Le chaos s’empare d’une usine de Tesla et Apple à Shanghai

 

Depuis plusieurs semaines, la ville de Shanghai fait face à un rebond de l'épidémie de Covid-19. Pour endiguer cette reprise, le gouvernement chinois a appliqué à la lettre sa politique Zero-Covid, en cloîtrant les salariés dans leurs usines. Seulement, ces mesures drastiques ont poussé les employés d'un sous-traitant d'Apple et de Tesla à se rebeller et à fuir en masse le site de production.

quanta shanghai emeutes
Crédits : Pixabay

Comme vous le savez peut-être, Shanghai, l'une des principales villes chinoises, fait face depuis plusieurs semaines à un rebond de l'épidémie de Covid-19. Pour enrayer cette reprise de la maladie, Pékin a décidé d'appliquer à nouveau sa politique stricte du Zero Covid. Pour prévenir la propagation du virus et afin de maintenir une certaine productivité, les usines sont invitées à fonctionner en “circuit fermé. Comprenez que les salariés n'ont pas le droit de quitter leur lieu de travail et sont contraints à dormir, se nourrir et se divertir sur place après leur journée de travail. C'est notamment le cas dans la Gigafactory de Tesla à Shanghai.

Quanta Shanghai Manufacturing City, l'un des principaux sous-traitants d'Apple et de Tesla, a opté pour cette stratégie. Il faut dire que le site est une petite ville à lui seul, avec sa superficie gigantesque équivalente à 20 terrains de football, ses milliers de dortoirs capables d'accueillir 40 000 salariés et son supermarché.

Un site de production cité en exemple d'ailleurs par les médias d'État chinois. Depuis le 18 avril 2022, environ 2000 employés ont repris le travail, de quoi rassurer Apple qui compte sur cette usine pour fabriquer ses nouveaux Mac. En effet, l'entreprise taïwanaise produit les 3/4 de la production mondiale de MacBook, tandis qu'elle assure également la conception de circuits imprimés pour Tesla. 

Une usine “en circuit fermé” loin d'être à l'abri du Covid

Malheureusement, les louanges du Parti communiste chinois cache la réalité du terrain. Le Covid a d'ores et déjà infecté de nombreux employés de l'usine Quanta. En effet, des cas ont été signalés dans plusieurs dortoirs du campus, entre le 26 mars et le 4 mai 2022. Quanta s'est bien gardé de donner le nombre exacte de malades. Rapidement, des appels à l'aide d'ouvriers ont été publiés sur Weibo, le principal réseau social chinois.

Chaque dortoir signalait quelques cas positifs chaque jour, et finalement tout le monde est devenu positif”, a déclaré un travailleur à l'agence de presse Reuters. Ces sources ont précisé que les employés positifs n'étaient pas systématiquement isolés, faute d'espace en nombre suffisant. Résultat, les infections se sont poursuivies à un rythme effréné dans l'usine de Quanta. Ce qui devait arriver arriva. Face à la menace de l'instauration de mesures encore plus strictes, les ouvriers ont dit stop. 

Une émeute éclate chez le sous-traitant d'Apple

La semaine dernière, de nombreuses vidéos ont été diffusées sur Twitter et YouTube. On peut y voir des centaines d'employés forcer les barrages sanitaires et s'en prendre aux agents de sécurité en tenue de protection anti-Covid. L'objectif étant de s'enfuir de l'usine. Cet affrontement s'est produit après que les responsables de Quanta ont empêché les salariés de retourner à leurs dortoirs à la fin de leur journée de travail.

Sans surprise, les vidéos de ces émeutes n'ont pas été relayées sur les chaînes de TV chinoises et les réseaux sociaux du pays. Pour l'instant, Quanta s'est gardé de faire un commentaire sur cette affaire. Il en va de même pour Apple et Tesla. Rappelons que Tesla a décidé de réduire drastiquement sa production dans la Gigafactory de Shanghai à cause du Covid-19.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !