Google se transforme et devient Alphabet

La firme de Mountain View que l’on ne devrait plus avoir à  présenter va subir quelques modifications majeures ces prochains temps, rien qui ne devrait perturber votre quotidien cela dit. Google, structure indépendante, rejoint un conglomérat d’entreprises baptisé Alphabet Inc. Qu’est-ce que cela implique ?

Google Alphabet Inc. restructuration

Fondée en 1998 par Sergeï Brin et Larry Page, Google n’est pas une entreprise comme les autres et n’entend pas le devenir. Elle devient donc officiellement rattachée à la nouvelle holding Alphabet Inc., mais restera tout de même référencée sous l’appellation « GOOG » (ou « GOOGL ») en bourse, histoire que vous ne perdiez pas le fil.

Une restructuration interne s’implique également ainsi, Larry Page et Sergeï Brin passent respectivement CEO et président d’Alphabet et Sundar Pichai quant à lui est promu directeur général de Google. Maintenant, pourquoi « Alphabet » ? Tout simplement parce que l’alphabet est la base du langage, et le langage est la base de Google qui se nourrit de nos mots. Alphabet comprend aussi un jeu de mot entre Alpha et Bet ou « pari » en anglais. Un pari sur l’avenir, sur la nouveauté.

Alphabet Inc. supervisera Google ainsi que d’autres entités initialement issues de Google telles que Nest (thermostats intelligents), Ventures & Capital (investissements) mais également Google X Lab, centre secret de recherche basé sur la robotique et l’intelligence artificielle. Ce laboratoire englobe notamment Calico, société transhumaniste cherchant à défier la vieillesse et la maladie de part son projet « Tuer la mort ».

Pourquoi une telle restructuration ?

Cette restructuration permettra une plus grande souplesse dans la gestion ainsi qu’un renouveau général. Le fait que les pôles affiliés à Google démarrent leurs existences indépendamment sous l’égide plus générale d’Alphabet permettra à chacun de se recentrer sur ses projets sans influencer le but premier de Google, la collecte d’informations et de données. Celui-ci conservera tout de même YouTube, Maps, Play Store, Android et consorts.

Larry Page et Sergei Brin pourront, du haut de la vigie Alphabet Inc., gagner en autonomie, ce qui leur permettra d’initier de nouveaux projets. Si Google avait engrangé 65 milliards de dollars en bourse le mois dernier, la nouvelle directrice financière Ruth Porat a imposé une politique d’austérité afin de limiter les dépenses dans les projets innovants aux issues incertaines. Ce déploiement permettra de répartir et surveiller les dépenses plus facilement.

Larry Page quote G is For Google

Cette stratégie arrive également à point nommé alors que Google est en plein différends avec certains gouvernements lui reprochant de ne pas être assez transparent au niveau de son traitement des données et cherchant à limiter son expansion.

Google a récemment répondu non à la CNIL au sujet du déréférencement, arguant qu’il ne se plierait pas à ce genre d’intimidations liberticides. Disséminer ses différents centres de recherche au lieu de les garder sous un même toit contribuerait à clarifier ses objectifs et renforcer son appui et donc sa stabilité face aux forces extérieures.

Si l’annonce peut surprendre, elle le fait agréablement car depuis sa diffusion, l’action en bourse ne cesse de grimper, le marché semble faire confiance à cette restructuration qui promet de nouveaux efforts et succès dans la gestion des projets du groupe. Noter que l’adresse d’Alphabet est http://abc.xyz. L’Alpha et l’Omega du Web, tout est dit.

En résumé

Voici un petit récapitulatif des pôles restant sous le contrôle de Google et ceux prenant leur indépendance pour plus de contrôle et un meilleur développement :

Google

  • Publicité
  • Recherche
  • YouTube
  • Maps
  • Android

Alphabet

  • Calico
  • Nest
  • Fiber
  • Google Ventures & Capital
  • Google X Lab

via

 

Réagissez à cet article !
  • gooapple

    Ils prennent aussi le nom « alphabet » pour être devant Apple en bourse et dans n’importe quel autre « liste » !!!!

    • De Almeida Patrick

      aucun rapport « Elle devient donc officiellement rattachée à la nouvelle holding
      Alphabet Inc., mais restera tout de même référencée sous l’appellation «
      GOOG » (ou « GOOGL ») en bourse, histoire que vous ne perdiez pas le
      fil. » c’est marquer dans l’article

  • Maxime Vlt

    GG wp

  • Breck

    Comment s’approprier un terme générique. C’est de la même veine que « Les Républicains » de Sarko & Co.

  • « Google est en plein différenDs » et non « différents »

  • Bag air

    Connaissant tous la santé financière de la branche androïde, c’était malheureusement prévisible….

    • Nemesis

      Elle se porte extrêmement bien, petit analyste de mes deux :)

  • jean-luc Mutabazi

    Alphabet c’est tout ce que pas grand monde ne connait de ce que je vos ^^

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?