Le Huawei P40 Pro sera le flagship de la marque chinoise et l’un des smartphones Android les plus premium à sortir au premier semestre 2020. Il sera directement opposé au Galaxy S20 Ultra de Samsung dans la guerre que se livrent les deux fabricants dans l’ultra haut de gamme.

Pour remporter la bataille, le P40 Pro compte sur ses performances en photographie, propulsé par un quintuple capteur au dos et d’un double module à l’avant. Mais devra sans doute composer sans les services de Google, qui n’a toujours pas d’autorisation des États-Unis pour collaborer avec Huawei.

Retrouvez ici toutes les dernières informations autour du Huawei P40 Pro !

Huawei P40 Pro : 7 capteurs photo au total !

“P” comme photographie. Huawei n’a jamais confirmé la signification de cette lettre, mais il est difficile d’envisager un autre sens tant cette gamme de smartphones a apporté pour la photo sur mobile. L’exemple le plus marquant est sans doute celui du P20 Pro, premier smartphone à embarquer un triple capteur photo et qui avait écrasé la concurrence à cet égard en 2018. La série des P30 avait été plus discrète mais avait encore contribué à améliorer la formule, et le P30 Pro est encore quasiment un an après l’un des meilleurs photophones du marché.

Bref, si les Mate apportent de nouvelles fonctionnalités liées à l’autonomie, la recharge et la puissance avec de nouvelles puces, les P sont les champions de la photo. Et ce P40 Pro ne devrait pas déroger à la règle. Avec la bagatelle de sept capteurs photo, le smartphone est attendu au tournant.

Au dos de l’appareil, ce sont cinq modules qui sont présents, arrangés dans un setup rectangulaire dans le coin supérieur gauche, comme sur le Galaxy S20 Ultra. On retrouve quatre capteurs placés à la verticale tout à gauche, et à leurs côtés l’ultime module, sans doute le capteur de profondeur, ainsi que le LED Flash et de l’autofocus laser. Grâce à un téléobjectif, le P40 Pro pourra réaliser des zooms optique jusqu’à 10x.

De face, le P40 Pro embarquera deux APN (32 MP + 2 MP), situés en haut à gauche de l’écran dans un poinçon. On peut ainsi s’attendre à prendre de jolis selfies avec cet appareil. Reste à savoir si le second module sera un capteur de profondeur ou bien un ultra grand-angle, chacun apportant ses propres bénéfices.

A noter que le lecteur d’empreintes est positionné sous l’écran, comme sur la quasi totalité des haut de gamme Android désormais. La dalle OLED incurvée de 6,57 pouces devrait bénéficier d’une définition QHD+, là où le P30 Pro se contentait du FHD+. Une manière de concurrencer Samsung, qui offre déjà cette fonctionnalité sur plusieurs modèles, sur le point de la qualité d’affichage.

Huawei P40 Pro : quid de la 5G ?

Le Huawei P40 Pro est équipé d’un SoC Kirin 990, la nouvelle génération de puces premium fabriquées par HiSilicon, filiale de Huawei. La grande inconnue est la question de la compatibilité 5G. Pour rappel, le Kirin 990 existe en deux versions : l’une 4G LTE et l’autre 5G. Le constructeur a donc le choix. En 2020, le support de ce nouveau réseau mobile par nos smartphones va s’intensifier. Il est acquis que nous aurons au moins une variante 5G du P40 Pro.

Huawei pourrait décider de ne lancer son P40 Pro qu’en 5G, avec sans doute un prix de vente relativement élevé. Les utilisateurs ne souhaitant pas mettre le prix se tourneraient alors vers le P40 standard. Autre solution, donner différentes options aux consommateurs, avec un P40 Pro 5G et un P40 Pro 4G moins cher pour ceux qui ne sont pas intéressés par cette fonctionnalité mais souhaitent bénéficier des atouts photo et autonomie du P40 Pro par rapport au P40.

Et puisqu’on parle d’autonomie : Huawei a décidé de frapper fort en intégrant une massive batterie de 5500 mAh. Le smartphone bénéficie d’une recharge filaire ultra rapide, de la recharge sans fil et de la recharge inversée.

Huawei P40 Pro : pas de Play Store ?

Les États-Unis et la Chine ont enfin signé un premier accord commercial, mais Huawei est toujours placé sur la liste des Entités. Conséquence : Google est interdit de travailler avec le groupe chinois et de lui accorder une licence pour utiliser ses services. C’est à dire que, sauf revirement de situation de dernière minute, le P40 Pro n’aura droit à aucune application made in Google, dont le bien pratique Play Store.

Un manque qui devrait faire fuir les consommateurs, sauf en Chine où Google est bien moins important, malgré la qualité du mobile en lui-même. Huawei s’est retrouvé dans la même situation avec sa série des Mate 30, eux aussi privés des services Google. Finalement, la marque avait décidé de lancer en France uniquement le Mate 30 Pro, en volume limité et avec un retard de plusieurs semaines sur le calendrier initial. Le Mate 30 restant officiellement indisponible chez nous.

Huawei pourrait recourir à la même stratégie pour la série des P40, mais cela dépend aussi des choix qui seront réalisés sur la compatibilité 5G. Il n’y aura toujours pas d’offres commerciales 5G chez les opérateurs français au lancement du P40 Pro (de tels forfaits sont attendus pour l’été ou la rentrée 2020), il serait osé de seulement commercialiser dans l’hexagone un P40 Pro 5G au prix fort.

Voir plus d'articles