Lire sur votre smartphone avant de dormir vous tue à petit feu

Selon une étude de l’Hôpital Brigham and Women à Boston, lire sur votre écran avant de dormir, que ce soit un smartphone, une tablette ou un ordinateur, peut avoir un impact sérieusement négatif sur votre sommeil et par conséquent sur votre santé.

Lire sur un écran avant de dormir n'est pas bon pour vous

Cette étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, nous démontre que lire sur votre e-reader, sur votre smartphone, sur votre tablette ou encore si vous avez une télévision devant votre lit, pourrait avoir une incidence sur votre sommeil qui toucherait votre santé si cette pratique est quotidienne.

Les écrans sont nocifs pour nos yeux et notre sommeil, ce n’est pas une découverte, nous le ressentons d’ores et déjà pour ceux qui pratiquent cette utilisation accrue de tout écran. Cette fois-ci c’est une vraie étude qui nous le prouve, l’impact n’est pas le même.

Nous savons grâce à des travaux antérieurs que la lumière des écrans dans l’obscurité modifie la somnolence et la vigilance, et supprime les niveaux de mélatonine. Cette étude montre des résultats complets d’une comparaison directe entre la lecture d’un dispositif émettant de la lumière et de la lecture d’un livre imprimé et les conséquences sur le sommeil.

Lire sur un écran avant de dormir n'est pas bon pour vous

Bien que l’étude n’a été faite que sur 12 volontaires, sa véracité n’est pas en doute. La méthode pour arriver à cette conclusion a été de faire lire les volontaires 4h sur iPad avant de dormir pendant une semaine, puis 4h sur un livre papier pendant le même temps, pour une partie d’entre eux, c’était l’inverse. La conclusion est sans appel, les lecteurs sur iPad dorment moins facilement et moins bien comparés aux lecteurs de bouquins.

La lumière bleue émise par les LEDs de nos écrans serait en cause, car elle perturberait notre production de mélatonine qui est la condition sine qua non pour passer une bonne nuit. Êtes-vous un utilisateur actif de votre smartphone ou tablette avant de dormir ? Que pensez-vous du résultat de cette étude ?

Via

Réagissez à cet article !
  • Rayak

    Ils ont raison. Je m’en rends compte moi aussi, a chaque fois que je geek sur mon tel ou mon PC au lit, impossible de m’endormir avant au moins 1h…

    • Ethereum

      Cela fait quelques années que je l’ai remarqué et je dois maintenant prendre régulièrement de la mélatonine en comprimés si je veux pouvoir à peu près ne pas trop ressembler à un zombie au boulot.

  • Brice Astruc

    C’est pour ça qu’il faut diminuer la luminosité du téléphone en dessous du seuil minimum de base… Pur Android il y a des application comme Night Mode et c’est super utile !

    • denden12

      Personnellement j’utilise mon LG g2 environ 1 à deux heure tous les soirs avant de m endormir et ca ne me pose aucun problème.

      Luminosité toujours au minimum !

      Et j’allais justement poser la question s’il était possible de diminuer encore davantage la luminosité. Je vais tester night mode.
      Merci

      • tuio

        Screen filter sur le play store
        Super léger et aucune autorisations
        ;-)

  • Lulilule

    Que l’enquete est douteuse.. 12 participants c’est trop peu, 4h c’est bien trop par rapport à ce que font les gens en moyenne… Et puis combien regardent la télé avant d’aller dormir ?
    On le sait que la lumière des écrans est potentiellement nocive pour l’endormissement, mais nous ne sommes pas tous égaux face à la recherche du sommeil. Les écrans ne sont qu’un facteur permis plein d’autres.

    • Ethereum

      Dans le cas d’une étude clinique, c’est probablement un moyen pour fixer une durée certaine d’exposition à la lumière blanche/bleue.

      Peu importe que tu lises, regardes la télé ou joues à candy crush, tu te fais entrer directement de la lumière blanche/bleue dans l’oeil, cela bloque la production de mélatonine et cela influe fortement sur ton envie de sommeil et sa qualité.

      4 heures d’écran/télé/smartphone avant le sommeil, cela ne me semble pas très exagéré par rapport à ce que font la plupart des gens de mon entourage.

  • Atlas

    Je pense avoir eu ces mêmes effets et j’ai même l’impression qu’avoir fait ça pendant plusieurs années a effectivement impacté ma santé.

    N’utilisons pas d’appareils éléctroniques au lit. Enfin, pas de téléphones et de tablettes.

  • Dev222

    Totalement vrai, ça fait plusieurs semaines qu’1 heure avant de me coucher, je remplace l’écran de mon smatphone par un bon livre et ça se ressent sur la qualité du sommeil

  • Tristan Taz

    Mhm … Faut savoir que tout les appareils n’émettent pas le même type de lumière et que certains émettant une lumière chaude, ou jaune je ne sais plus trop le terme, n’empêchent en rien le sommeil et tout le monde a de différentes sensibilités comme pour l’alcool ou la caféine.

  • pant1

    Il ont totalement raison en ce qui me concerne en tous cas.Je regarde mon pc et/ou mon smartphone tous les soirs et je peux vous dire que cela me détruit. Pourtant je n’arrive pas à m’en passer comme une drogue bien que le manque je pense ne soit pas comparable. Mais je compte bien reprendre de bonnes habitude au plus vite. Mon conseil: n’installer pas vôtre pc ou telé devant vôtre lit et bannissez le smartphone après un certaine heure. Vôtre corps vous dira merci

  • Gabs

    Mais si c’est la lumière des LED qui est en cause, les écrans e-ink des e-reader type kindle ou kobo n’a pas cet effet, en supposant que le rétro éclairage est éteint et qu’on lit a la lueur de la lampe de chevet – comme le livre papier. Non ?

    • sachouba

      Oui, tu as raison, c’était précisé dans l’article original.

    • Ethereum

      Non, en effet. L’article est un peu abusif sur ce point. Si tu n’allumes pas la lumière intégrée de ta kobo, ce que tu lis n’est visible que par la réflexion de la lumière de la pièce.

      Il est par contre conseillé que cette pièce soit éclairée par un éclairage orangé.

      De plus en plus on nous pousse vers l’abandon des lampes à incandescence pour aller vers le fluocompact ou le led (et au niveau impact écologique c’est clairement pas plus mal) mais ces dernières ont tendances à être parfois un peu plus « bleutées » si on ne choisit pas leur température de couleur avec soin.

  • Vaykadji

    « Bien que l’étude n’a été faite que sur 12 volontaires, sa véracité n’est pas en doute ». Ben… si, en fait, parce que 12 personnes ce n’est pas considéré comme une méthode rigoureusement scientifique.

    Cela dit, ouais, j’imagine que c’est en effet moins bon.

  • Aglev

    Pour la lumière bleue, y’a l’app Twilight ou Night Mode sur le Play Store pour adapter les couleurs et la luminosité de l’écran à des paramètres très étendus, ce qui permet de rendre l’écran moins dérangeant! ;)

    • Dodo

      Twilight est très bien. Sur le pc, j’ai diminué les bleus et augmenté les rouges. Juste avant de dormir, je lis ou je dessine.

  • Mukanda Olomi

    « Bien que l’étude n’a été faite que sur 12 volontaires, sa véracité n’est pas en doute »
    Bien au contraire, vu la taille extrêmement restreinte de l’échantillon choisi, l’étude ne peut avoir de valeur scientifique et DOIT être mise en doute. Pour qu’une telle étude puisse être prise au sérieux il faudrait, a minima, qu’elle ait porté sur 1 millier de sujets…
    Encore un médecin/chercheur victime su syndrome « publish or perish »…

    Sur un tout autre aspect de l’article, il serait bénéfique de se relire : parce que « bien que l’étude n’A porté… » ça pique sévèrement le subjonctif…

    • Samsam

      Un millier de sujet pour une étude aussi basique, sur un seul mécanisme d’action, avec une seule variable dépendante traitée, et un protocole ne nécessitant même pas de groupe contrôle ?? Tu débloques à pleins tubes. 12 sujets c’est effectivement un peu léger mais quelques dizaines de sujets suffisent amplement.

      • Mukanda Olomi

        Dans le contexte que vous décrivez, un millier c’est sûrement trop grand en effet… j’ai inconsciemment exagéré le nombre car je constate que, de plus en plus souvent, les sciences du comportement et, plus généralement, les sciences humaines voire les sciences dites dures, « oublient » une certaine rigueur dans leurs protocoles expérimentaux. Probable qu’en effet, une centaine de sujet pourrait donner une orientation valable, sans toutefois donner une véracité scientifique à celle-ci. Pour cela, il faudrait faire plus d’expériences et obtenir des résultats fortement similaires. Il me semble qu’on en est encore loin.
        Quant à ceci :  » Tu débloques à pleins tubes », Moins de familiarité et plus de courtoisie seraient les bienvenus. Mais c’est internet…

  • Évidemment

    Des crash tests ont montrés que conduire en lisant des SMS pouvait aussi raccourcir la durée de vie des possesseurs de téléphone

  • Tux

    De quoi relancer l’industrie du livre o/.
    C’est les lobbys qui vont être heureux.

  • Flow C.

    Suffit juste de se desintoxiquer de cette merde de smartphone et de le regarder tte les 2s quand vous savez pas quoi faire, et vous vous en passerez tout seul de le regarder dans le lit.

  • Samsam

    Ce serait intéressant de créer des apps pour modifier les couleurs utilisées sur les PC et smartphones (un peu comme il y a des modes daltonien) afin de laisser les leds bleues des pixels RGB toujours éteintes ou très très réduites, et voir si ça change quelque chose.

  • DRK

    Nous tu a petit feu faut pas exagéré..

  • jean-luc Mutabazi

    « La conclusion est sans appel, les lecteurs sur iPad dorment moins facilemen » Normale ils avaient des remords parce qu’ils avaient utilisé un appareil Apple ^^

  • ABH

    « Bien que l’étude n’a été faite que sur 12 volontaires, sa véracité n’est pas en doute ». C’est une phrase que je trouve totalement insensée. Chaque étude doit toujours être mise en doute. Là en l’occurence, même si la méthodologie semble de bonne qualité puisque c’est une étude randomisée en cross-over il y a plusieurs risques de biais :

    – L’étude n’a même pas été faite en simple-aveugle, ce qui augmente les risques de trouver des résultats significatifs. De plus les sujets de l’étude peuvent avoir été victime d’effet nocebo (l’inverse du placebo) vu qu’ils savaient ce qu’il risquait de se produire.

    – L’étude n’a été réalisée que sur 12 sujets, c’est peu pour conclure même avec un cross-over (on échange le groupe contrôle et le groupe test) puisqu’on est obligé d’utiliser la loi de Student pour un groupe de moins de 30 individus. Il y a toujours risque que les résultats soient liés au hasard.

    – 4h dans la pénombre avant le coucher pour le groupe contrôle à lire un livre, c’est plus que la plupart des gens au quotidien. Même si lire sur un écran rétro-éclairé retarde la sécrétion de mélatonine, ce n’est pas dit que dans notre vie de tous les jours ce soit le cas puisqu’avant notre coucher on est souvent exposée à une lumière plus intense ce qui peut, de manière isolée, déjà retarder la sécrétion de mélatonine par la glande pinéale.

    – De même 4h sur un écran rétroéclairé avant le coucher, c’est loin de la moyenne des individus avant le coucher.

    Donc même si l’étude est bien réalisée, on ne peut pas conclure dessus, donc ne le faites pas s’il vous plait, pour vos lecteurs.

    « Cette étude […] nous démontre que lire sur votre e-reader, […] pourrait avoir une incidence sur votre sommeil qui toucherait votre santé si cette pratique est quotidienne. » L’e-reader n’est pas en cause ici, c’est la liseuse rétro-éclairée si je ne m’abuse (Light emitting)

  • Koga18

    Sérieusement, donnez nous de la vrai information quoi. Attendez combien de personnes regardent la télé avant de dormir hein ?

  • Juma Beaudon

    c’est le ipad qui est en cause mdr, pour moi pas de soucis de someil

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook : les commentaires privés vont vous permettre de rester discret !

Le réseau social de Mark Zuckerberg teste actuellement une nouvelle fonctionnalité qui vous permettra de choisir les paramètres de confidentialité à chaque commentaire que vous postez. Grâce à cette nouvelle option, vous choisirez donc qui peut voir les commentaires que vous publiez sur Facebook !

Facebook répond aux accusations d’être le fléau de la société

Facebook répond aux accusations de deux anciens cadres de l’entreprise, qui déclarent regretter avoir participé à la création du réseau social. Selon eux, Facebook est conçu pour agir comme une drogue et influence négativement notre cerveau. Dans un communiqué, la…