette technologie.
    Pour conclure, vous ne ciblez absolument pas la vraie problématique de la 4G qui est l’inégalité d’accès entre zone dense et zone rurale (du moins vous ne faites que l’évoquer). Les problématiques de neutralité du web, d’égalité d’accès…
    Enfin, soyons objectifs, il suffit d’aller dans d’autres pays d’europe: (GB, Espagne, Italie…) pour constater que les infrastructures de télécommunications françaises sont excellentes en comparaison. Que celà soit en fibre, en vdsl et en 4G, la France est un pays excessivement bien couvert et à la pointe. Et cerise sur le gateau… la France est le pays d’Europe avec l’Autriche où les forfaits mobiles sont les moins cher du marché. Bref cessons de regarder ces technologies avec un oeil réactionnaire est dubitatif. La technologie mobile évolue plus vite chez nous, pourquoi se plaindre, pour une fois que quelque chose fonctionne en France…

  • Aristide Pignouf

    En fait la différence avec Free, c’est qu’au moins EUX ont la déscence de ne pas avoir augmenté le prix sur la 4G par rapport à la 3G.

    • Raphg1070

      depuis le déploiement de 4G je n’ai pas vue les forfaits sosh 4G augmenter en prix…

  • Whitenoz Senseï

    Je viens de me dire que cette course à la rapidité n’est peut-être absolument pas destinée en premier lieu au clients, mais bien pour les gouvernements eux meme ou alors pour d’autres sombres objectifs..

  • Andrea

    Moi ce que je trouve triste c’est que par chez moi la 3G est déjà dur à avoir et au lieux de couvrir les cambrousse, ils préfèrent augmenter les débit qui n’ont pour le moment pas beaucoup d’utilité à par pour certains professionnel.. et encore

    • Julien

      L’intérêt économique de couvrir une cambrousse à une ville ?

      • Andrea

        Cambrousse ? Tu trouve ça normal d’avoir 0 réseau au pont d’argent dans le var ? Même pas 1 barre mais rien, que dalle et dans toute la zone, donc au moins 10mn de trajet en voiture.. Y’a des limites à la connerie marketing.
        Puis vient au Luc, quand tu sait que tes dans une zone commercial, avec l’un des plus grand Leclerc du département et que tes pas fichu de capter de la H alors que dans la colline pommer juste derrière chez moi tu capte la 4g y’a pas un soucis par hasard ?

        • sam

          J’avoue un très gros même , perso j’habite en ville et les campagne on tout aussi droit a une bonne connexion internet voila

  • Spartan

    Je pense qu’il faudrait qu’ils s’axent plus sur la répartition du réseau Internet d’abord avant de faire dans le mobile.

  • vipsection

    C pour faire des forfait data 1tera à 80euros. Lol voilà la stratégie suicidaire. Des opérateurs !

  • Borny

    (j’allais posé mon pavé hors sujet sur une autre réponse, il ira mieux ici … ^^)

    Tout à fait d’accord à propos du « techno push », je n’ai que 27 ans et j’ai pu voir les ravages de l’ADSL sur l’internet :
    Avant les développeurs faisaient attention à la compression des images, animations et autres pubs, les forumeurs faisaient attention à la taille des images postées… Maintenant, la plupart des gens n’y font plus attention.

    Il y a 13 ans (oh purée, déjà !), quand on avait une connexion ADSL 2 Mbps, on était le « roi du monde », c’était inimaginable. Celui qui avait une connexion 512 k était déjà très très content (c’était mon cas).

    Aujourd’hui, on estime qu’avoir moins de 8 Mbps c’est la « loose ».

    Egalement, avant on cliquant sur un lien et on attendait… parfois longtemps… très longtemps. J’ai téléchargé Wolfenstein: Enemy Territory, qui faisait 240 Mo, à 10 Mo/h … ça en faisait du temps d’attente (le pire c’est que j’ai eu une coupure, puis j’ai découvert les download manager…).

    Bref, on a des connexions 1000 x plus rapide maintenant, qu’il y a 15 ans (RTC), on attends plus ou presque plus pour charger une page (ou un fichiers audio/vidéo…), mais on « consomme » beaucoup plus.

    • grofbd

      J »ai des souvenirs assez similaires aux tiens. Je me souviens de mon passage du 56k à 512. Le jour même, je me rend sur gametrailers, et là, oh merveille des merveilles, je peux regarder mes vidéos sans aucune attente… :D

      Concernant nos mobiles, bien plus que les débits, c’est l’utilisation des smartphones qui est à mettre en avant. Il faudrait déjà connaître non pas les attentes de quelques utilisateurs mais bel et bien connaître ce que font réellement les gens avec leurs mobiles. Car les geeks et/ou utilisateurs avertis que nous sommes ici ne représentons probablement pas la majorité des utilisateurs. Les gens autour de moi, râlent bien plus parce qu’ils n’ont pas de réseau pour… envoyer un sms ou tout simplement téléphoner… Malgré tout, depuis que j’ai de la 4G de manière assez globale autour de chez moi, j’utilise nettement plus mon forfait (upload de photos sur Flickr, Youtube etc.)…

      Il y a, je trouve, un gros décalage entre les possibilités des smartphones et ce que l’on en fait. Pour beaucoup, c’est un téléphone. Un téléphone aujourd’hui, « c’est fait comme ça » m’a dit un jour un client… Réflexion loin d’être idiote.

    • Raphg1070

      enemy territory!? putain qu’est ce que j’ai pu y passer du temps sur ce jeux :D

  • Batoch

    Déjà vous vous occupez de mettre l’ADSL de partout puis après mettez de l’argent la ou tout le monde s’en fou. Merci :)

    • FrenchEpicGaming

      Bien dit et pas le 512k si possible!
      ADSL , s’est les années 90 et tout le monde en France n’as pas un ADSL correct (6mb donload) voire pas d’ADSL!

      • sam

        Je te rejoins parfaitement moi j’habite dans une ville avec beaucoup d’habitant et j’ai a peine que 7 Mb alors déployer la fibre partout avant de vouloir mettre de la 4g+ partout , sur un smartphone pour moi 42 mbits suffise largement , si seulement on pouvait l’avoir sur nos ordi sa serait magnifique

  • Nathi

    Bah ouais, la 4G sert à rien en dehors des zones ou les bornes 3G sont surchargées et donc lentes. La 4G c’est rien de plus qu’un système de prévision pour un possible engorgement des données car trop d’utilisateurs utiliseraient des bornes à débit limité.

    En dehors de ça, c’est juste du marketting qui te dit la 4G on en a besoin, c’est plus rapide, etc… Mais bon, perso j’ai pas de forfait 4G chez moi et dans ma ville, mon débit en 3G est entre 12 et 20 Mb. C’est largement suffisant et personne a besoin de plus.
    D’aileurs ce qui m’amuse c’est que ma connection adsl est de 10Mb, celle chez mon frère 2,5 Mb, bref on a de la 3G plus rapide que nos connexions internets classiques, et pour les mobiles, on essaie de nous vendre partout qu’il nous faut du méga haut débit que la 3G à 42Mb théorique c’est dépassé. Par contre, nos connecs fixent qui sont bloquées depuis 10 ans sur de l’ADSL moisie, là, rien ne se passe. la fibre met deux siècles à arriver.

    Voilà, c’était juste pour dire que ça m’amuse tout les gens qui veulent sur leurs smartphone un débit 5 ou 10 fois plus rapide que leurs connexions chez eux.

    • FrenchEpicGaming

      10mb , 2mb pour ton frère , vous êtes de Grand chanceux!Moi s’est le 512k:-(

  • pcast

    20 ans que j’utilise l’ADSL. 20 ans qu’au même endroit j’ai même pas 1mo de débit et je ne suis pas le seul dans toute la France. Si déjà on mettait à jour nos boucles locales… en ce qui concerne la 3G, je suis plus souvent en Edge qu’en 3G et encore moins en 4G malgré un Note4. Voilà les laissé pour compte des campagnes françaises. Maintenant on nous parle Fibre, 4G, 4G+ et 5G, alors que nous en sommes encore à l’âge de pierre tous réseaux confondus. Il n’y a qu’à voir l’état des boucles locales et des relais hertziens. Il n’y a pas que les villes en France et les grands axes, il y a les campagnes, les nationales et les départementales. Moi j’ai l’impression que l’on avance plus, on reviendra avec deux boites de conserve et une ficelle entre les deux. Regardez donc l’Observatoire des très haut débit: http://observatoire.francethd.fr/# et les cartes de couverture tous réseaux confondus. Que les fournisseurs travaillent déjà sur les structures existantes, qu’ils les améliorent et surtout, qu’ils s’enquièrent de savoir si les « paumés » de France peuvent jouir de ce que l’état annonce fièrement, ensuite on verra pour percer le mur du son.

  • sniper

    Je suis dans une grande ville et j’ai free avec 20go de data en 4g, ça marche nickel (j’avais orange avant), je n’ai même pas d’internet fixe chez moi j’utilise mon portable en modem et jsuis à 18GO de data par mois utilisés, donc revenir à du 5GO pour moi c’est devenu juste impossible : merci free (Par contre en campagne le réseau est pourri je l’avoue… mais si on est en ville c’est le must)

  • turican57

    Il est tout de même dommage de mettre autant en avant Free pour les défaut entre autre sur la 3G alors que c’est un opérateur très jeune. Car niveau 3G ou plutôt des zone qui passent en Edge Orange est pas mal aussi, car en ville c’est bon mais des qu’on en sort faut plus penser à la 3G et pour ça pas besoin de faire 10Km suffit juste de sortir à peine de certaines villes pour s’en rendre compte.

    Donc il est dommage que l’article tape pas mal sur Free Mobile alors que les autres bien plus vieux ne sont pas forcément très bon.

    Car même au niveau de la 4G SFR fait guère mieux que Free pire encore sinon prend en compte les derniers mois, Free Mobile déploie beaucoup d’antennes 4G bien plus que ses concurrent.

    Dans le fond c’est un bon article il est juste dommage qu’il ne soit pas plus détailler en évitant les parties pris, ou plutôt en mettant en concurrence les réseaux sur la durée de leur existance.

  • Romain Vitt

    Le problème souligné dans l’article n’est pas le déploiement en lui-même mais le rythme de ce déploiement. La 4G est une très bonne chose. Ce qui est souligné dans l’article, c’est que les opérateurs nous parlent déjà de 4G+ (et la déploient même déjà) et de 5G alors que la 4G n’est pas encore disponible pour tous. ;)

  • Vaykadji

    Moi je m’en fiche de la vitesse démesurée sur mon smartphone. Je préférerais une baisse des prix et plus de data, et rester en 3G, plutôt qu’avoir un débit de porc avec un abonnement toujours au même prix et 1 ou 2Go de data…

  • Fabien

    Non le vrais problème c’est les forfaits. Quand on utilise un smartphone le fait d’avoir la 4G fait que l’on est plus susceptible à consommer de la data (de la connexion). Donc ce qu’il fait c’est augmenter les forfaits téléphoniques en ce qui concerne internet.
    Quelle utilitée de pouvoir « surfer », télécharger rapidement du contenu sur notre téléphone si cela est limité ? En générale un forfait internet c’est 3Go pour 20€ par moi (je compte pas free car c’est pourri).
    Que ce soit en 3G ou en 4G, 3Go de connexion c’est trop limité pour pouvoir satisfaire les besoins quotidiens d’un smartphone digne de ce nom.

  • El Cidius

    Pas sur que bons nombre de gens aient besoins de débits hyper dingue sur leurs téléphones mais pratiquement sur que bons nombres de gens ont besoins de bons voir très bons débits sur leurs lignes principales à la maison….Alors quand tout le monde aura accès à ses débits (car en plus il faut être très près du relais) avec les lignes classiques on pourra peut-être s’y intéresser plus… Moi du h+ me suffit plus que largement…

  • Carlos Nunes

    Moi je dit bye bye à l’adsl et je connecte mon pc sur le smartphone en mode modem avec un forfait 20 Go 4G les débits montant ainsi que descendant sont mille fois mieux, environ 34 Mb/s en descendant et 20 Mb/s en montant pourquoi se faire chier avec de l’adsl d’un autre age et très poussif.

  • Carlos Nunes

    Entièrement d’accord à 1000/100

  • Charly159

    Ce qui limite l’usage de la 4G c’est la limitation folle de data.
    Si on veut regarder des vidéos comme ils disent en 4G ça marche très bien. Mais les datas partent à une vitesse aussi :(. Surtout qu’après quand on est bridé une fois le quota dépassé, on peut même plus charger une page internet correctement
    Donc clairement c’est ce qui limite ! Il faudrait 10Go minimum pour bien exploiter la 4G. Car moi perso les 5Go sont consommés en moins de deux semaines en faisant attention

  • c’est excat , c’est pas parce que il va dépasser SFR que la couverture est totale

  • c’est excat , c’est pas parce que il va dépasser SFR que la couverture est totale

  • Le yannou

    Il y a quand même un gros problème : Le volume de la data autorisé n’est pas en phase avec ces débits. J’ai fait une test la semaine dernière : En 1h-1h30, sous youtube en switchant sur plusieurs bandes annonces et autres, j’ai consommé 1.5 Go en 4G. Ce n’est pas le volume de data autorisé de certains que l’on peut utiliser la 4G et utilisera la 4G+ et la 5G. Donc lorsque je lis que Bouygues par exemple passera ses forfaits en 4G+ sans changer ses tarifs, laissez moi rire …. aucun interêt sur le volume autorisé ne bouge pas.
    Après une telle expérience, seul les 20Go semble intéressant pour un forfait 4G.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Faut-il installer un antivirus sur son smartphone Android ?

Le Play Store regorge d’applications antivirus toutes plus séduisantes les unes que les autres. Mais faut-il vraiment installer un antivirus sur son smartphone Android ? Est-ce utile ? Risque-t-on quelque chose en n’installant rien ? Toutes nos réponses dans ce dossier.

Top 10 des meilleurs smartphones Wiko !

Les smartphones de la marque française Wiko proposent des fiches techniques honnêtes et un des meilleurs rapports qualité prix du marché. Alors si vous cherchez des téléphones fiables et efficaces, découvrez vite notre top 10 des meilleurs modèles de la marque.