Apple est attaqué en justice par l’entreprise américaine Masimo. La société spécialisée dans le développement d’appareils pour le suivi de la santé affirme qu’Apple a utilisé plusieurs de leurs technologies brevetées pour mettre au point les dernières Apple Watch. 

Crédits : Apple.
Apple Watch Series 5

Selon la société Masimo et sa filiale Cercacor Laboratoire, Apple aurait volé une dizaine de leurs brevets. Grâce à eux, la marque à la pomme aurait notamment développé les capteurs des Apple Watch séries 4 et 5 destinés à mesurer le taux d’oxygène dans le sang et la fréquence cardiaque. Pour les représentants de Masimo et Cercacor, Apple a sciemment détourné ces technologies.

D’après Masimo, Apple avait contacté la société en 2013 pour discuter d’un potentiel partenariat, qui portait justement sur la Apple Watch. Au lieu de prendre part au développement ensemble, le constructeur de l’iPhone a débauché plusieurs employés importants de Masimo, à commencer par Michael O’Reilly, ex-médecin en chef de Masimo aujourd’hui devenu vice-président du département des technologies de la santé chez Apple. Un ingénieur a aussi quitté les rangs de Masimo pour rejoindre l’entreprise californienne.

À lire également : Les Apple Watch restent numéro un du marché des smartwatch, mais Samsung gagne du terrain

Deux ex-employés auraient dévoilés tous ces secrets

Or, il s’avère que les deux hommes avaient tous deux travaillés sur les technologies brevetées qui sont au cœur du litige. Pour Masimo, il est clair que ces anciens salariés ont divulgué des informations confidentielles à leur nouvel employeur : Apple. Masimo et Cercacor Laboratoire réclament des dommages et intérêts pour « violation d’un brevet ou plusieurs brevets déposés » et demande à ce qu’une injonction soit prononcée pour qu’aucune de ces technologies ne puisse être utilisée par Apple à l’avenir.

Pour l’heure, il n’y a pas d’information concernant l’évolution de la plainte, ni même si un procès verra effectivement le jour. Par ailleurs, le montant des dommages et intérêts réclamées par Masimo et Cercacor est toujours inconnu. De son côté, Apple n’a pas encore réagi officiellement à ces graves accusations. Ce n’est pas la première fois qu’Apple est visé par des plaintes de ce genre. En mars 2019, la firme de Cupertino perdait son procès contre Qualcomm pour avoir violer trois brevets du fondeur.

Source : PhoneArena



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
L’iPhone 9 s’appelle en fait iPhone SE : lancement ce 3 avril 2020 ?

L’iPhone 9 s’appelle finalement iPhone SE. L’Apple Store en ligne américain a apparement dévoilé par erreur la véritable appellation de ce nouvel iPhone abordable juste avant son lancement. D’après les dernières fuites, Apple dévoilerait le smartphone ce vendredi 3 avril 2020 sur…

iPhone 9 : date de lancement reportée au 15 avril 2020

L’iPhone 9 ne devrait plus tarder à débarquer sur le marché. D’après les informations obtenues par Jon Prosser, le journaliste derrière la chaîne YouTube Front Page Tech, Apple aurait décidé de reporter le lancement de son nouvel iPhone au mercredi…

iPhone 9 : son lancement serait imminent

L’enseigne américaine Best Buy trahit le lancement imminent de l’iPhone 9. Le site a reçu des coques du smartphone avec pour consigne de ne pas les mettre en ligne avant le 5 avril, ce qui laisse penser que le nouvel…

Le WiFi 6 débarque sur iPad Pro avant les MacBook

Le nouvel iPad Pro 2020 est compatible avec le WiFi 6 aussi bien dans sa version de 11 que 12,9 pouces. Le MacBook Air 2020 aurait pu être le premier MacBook à proposer la nouvelle norme WiFi. Apple en a…

iPad Pro 2020 : Apple dévoile 4 nouvelles tablettes par erreur

Les iPad Pro 2020 sont brièvement apparus sur le site chinois d’Apple. Le constructeur a visiblement mis en ligne par mégarde le support technique de 4 nouvelles tablettes. La fuite dévoile même la taille d’écran de cette nouvelle génération d’iPad haut de gamme. …