Huawei pourrait se voir bouté hors d’Angleterre. En effet, Boris Johnson, le premier ministre britannique, envisagerait d’interdire la société chinoise de participer à la mise en place des réseaux 5G. La Grande Bretagne se rangerait ainsi du côté des Etats-Unis.

Le parlement britannique

Boris Johnson sur les traces de Donald Trump ? Le premier ministre britannique souhaiterait en effet réduire à zéro la participation de Huawei dans la mise en place des infrastructures 5G au Royaume Uni. Il aurait ainsi demandé à ses équipes de réfléchir à un plan pour atteindre cet objectif à l’horizon 2023.

Ce sont deux journaux britanniques, The Guardian et le Daily Telegraph qui affirment que Boris Johnson ne fait plus tout à fait confiance à la firme chinoise, que l’on sait très proche du parti. Une méfiance qui rappelle celle d’un autre dirigeant : Donald Trump. Le président américain a tout simplement banni Huawei de son territoire, mais a également interdit aux sociétés américaines de travailler avec la elle, ce qui n’a pas freiné ses ambitions. Le 10 Downing Street n’a pas voulu réagir à ces rumeurs.

Soupçons d’espionnage

Cette décision, si elle est avérée, serait un virage à 180 degrés pour le gouvernement britannique. En janvier 2020, Boris Johnson avait en effet annoncé qu’il n’exclurait pas Huawei de ses infrastructures 5G, tout en lui imposant une certaine limite. La société chinoise devait alors se contenter d’équiper les réseaux civils non stratégiques dans une limite de 35% du marché. Une décision qui avait légèrement agacé le président américain qui accuse ouvertement Huawei d’espionnage. 

Depuis, les choses ont bien changé. La pandémie de coronavirus a tendu les relations entre l’occident, les Etats-Unis en tête, et la Chine. Huawei devient donc de moins de moins en moins un partenaire de confiance, que ce soit aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, mais également en Australie ou au Japon. Dans l’Union Européenne, la société chinoise est pour le moment toujours la bienvenue. Néanmoins, elle est exclue des réseaux stratégiques et ne peut être le seul fournisseur d’un pays.

Source : The Guardian



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !