Google : une simple erreur provoque une panne massive d’internet

Vendredi dernier, une simple erreur de configuration commise par Google a provoqué une panne d’internet massive qui a touché la moitié du Japon. Une anecdote qui reflète la responsabilité qui pèse sur la firme de Mountain View.

google panne internet

Pour une entreprise de l’envergure de Google, la moindre erreur peut avoir des conséquences désastreuses. La semaine dernière, le Japon en a fait les frais. Vendredi midi, Google a accidentellement saboté un Border Gateway Protocol (BGP), à cause de paquets vérolés envoyés à l’opérateur Verizon.

Les conséquences de ce reroutage réseau raté ne se sont pas fait attendre, et près de la moitié du pays a brutalement perdu l’accès à internet. De nombreux utilisateurs des fournisseurs d’accès internet NTT Communications et KDDI Corp n’ont pas été en mesure de se connecter à internet, ou ont été confrontés à des vitesses de navigation extrêmement lentes.

Google a reconnu son erreur, mais précise avoir modifié les informations erronées après seulement huit minutes. Malgré cette réactivité, la panne d’internet s’est prolongée pendant plusieurs heures. Le porte-parole de la firme Asahi Shimbun, s’excuse pour les désagréments et l’anxiété provoqués.

Google : une erreur corrigée en 10 minutes cause une panne de plusieurs heures

Face à cette panne massive, le Ministère des Affaires Internes et de la Communication a même ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de l’incident. Selon les conclusions de cette enquête, en envoyant des paquets vérolés à Verizon, qui a récemment dépassé le Gigabit en 4G, Google est accidentellement devenu un fournisseur de transition pour Jastel.

L’opérateur a tenté d’envoyer le trafic pour ce réseau par le biais de Google. Or, Google ne propose pas de services de transition. De fait, le trafic de réseaux tiers ne doit jamais passer par son système, sous peine de provoquer de telles conséquences.

Cette simple erreur de configuration, pouvant sommes toutes être commise assez facilement, a provoqué une panne à l’échelle du Japon. Cette anecdote traduit bien la lourde responsabilité qui pèse sur les épaules de Google.

Heureusement, l’incident n’a pas provoqué d’urgences majeures. Les principaux désagréments causés ont été subis par l’East Japan Railway Company, les clients des banques Resona Bank, Saitama Resona Bank et Kiniki Osana Bank, ainsi que des joueurs de 3DS, de Wii U et de la console à succès Nintendo Switch.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !