Facebook affirme qu’Apple est responsable du piratage du compte WhatsApp de Jeff Bezos

 

Jeff Bezos s’est fait pirater son compte WhatsApp en janvier grâce à une vidéo vérolée, profitant d’une faille de l’application de messagerie. Facebook, son propriétaire, a réagi dès le 22 janvier. Le réseau social affirme que la faute en revient à l’iPhone X et à son système d’exploitation. Et non à WhatsApp.

Jeff Bezos Mackenzie youtube
Jeff Bezos / Crédit : Youtube

La semaine dernière, nous rapportions dans nos colonnes que Jeff Bezos s’est fait pirater son smartphone. De nombreux documents personnels ont ainsi été récupérés et auraient été utilisés pour faire pression sur l’entrepreneur. Le piratage a été découvert quand un quotidien américain a publié le contenu de messages (très) personnels ayant eu pour conséquence de provoquer son divorce. En novembre, une firme spécialisée en sécurité informatique et mandatée par le patron d’Amazon a publié un rapport expliquant que le piratage a été effectué à l’aide d’un fichier vidéo vérolé par WhatsApp.

Quelques heures plus tard, Nicola Mendelsohn, vice-présidente EMEA de Facebook, a accordé une interview à Bloomberg en marge du forum économique mondial de Davos. Selon elle, WhatsApp (dont Facebook est propriétaire) n’est pas responsable du piratage du smartphone de Jeff Bezos. Elle préfère pointer du doigt le système d’exploitation du téléphone et son éditeur. En l’occurrence iOS et Apple, puisque le patron d’Amazon utilise un iPhone X. Elle tente ainsi de déresponsabiliser WhatsApp, déjà concerné par une autre affaire de piratage qui a fait la Une de la presse internationale en novembre dernier.

Deux phases différentes dans le piratage

Évidemment ce n’est pas entièrement vrai. Mais pas entièrement faux non plus. Il y a deux informations importantes dans la procédure de piratage du smartphone. La première est le piratage à proprement parler de l’application grâce à une faille de sécurité. Ici, WhatsApp en porte, selon nous, la responsabilité. Si cette faille n’existait pas, il n’y aurait pas eu de problème.

Lire aussi : WhatsApp : un simple GIF permet de pirater votre smartphone

La seconde information est l’accès à l’ensemble des fichiers contenus dans le smartphone grâce à cette faille. Ici, iOS pourrait être responsable. En effet, si le piratage n’avait concerné que des fichiers et messages envoyés ou reçus par WhatsApp, la fuite aurait été circonscrite. Or, ce n’est pas le cas : les experts mandatés par Jeff Bezos ont bien découvert que le virus a été développé pour donner accès à l’ensemble des données.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
top 200 pires mots passe 2020
Voici le top 200 des pires mots de passe de 2020

Le top 200 des pires mots de passe de l’année 2020 est désormais disponible. Comme tous les ans, l’indémodable 123456 arrive en tête du classement. Parmi les thématiques favorites des internautes, on trouve le divertissement, les grossièretés, les prénoms ou les suites de chiffres….

tesla powerwall faille
Tesla : une importante faille de sécurité menace les batteries Powerwall

Des chercheurs en sécurité informatique ont détecté une faille de sécurité importante dans le Tesla Backup Gateway, le système qui gère les connexions au réseau des Powerwall, les batteries de stockage d’énergie domestiques du constructeur. En 2015, Tesla a lancé…

carte sim arnaque
Elle se fait pirater sa carte SIM et perd 17 000 €

Un pirate a réussi à pirater la carte SIM d’une utilisatrice à de multiples reprises, interceptant à sa place les SMS de double authentification. Malgré de nombreuses tentatives pour stopper le processus, le hacker a réussi à voler 17 000…