Le contrôle technique obligatoire des motos est suspendu face à la colère des motards

 

Le contrôle technique obligatoire des motos et des deux-roues est suspendu jusqu'à nouvel ordre. Après sa publication dans le Journal officiel début août, le décret a provoqué une vague de critiques. Face au tollé, Emmanuel Macron a demandé sa suspension. Le sujet sera remis sur la table à la rentrée. 

Moto
Crédit : Pixabay

Il y a quelques jours, le contrôle technique obligatoire pour les motos et les deux roues a fait son entrée dans le Journal officiel. Transfuge d'une directive européenne de 2014, le décret a été entériné par la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) en juin. Il impose un contrôle technique tous les ans à tous les propriétaires d'une moto, d'une Vespa, d'une mobylette ou encore d'un chopper. Le décret vise à lutter contre les accidents de la route et la pollution.

La mesure a rapidement généré une salve de critiques dans toute la France. “On aimerait avoir des arguments qui prouvent qu'un contrôle technique apporte quelque chose mais il n'y en a pas. L'état des motos n'est quasiment jamais en cause dans les accidents. Les études, même les plus pessimistes, arrivent à 0,7% des cas d'accidents qui seraient dû à l'état de la moto”, assène notamment Alexandre Reynaud de la fédération des motards en colère de Drôme-Ardèche.

Emmanuel Macron suspend le contrôle technique obligatoire des motos

Face à la pluie de critiques recensées, Emmanuel Macron a suspendu la mesure. D'après le ministère des Transports, le contrôle technique des deux roues est “suspendu jusqu’à nouvel ordre” à la demande du président de la République. Le décret est relégué au programme de la rentrée. “Le ministre [Jean-Baptiste Djebbari] a convenu avec les fédérations de se retrouver à la rentrée pour échanger largement sur les différents sujets les concernant”, annonce le ministère des Transports.

Là encore, cette suspension s'est accompagnée de son lot de mécontents. De nombreuses associations de piétons et de cyclistes regrettent que le gouvernement recule face aux critiques des motards. Plusieurs élus ont aussi fustigé le volte-face de Macron. “Vous imaginez laisser circuler sur les routes des véhicules mettant en danger les autres usagers sans contrôle technique ?Cette directive européenne est une mesure d’égalité vis à vis des automobilistes contre les accidents et la pollution”, a estimé Karima Delli, députée européenne écologiste sur Twitter. De votre coté, comment accueilliez-vous cette décision ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !