A cause des smartphones, les ventes de chewing-gum sont en chute libre !

Dans la série des  » Connais-tu la différence entre un corbeau et un bureau ? », découvrez le dernier casse tête à la mode qui exaspérera vos amis ou votre famille. Attention, le jeu qui suit est bien plus agaçant que le traditionnel mais galvaudé  » ça touche ou ça touche pas ? « et nous vous conseillons de ne pas y jouer avec un ami un peu trop colérique. 

smartphone chewing gum

Quel est le rapport entre la vente de chewing-gums et l’utilisation d’un smartphone ? Avouez-le, depuis que vous avez lu le titre de cet article, vous ne pouvez vous empêcher d’y penser. C’est plus fort que vous. Le temps s’est arrêté. Plus rien n’a d’importance. Votre seul désir ? Connaître le lien entre les chewing-gums, ces pâtes à mâcher américaines très répandues dans nos supermarchés, et nos précieux smartphones.

L’effet smartphone, c’est quoi ?

Remontons aux origines de ce phénomène. Vous le savez tous, le smartphone est un outil de plus en plus répandu dans nos sociétés modernes. Aujourd’hui, on a même trouvé un nom aux personnes incapables de s’en passer. Les nomophobes sont véritablement accrocs à leur précieux terminal. Réfléchissez, la plupart des gens se servent de leurs smartphones dès qu’ils ont un peu de temps à tuer. Alors, ça fait tilt ?

Pas encore ? Je vais vous guider un peu. Où a-t-on du temps libre ? Où sommes-nous forcés de poireauter debout en attendant notre tour?  Dans une file ? Oui mais pas dans n’importe quelle file ! La file d’un supermarché est l’endroit rêvé pour faire un petit tour sur son fil Facebook. Et que vend-t-on aux caisses d’un supermarché ? Des chewing-gums !

CQFD ! Plus les consommateurs sont absorbés par leurs téléphones mobiles, moins ils regardent autour d’eux, moins ils jettent un oeil aux produits proposés aux abords des caisses, moins ils achètent de chewing-gums donc ! C’est ça l’effet smartphone. Déjà accusé de provoquer l’obésité chez les enfants, le téléphone mobile est décidément le bouc-émissaire de notre époque !

En conséquence, les ventes de chewing-gums ont chutés de 7% rien qu’en 2017. En effet, l’essentiel du chiffre d’affaire des marques de chewing-gums s’est toujours fait aux abords des caisses. Il s’agit du fameux « achat compulsif » bien connu des spécialistes du marketing et de la publicité.

Selon Mathias Dosne, le directeur général de Mondelez en France, les marques de chewing-gums vont devoir trouver d’autres techniques et d’autres points de vente pour écouler leurs produits. Leur astuce ? Vendre sur les réseaux sociaux !

Le smartphone et son utilisation abusive a déjà modifié bon nombre de nos comportements et de nos habitudes. Et oui, l’avénement du téléphone mobile a déjà augmenté de 70% le temps passé au restaurant. Quels seront les autres changements à venir dans nos modes de vie ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SMS au volant : un chauffard percute la voiture des gendarmes

A cause d’un SMS au volant un conducteur des Côtes-d’Armor s’est encastré jeudi 14 septembre 2018 dans une voiture de gendarmes. Circonstance aggravante : le conducteur qui avait 0,67 mg/L d’alcool a légèrement blessé deux agents. La gendarmerie des Côtes-d’Armor dénonce…