Linky : voici la somme qu’il faudra payer si vous refusez l’installation du compteur

 

Si les compteurs Linky ont pris place dans une majorité écrasante des foyers français, certaines personnes résistent encore, estimant qu'ils entraînent une facture plus salée et des ondes néfastes pour la santé. À terme, les personnes refusant l'installation risquent toutefois bel et bien de devoir payer pour couvrir les frais liés aux relevés de compteurs. 

Linky

Depuis moult années, certains l'accusent d'être dangereux pour la santé. Or les recherches en la matière sont pourtant rassurantes. Dernièrement, une étude a ainsi confirmé que le niveau d'ondes émanant du compteur Linky était loin d'être inquiétant. Mais des consommateurs persistent et signent en refusant toujours son installation. Outre les ondes, c'est également l'aspect financier qui est pointé du doigt, certains clients assurant que leur facture d'électricité est plus onéreuse depuis qu'ils sont passés à Linky.

De leur côté, les anti-Linky devront potentiellement payer une somme supplémentaire à terme. Il ne s'agit toutefois pas d'une sanction, précise la Commission de régulation de l’énergie, mais bien d'un moyen de couvrir les frais engendrés par la relève de compteurs.

Dans son rapport, elle propose que dès 2025, les personnes n'ayant toujours pas de compteurs Linky s'acquittent de 5,33 euros chaque mois. Sur un an, cela fera environ 64 euros à débourser. Par ailleurs, les personnes n'ayant pas transmis leur relevé entre 2022 et 2024 risquent également de faire la chauffer la carte bleue à hauteur de 50 euros par an.

Lire aussi : Compteur Linky : EDF respecte désormais la loi et protège vos données personnelles

Linky : les réfractaires vont passer à la caisse

La Commission de régulation de l'énergie a lancé une consultation à ce sujet. Particuliers et professionnels peuvent y participer jusqu'au 5 janvier prochain. « Les retours des acteurs seront pris en compte», indique Nicolas Deloge, directeur des réseaux à la CRE, cité par Le Figaro. À l'issue de cette consultation, la CRE définira « le cadre de régulation incitative du projet Linky ainsi que les modalités de facturation de la relève à pied ».

D'ici la fin de l'année, 34 millions de compteurs Linky auront été mis en place dans l'Hexagone. Cela correspond à 90% du parc Enedis si bien qu'il reste encore 10% des clients qui n'en bénéficient pas. Certains ont d'ailleurs refusé catégoriquement l'installation. Mais cette dernière a parfois été impossible pour des raisons techniques ou lorsque les principaux intéressés étaient difficilement joignables.

Quoi qu'il en soit, les foyers qui ne seront toujours pas dotés d'un compteur Linky à compter de 2025 risquent de devoir payer « le coût de la relève résiduelle, qu’ils transmettent ou non des autorelevés ». Les foyers dans l'impossibilité de s’exécuter pour des raisons techniques ne seront évidemment pas concernés par cette facturation supplémentaire. Pour rappel, les foyers déjà équipés d'un compteur Linky devront s'acquitter de 130 euros pour le rembourser à partir de l'année prochaine. Un remboursement qui sera progressif, à hauteur de 10 euros par an.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !