Attention à l’arnaque au faux RIB, elle revient en force !

 

Les arnaques au faux RIB peuvent parfois faire très mal. Cet agriculteur de la Sarthe en a malheureusement fait les frais, avec une facture s’élevant à 3300 €. Le malfaiteur a intercepté la facture envoyée par son garagiste pour rediriger le virement de sa victime vers son compte bancaire.

carte bancaire
Crédits : Unplash

Avec l’avènement des nouvelles technologies, les arnaques bancaires ont évolué autant qu’elles se sont multipliées. Sans faire attention, on peut se retrouver sur un site miroir de sa banque et rentrer ses coordonnées sans savoir qu’un pirate les récupère, comme en ont fait les frais de nombreux clients du Crédit Agricole. Parfois, un simple clic sur un SMS suffit même à se faire vider son compte en banque. Néanmoins, nul besoin d’inventer des techniques ultra sophistiquées pour arriver à ses fins. Les vieux tours de passe-passe continuent de faire leurs preuves.

Le faux RIB existe depuis très longtemps, mais est toujours aussi efficace. L’idée est simple, mais redoutable : il faut se procurer l’adresse mail de sa cible et de lui envoyer une fausse facture, voire d’intercepter une facture existante et y remplacer le RIB qui y figure. C’est exactement ce qui est arrivé à Alain, agriculteur de Château-du-Loir, dans la Sarthe. Sans s’en rendre compte, ce dernier s’est fait subtiliser 3300 € par un individu se faisant passer pour son garagiste.

Une arnaque au faux RIB à la facture salée

Il y a quelques mois, Alain fait en effet appel à son garagiste pour effectuer des réparations sur l’une de ses remorques. Le mois dernier, il reçoit alors la facture par mail, s’élevant à 3300 €. Seulement voilà, l’argent ne finira pas dans les poches de l’artisan. Quelques jours plus tard, l’agriculteur découvre le pot aux roses : il s’est fait pirater son adresse mail par des escrocs qui ont modifié la facture originelle avant de lui renvoyer. « Comme je n’ai reçu qu’un seul mail, je ne me suis pas posé de question », explique la victime à la police locale.

Sur le même sujet : Paiement sans contact — les arnaques se multiplient et peuvent passer inaperçues

Non contents de voir leur arnaque couronnée de succès, les malfaiteurs décident de renouveler l’opération. Cette fois, ils détournent une facture de plomberie et la renvoient à Alain, utilisant ainsi l’exact même mode opératoire. Fort heureusement, l’agriculteur fait cette fois preuve de plus vigilance. Alors que son plombier détient un compte à la Banque Postale, il remarque le RIB redirige vers un compte de la Société Générale.

Source : Ouest-France



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !