Samsung écope d’une amende de 39 millions d’euros pour avoir augmenté discrètement le prix de ses TV

Aux Pays-Bas, l’Autorité des Consommateurs et des Marchés a infligé une amende de 39 millions d’euros à Samsung pour avoir poussé les revendeurs à augmenter le prix de ses téléviseurs. Lorsque celui-ci était en baisse, le constructeur contactait les boutiques pour faire pression en indiquant que les prix étaient en hausse chez la concurrence.

samsung tv block
Crédits : Samsung

Depuis longtemps maintenant, Samsung s’est durablement installé sur le marché des téléviseurs. Cette année a même été l’occasion pour le constructeur de lancer une toute nouvelle génération de TV, la Neo Qled. Seulement, comme tous les autres, il doit faire face à un phénomène immuable du marché : peu de temps après leur sortie, le prix des téléviseurs baisse systématiquement. Ce qui ne plaît pas vraiment à Samsung, qui a donc décidé d’inverser la tendance.

De janvier 2013 à décembre 2018, la firme coréenne a très largement influencé les tarifs appliqués aux Pays-Bas, plus particulièrement auprès de sept revendeurs. De manière insidieuse et sous couvert de conseil, il a poussé ces derniers à augmenter les prix sous prétexte que leurs concurrents en faisaient de même. De cette manière, Samsung parvenait à retrouver le prix du marché souhaité lors du lancement.

Sur le même sujet : TV Samsung Neo QLED, pourquoi c’est la meilleure TV pour suivre l’Euro de foot

Samsung augmente le prix de ses TV au détriment des revendeurs et des consommateurs

Pour ce faire, Samsung a utilisé plusieurs robots d’indexation lui permettant d’avoir en permanence un œil sur l’état du marché en ligne. Lorsque les prix étaient en baisse, ils appelaient les revendeurs pour les inciter à augmenter les leurs, insistant sur l’urgence de la situation. « Les détaillants ont suivi les recommandations de Samsung parce que celui-ci, qui tirait toutes les ficelles, s’en prenait aussi systématiquement aux autres détaillants qui pratiquaient des prix trop bas », explique l’Autorité néerlandaise des Consommateurs et des Marchés (ACM).

« Samsung savait qu’elle ne pouvait pas contraindre les détaillants à augmenter leurs prix. C’est pourquoi les associés de Samsung ont utilisé le terme “recommandations”, mais, en réalité, ces recommandations n’étaient ni personnelles ni non contraignantes », continue l’organisme, qui accuse Samsung d’avoir « faussé la concurrence au niveau de la vente au détail et a entraîné des prix plus élevés pour les consommateurs ». À ce titre, elle a infligé une amende de 39 millions d’euros au groupe coréen. Ce dernier a fait savoir qu’il fera appel de cette décision.

Source : ACM

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !