Les ventes de vinyles ont battu celles du CD pour la première fois en 34 ans

 

Si le format vinyle semblait avoir quasiment disparu dans les années 90-2000, il connaît depuis quelque temps un regain d'intérêt certain. À tel point, qu'en 2020, les ventes de disques vinyle aux États-Unis ont dépassé celles des CD.

platine disque vinyle
Crédit photo : Pxhere.

Selon la RIAA (Recording Industry Association of America), les ventes de vinyles ont généré plus de revenus que celles des CD. Une grande première depuis 1986, époque à laquelle le format numérique de Sony et Philips avait réussi à s'imposer dans les chaumières.

Entre 2019 et 2020, les revenus des ventes de vinyles ont ainsi augmenté de 29,2%, générant ainsi 619,6 millions de dollars. En revanche, celles des CD audio ont chuté de 23,4% et n'ont rapporté que 483,3 millions de dollars.

Le disque vinyle détrône le CD pour la première fois depuis 1986

En 2019, le CD menait pourtant la dragée haute face au vinyle : la galette numérique a ainsi rapporté 630,7 millions, alors que le disque vinyle n'avait généré que 479,5 millions de dollars. En l'espace d'un an, la tendance s'est donc totalement inversée.

Pourquoi un tel regain d'intérêt pour le vinyle à l'ère du numérique ? Les puristes vont expliqueront en long, en large et en travers que le son analogique est sans équivalent par rapport au numérique. Ils argueront aussi que rien ne peut remplacer le plaisir d'une pochette de disque grand format. Enfin, la démocratisation d'un service comme Bandcamp, qui permet aux artistes indépendants de faire presser leurs propres vinyles, est probablement aussi pour quelque chose dans ce succès.

A lire aussi : démarrer son PC depuis un disque vinyle, c’est inutile, mais ça marche

Le support physique n'est pas mort et a même rapporté plus de 1,1 milliard de dollars sur la seule année 2020. Mais dans tous les cas de figure, il reste toujours bien loin derrière son homologue dématérialisé. Les services de streaming comme Deezer ou Spotify ont le vent en poupe, puisqu'ils ont rapporté plus de 7 milliards de dollars en 2020, contre 6,1 milliards l'année précédente.

Malgré les annulations de concert et la fermeture des commerces spécialisés dus à la crise sanitaire, l'industrie musicale se porte bien et enregistre pour la 5e année consécutive une augmentation. Au final, le moral de l'industrie aux États-Unis est au beau fixe : en 2020, ce sont 12,2 milliards de revenus qu'elle a générés, soit une augmentation de 9,2%.

Source : RIAA



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !