Microsoft HoloLens : une fiche technique ridicule pour un casque exceptionnel

Date de dernière mise à jour : le 4 mai 2016 à 15 h 15 min

HoloLens c’est le casque de réalité augmentée de Microsoft, plus précisément c’est un casque à hologramme selon la société. Depuis le premier mai on peut s’offrir une version développeur de ce casque, c’est ce qu’a fait Windows Central et ils ont découvert une fiche technique d’un autre temps.

Le marché des casques de réalité virtuelle est en plein boum avec notamment le casque Oculus Rift ou encore le Vive de HTC. Microsoft ne voulant pas se laisser distancer, a également présenté son casque de réalité virtuelle, mais avec une approche différente. Il est d’ailleurs plus proche de la réalité augmentée, car il projette des « hologrammes » autour de l’utilisateur.

Ce casque a donc un énorme potentiel avec son approche différente des autres, on peut imaginer une projection de notre jeu préféré autour de nous. Microsoft a démontré le pouvoir de son casque avec une présentation d’une téléportation virtuelle lors d’une communication.

Depuis le 1er mai on peut commander un casque HoloLens, cependant il faut avoir un sacré portefeuille pour sortir les 3 000$ que Microsoft réclame. Le site Windows Central s’est donc fait un petit plaisir en se l’offrant et après avoir joué un peu avec, ils ont eu l’idée d’installer AIDA64 Mobile pour savoir ce que le casque renferme sans avoir à l’ouvrir.

Ils ont pu découvrir que le casque se compose d’un SoC Intel Atom x5-Z8100 gravé en 14 nm et composé de quatre coeurs 64-bit cadencés à 1,04 GHz, qui sera bientôt abandonné par Intel. C’est aussi Intel qui fournit le GPU HoloLens Graphics comportant 113 MB de mémoire dédiée et 980 MB de mémoire partagée.

Le tout est soutenu par seulement 2 Go de RAM, c’est peu, mais le système impose aux applications de ne pas utiliser plus de 900 Mb. C’est bien sûr Windows 10 en version 32 bits qui propulse le casque, le système prend 10 GB ce qui laisse 54,09 GB aux applications qui sont d’ailleurs plutôt légères.

Rappelons que ce casque est entièrement autonome, aucun branchement n’est nécessaire, car il a une batterie de 16,5 Wh, lui conférant une autonomie de 2 heures. Au final avec des composants classiques Microsoft a réussi à faire un casque exceptionnel.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Mr Patator

    « Au final avec des composants classiques Microsoft a réussi à faire un casque exceptionnel »

    Euhhh vous avez vu la taille en timbre post de la dalle transparente sur laquelle sont projetées les images ? C’est juste du foutage de gueule par rapport aux super vidéos de présentation. C’est complètement bidon.

  • fisher01 – Sébastien

    « il projette des « hologrammes » autour de l’utilisateur. »

    Non, désolé. Les « hologrammes » sont affichés uniquement dans le champs de vision de l’utilisateur quand il porte le casque.

    • Nailek

      D’ailleurs c’est plus un petit rectangle où ils sont affichés, c’est même pas la vision complète.
      Comme l’a dit un testeur, prennez une feuille A4 dans votre main, tendez votre bras devant vous, et voilà la surface où l’affichage aura lieu.
      Rien autour.

      Ce qui casse complètement l’immersion.

  • TecknoPlay

    Il faudrait peut être rappeler que ce n’est que le kit dev et que pour le moment le casque est surtout dédié a un usage pro. La version final sera suremet moins cher et n’offrira pas les meme caracteristique (taille de la zone d’affichage, puissance, …)