Galaxy Note 7 : son design symétrique serait le vrai responsable des explosions

Si Samsung n’est jamais parvenu à déterminer pourquoi son Galaxy Note 7 explosait à tour de bras, l’obligeant à le retirer de la vente et à le déclarer officiellement mort, une nouvelle enquête laisse désormais entendre que la batterie ne serait pas totalement en cause. Le défaut de conception pourrait, en effet, être lié à son design symétrique et réunirait en fait plusieurs facteurs.

galaxy note 7 design explose

Composé de verre et de métal, le Galaxy Note 7 emploie de l’aluminium 7000 1,3 plus solide et 1,2 plus résistant aux rayures que celui du S7. Afin de laisser de l’espace pour le stylet S Pen, la société a employé un procédé de thermoformage 3D assez rare. C’est lui qui donne à la phablette un aspect aussi symétrique. En plus d’être symétrique, il est également très étroit.

galaxy note 7 design

Lors du premier rappel du Galaxy Note 7, une fuite de documents provenant de l’agence coréenne de protection des consommateurs avait révélé que les batteries conçues par SDI étaient un peu trop grandes pour l’espace qui leur était alloué au sein du téléphone. Les plaques d’isolation séparant l’anode et la cathode se trouvaient donc trop près des arêtes, raison pour laquelle les deux parvenaient à se toucher à la moindre pression entraînant alors une explosion.

Si séparément, ces deux éléments ne peuvent expliquer pourquoi le Galaxy Note 7 explose, une fois réunis, ils pourraient bien en être la cause. Comme on le constate assez bien sur l’image postée plus haut, la courbe du téléphone est la plus raide qu’on puisse retrouver sur les derniers smartphones de la marque. Il n’est donc pas impossible qu’elle soit responsable de la pression exercée sur les plaques d’isolation de la batterie.

Celles-ci se trouvent aux extrémités, ainsi, une fois que le téléphone, qui de surcroît, est étanche, se retrouve scellé, il n’est pas impossible que la pression exercée soit tout simplement trop forte pour la batterie.

galaxy note 7 batteries

Ça pourrait expliquer en partie pourquoi les modèles de remplacement ont eux aussi explosé. Bien qu’il semble évident que les batteries de remplacements conçues par ATL n’étaient pas conçues à l’identique de celles de SDI et n’arboraient pas les mêmes dimensions, il reste envisageable que Samsung ait tout simplement mal calculé son coup. Une erreur qui lui aura tout de même coûté cher.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Galaxy S10 : un prototype promet un futur champion du borderless

Le Galaxy S10, futur champion du borderless ? Une photo d’un prototype du smartphone a été partagée par le leaker Ice Universe, spécialisé dans les fuites relatives aux smartphones Samsung. Le prochain modèle de la série S pourrait embarquer un…