Malware : une infographie alarmante présente les pires menaces du web en 2017

Une infographie représentant les pires menaces du web en 2017 vient d’être publiée, un constat des pires choses qui peuvent arriver à un internaute imprudent. On se rend compte que les techniques utilisées par les pirates sont nombreuses et dépendent principalement de ce que ces derniers recherchent. Voyons en détail ce que nous explique l’infographie présentant les différents malware à la mode.

pire malware 2017

Les menaces sur le web sont de plus en plus nombreuses et nous le voyons de façon récurrente concernant l’actualité autour d’Android, comme le malware Sockbot qui a infesté jusqu’à 2,6 millions de smartphones en passant par le Play Store. Une infographie publiée par Avira donne quelques chiffres intéressants sur les menaces en ligne les plus dangereuses de l’année 2017. Le constat dressé par l’éditeur qui propose des antivirus est quelque peu effroyable.

Une infographie des pires menaces du web en 2017 dresse un constat alarmant

Comme le souligne Avira, cette infographie représente les menaces identifiées entre janvier à août 2017. On retrouve 4 grandes catégories comme les chevaux de Troie, 788 761 300 détections, qui sont la plupart du temps des rançongiciels chiffrant les données du disque dur et demande à la victime de payer une certaine somme pour pouvoir à nouveau retrouver ses données. Les kits d’exploitations, 222 860 100 détections, utilisent les vulnérabilités de nos logiciels obsolètes pour en exploiter les failles. Les PUA qui sont des applications non désirées par les internautes sèment la zizanie dans les navigateurs internet et peuvent fortement gêner le surf sur le web. Enfin, nous avons les sites d’hameçonnage, 131 319 600 détections, qui imitent les sites web que nous avons l’habitude de visiter pour voler nos données personnelles ou bancaires.

L’infographie a de quoi donner des sueurs froides puisque les menaces sur internet sont encore très nombreuses. Pour se protéger, l’éditeur conseille aux internautes d’utiliser un antivirus. Cela nous rappellera également d’être prudents sur le web et de ne pas installer n’importe quelle application sur notre ordinateur ou nos smartphones. Les pirates rivalisent d’ingéniosité, on a pu le constater sur le Play Store avec les copies de WhatsApp qui ont pullulé. Les scandales à répétition sont monnaie courante et cela ne concerne pas uniquement la navigation sur le web à proprement parlé puisque KRAK la faille du protocole WPA2, est encore une menace bien différente. Pendant longtemps de nombreux réseaux Wi-Fi resteront vulnérables aux attaques.

pire malware 2017
Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !