Des espions russes recrutent des informateurs français sur Leboncoin

 

Au moins une douzaine d’espions russes utilisent régulièrement LeBonCoin pour contacter leurs futures taupes. Ils se font passer pour des personnes à la recherche de cours particuliers, ciblant des personnes possédant un haut niveau d’études. Une fois le contact établi, ils cherchent à leur soutirer des informations sensibles sur les diverses stratégies françaises.

leboncoin arnaque septembre 2020

Si la Russie semble concentrer toutes ses forces sur son conflit contre l’Ukraine, le pays n’en oublie pas pour autant de se charger des affaires internationales. Ironie du sort, elle qui n’hésite pas à qualifier Facebook d’organisation terroriste, elle n’hésite pas à détourner certaines plateformes web traditionnelles pour en faire un outil d’espionnage redoutable. C’est notamment le cas du site Leboncoin, selon un rapport des autorités françaises.

Pour commencer, les espions russes sélectionnent leur cible : généralement jeune diplômé, ayant fait de grandes études. Ensuite, ils contactent cette dernière, prétendant vouloir obtenir des cours particuliers avec eux. Le contact se crée, quelques rencontres sont organisées puis, une fois la confiance installée, les espions tentent de soutirer quelques informations sensibles à leur taupe. Pour cela, tous les moyens sont bons, quitte à rajouter quelques billets sur la table.

Leboncoin, nouvelle plaque tournante de l’espionnage russe

Stratégie politique, technologie militaire, projet énergétique : les agents russes sont parvenus à obtenir nombre d’informations sensibles, d’après le contre-espionnage français. Au total, 12 d’entre eux ont été identifiés comme espion russe. Malheureusement, il est peu probable qu’une sanction soit prononcée à leur encontre. En effet, nombre d’entre eux effacent rapidement leurs traces une fois les données convoitées obtenues.

Sur le même sujet : La Russie inflige une amende de 368 millions d’euros à Google à cause de vidéos YouTube anti-russes

Qui plus est, ceux-ci travaillent pour la plupart pour l’ambassade de Russie et sont intouchables par le biais de l’immunité diplomatique. Pour la DGSI, tout l’enjeu désormais est donc de surveiller de très près ces espions pour s’assurer que leur combine ne cause pas plus de dégât. Si les autorités considèrent qu’une certaine limite a été franchie, celles-ci peuvent alors éventuellement décider de les expulser du pays, comme cela a notamment été le cas en avril dernier.

 

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !