Google veut faire reculer la mort

Maj. le 3 novembre 2017 à 2 h 27 min

Dans les bâtiments de Google X, le laboratoire de recherche et développement ultra-secret du groupe, une équipe s’affaire au projet « Baseline Study ». Leur but? Trouver le moyen de détecter en nous toutes les maladies avant même l’apparition des premiers symptômes. Et ainsi faire reculer la mortalité, partout dans le monde.

Google mort

Pour arriver à ses fins, Google a annoncé qu’il allait collecter un maximum de données sur des milliers de volontaires en parfaite santé, dans le but de dresser le portrait-robot de l’être humain en parfaite santé. Le laboratoire Google X aurait déjà constitué une équipe de 70 à 100 experts dans diverses disciplines autour de la biologie et de la santé.

Ce que veut Google, c’est définir en collectant des milliers de paramètres sur des humains en parfaite santé un « masque », permettant par contraste de savoir si une personne est en train de développer des maladies ou non. Enormément de facteurs seront pris en compte: ADN, analyses détaillées de sang et d’urine, rythme cardiaque, poids, taille, style de vie… etc. Selon le Wall Street Journal, de tout nouveaux outils de diagnostic seront utilisés pour l’occasion.

Ces données seront compilées, puis croisées via un algorithme « secret ». Google en tirera des « bio-marqueurs », enfouis dans l’information. L’espoir du groupe californien, c’est que ces marqueurs puissent être utilisés le plus précocement possible pour détecter les maladies beaucoup plus tôt.

Google ne s’est pas donné de limite. En fait, dès que les chercheurs auront identifiés l’un de ces bio-marqueurs, pour une affection donnée, ils pourront très facilement proposer aux médecins de les détecter – les personnes qui en seront dépourvues pourront être alors invitées à changer leurs habitudes, ou entrer dans un parcours de soins préventifs.

Pour l’heure, seuls 170 volontaires vont voir leurs données médicales scrutées par Google. Mais à terme, selon l’entreprise, ils seront des milliers. Bien sûr, ce n’est pas la première fois que des données sont extrapolées pour prédire des affections ou des épidémies – mais c’est la première fois que la perspective de le réaliser à une telle échelle se dessine. Bien utilisé, le Big Data peut faire reculer la mort – et on sait que Google est très très bon avec le Big Data…

Via

 

Réagissez à cet article !
  • val

    Enfin un projet qui a l’air un philanthrope à moins que Google vende nos infos aux laboratoires pharmaceutiques;)

    • Tant que ça aide la science d’avoir ces infos, je pense que c’est bien, même si Google se fait de l’argent sur notre peau (cas de la dire). Après c’est mon avis et je sais qu’il est loin d’être partagé avec tout le monde :)

      • iCe

        … Naïf …

  • Jean Poopyx

    C’est du n’importe quoi, plus ont est vieux plus ont souffre. Laisser nous mourir .

    • Guillaume

      Heureusement qu’on n’a pas écouté ceux qui disaient comme toi a la renaissance pour critiquer les progres de la médecine, sinon on mourrait toujours a 40-50 ans aujourd’hui.

      • Jean Poopyx

        Ahahahahahhahaha C’était pour rire ! Je me suis pisser dessus en lisans vos coms ! Comme si c’était vrai ! Ahahahah

        • Guillaume

          pissé*

    • joe2x

      Correction : laissez moi mourrir.

      Cela permettra de moins souffrir.
      On veillit pas à la même vitesse.

      Certains à 50 ans, ils se sentent lessivé alors que d’autres jeunes de 75 ans font pleins de choses (voyages, tour des iles en bateaux, balades en montagnes, ..)
      Je connais ces 2 types d’individus, et le 2ème est incroyable et je ne pense pas que cela leur plairait si tu leur disait cela.

  • quest

    Rien de surprenant : le but fondamentale de Google c’est le transhumanise, le reste (moteur de recherche, analytics, livres …) ce sont juste des moyens pour atteindre ce but là.

    • Guillaume

      Euh bof, leur but ultime, comme toute société, c’est de faire de la thune, ils identifient les marchés porteurs et d’avenir et les investissent en adaptant leur technologie.

      • xTremepower

        et ? ils te font du mal avec ?

        • Guillaume

          Euh non pourquoi? Je suis un gros fan de Google, en fait.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?