Zone Téléchargement : Comprendre sa fermeture et réouverture en 6 questions

Maj. le 30 novembre 2016 à 10 h 35 min

Hier, Zone Téléchargement, le plus gros site de téléchargement illégal, était fermé par la gendarmerie nationale. La fin d’une époque pour de nombreux internautes. Mais voilà qu’aujourd’hui, soit à peine 24 heures après la fermeture du site, il est déjà de retour. On revient sur cet épisode en 6 questions pour tout comprendre.

fermeture zone téléchargement

C’est quoi le site Zone Téléchargement ?

On en entend parler depuis deux jours, mais c’est quoi exactement Zone Téléchargement ? Comme son nom l’indique, il s’agit d’un site web qui permet de télécharger des films, séries, musiques et autres contenus illégalement. Ces contenus sont protégés par des droits d’auteur.

Mais attention, Zone Téléchargement ne propose pas de streaming ou de peer-to-peer, il n’héberge pas les contenus. C’est une sorte d’annuaire de liens permettant de télécharger les contenus en question.

Zone Téléchargement, c’est le 11ème site le plus visité en France avec 3,7 millions de connexions par jour et 105 millions de visiteurs par mois selon les autorités. Le préjudice subis par les ayants droits à cause de ce seul site s’élèverait à 75 millions d’euros.

Si les contenus disponibles sont totalement gratuits, cela ne signifie pas que Zone Téléchargement ne gagne pas d’argent. Le site se paie grâce à la pub « souvent à caractère pornographique » selon le secrétaire général de la SACEM. Au total, Zone Téléchargement génèrerait 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires par an.

Qui sont les personnes derrière ce site ?

A cette heure, sept personnes ont été interpellés et trois placées en garde à vue. A ce stade l’enquête la gendarmerie n’a divulgué aucune information sur les personnes arrêtées. Mais selon la SACEM, ce sont les administrateurs du site qui ont été placés en garde à vue. Les autres personnes interpellées seraient des membres de la famille de l’un d’entre eux.

Toutes les personnes placées en garde à vue risquent jusqu’à trois ans de prison et 300 000 euros d’amende pour contrefaçon. Si la charge « en bande organisée » est retenue, la peine pourrait passer à sept ans de prison et 750 000 euros d’amende.

Comment le site a-t-il été fermé et pourquoi est-il déjà de retour ?

Si Zone Téléchargement a été fermé c’est parce que la SACEM et l’ALPA ont porté plainte contre lui en 2014. Le centre de luttre contre les criminalités numériques (C3N) de la gendarmerie a alors mené l’enquête avec la section de recherches de Toulouse.

Leurs investigations les ont menés en Allemagne et en Islande où des serveurs ont été saisis. Ensuite, sept personnes ont été interpellées en France et en Andorre dont trois placées en garde à vue. D’autres arrestations pourraient encore avoir lieu.

Mais alors que tout semblait plié, aujourd’hui le site Zone Téléchargement est de retour. Le problème vient principalement de la lenteur de la justice et des procédures pour les autorités. Car selon la SACEM seulement deux serveurs ont été saisis, mais ils n’ont pas affecté l’adresse du site. D’autres administrateurs qui n’ont pas été arrêtés ont très bien pu utiliser d’autres serveurs pour relancer le site. Nous avions déjà eu un exemple de jeu du chat et de la souris lors de la fermeture de The Pirate Bay.

Je télécharge sur le site, dois-je m’inquiéter ?

D’un point de vue strictement légal, les internautes qui téléchargent des contenus sur ce site s’approprient en fait des fichiers contrefaits. Ils peuvent donc être accusés de recel, comme le précise le secrétaire général de la SACEM à nos confrères de Le monde.

Mais ce dernier explique que ce n’est pas son objectif de s’attaquer aux internautes. Il pourrait le faire en récupérant les adresses IP des internautes stockées dans les serveurs saisis. Mais comme il le déclare, « l’objectif est avant tout d’attaquer le mal à sa source, et les administrateurs des sites pirates, qui font commerce des oeuvres ».

Comment regarder ses films et séries ?

Le sité de Zone Téléchargement étant de retour, la question semble ne pas avoir de sens. Mais comme il n’est pas impossible qu’il soit à nouveau fermé, on peut donc légitimement s’interroger.

Très clairement, comme cela avait été le cas avec The Pirate Bay ou encore Kickass Torrent, dès que ce type de site est fermé un autre prend le relai. Souvent des fans récupèrent toutes les données pour les balancer sous de nouveaux noms de domaine. Et pour les ayants droits et les autorités, une nouvelle procédure commence.

Et les services légaux comme Netflix, OCS ou Canal Play ?

Néanmoins, sachez que depuis l’arrivée de Netflix en France, l’offre légale ne cesse de s’améliorer en terme de qualité des contenus. Si vous êtes amateurs de séries, vous devriez trouver votre bonheur légalement sur des services comme Netflix, OCS ou encore Canal Play.

Payer une dizaine d’euros, soit la moitié du prix d’un DVD pour accéder à de tels catalogues est une vraie avancée. Reste que le problème de la chronologie des médias, en ce qui concerne les films, est un énorme point noir. Attendre trois ans après la sortie du fim avant de le voir débarquer sur de tels services, c’est totalement surréaliste. Surtout à l’heure d’internet.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !