MalwareBytes : des millions d’internautes privés de Google à cause de l’antivirus

 

MalwareBytes est l’un des antivirus les plus utilisés au monde. L’erreur d’un des programmeurs de la compagnie a empêché des millions d’internautes d’accéder aux services de Google mercredi dernier.

L’incident a duré moins d’une heure mercredi dernier au matin, mais il n’en était pas moins gênant pour des millions d’internautes qui avaient besoin de consulter leur courrier électronique sur Gmail ou même d’aller sur le Play Store. Pendant ce court laps de temps, les victimes de désagrément ont afflué sur les réseaux sociaux pour témoigner de leur mauvaise expérience. Naomi Clarks, une enseignante étasunienne raconte son expérience sur Twitter et apporte un début d’explication : “LOL Malwarebytes vient de classer les domaines http://google.com comme des sites de logiciels malveillants; un grand détournement, même involontaire, qui rappelle que les IP de Google ad-tracking sont parsemées absolument partout”.

Selon elle, les sites ne chargeaient même pas, comme s’ils étaient bloqués par un firewall. Elle affirme également qu’elle avait remarqué dans la journée que son antivirus ouvrait toujours de plus de notifications en provenance de MalwareBytes, plusieurs dizaines par minute, une activité anormale, sauf quand un ordinateur est gravement infecté. En l’occurrence, les notifications étaient relatives à des sites Google, que MalwareBytes considérait comme des malwares.

Plus sur ce thème : Meilleurs antivirus pour Windows et Mac en 2022

Les nombreux trackers de pub de Google ont fait paniquer l'antivirus

Sur le coup, le seul moyen de se connecter sur les sites Google affectés était de désactiver l’antivirus. Ce problème n’est apparemment survenu que dans Chrome et Edge pour Windows. Marcin Kleczynski, cofondateur de Malwarebytes, apporte son éclairage sur les événements de mercredi : “il s’agissait d’un faux positif accidentel, réparé assez rapidement, mais malheureusement, c’est le genre d’incident qui fait du bruit quand on a des milliers d’utilisateurs”. Selon la compagnie, la coupure de service n’aurait duré que 30 minutes et aurait été résolue après une mise à jour automatique. Nombre d’utilisateurs affirment en revanche avoir été privés des services de Google pendant près d’une heure et demi.

Avec cette bourde, MalwareBytes a, bien à ses dépens, fait la une des actualités technologiques. Cependant, protéger son ordinateur des malwares reste primordial. Que vous soyez sur Windows ou Mac, il existe nombre d’antivirus gratuits ou payants. En 2022, il est presque impensable de ne pas protéger votre équipement et votre réseau. Microsoft Defender peut protéger votre imprimante ou votre TV connectée, par exemple.

Source : Vice



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !