Facebook : elle attaque ses parents pour avoir posté des photos d’elle enfant

Maj. le 2 février 2017 à 18 h 04 min

Quel jeune parent n’a jamais posté des photos de son enfant sur Facebook ? La plupart du temps, c’est sans conséquence à part lorsque l’enfant en question, une adolescente tout juste majeure, décide de traîner ses parents en justice pour « violation de la vie privée » comme c’est actuellement en train de se passer en Autriche.

enfant facebook

C’est une affaire des plus cocasses qui se déroule actuellement devant la justice autrichienne. Alors que ses parents avaient pour habitude de poster des photos d’elle sur Facebook lorsqu’elle était enfant, une jeune autrichienne âgée de 18 ans dont l’identité n’a pas été dévoilée en raison de la nature de l’affaire a décidé d’intenter un procès à ses parents pour faire valoir son droit au respect de la vie privée :

« Ils ne connaissent ni la honte, ni les limites (…) Ils ne se soucient pas que je sois assise sur les toilettes ou allongée nue dans mon lit. Chaque instant a été photographié et rendu public »

Au départ, la jeune fille avait simplement demandé à ses parents de retirer les 500 photos d’elle postées sur le réseau social. Devant leur refus, elle a décidé de porter l’affaire en justice dès qu’elle a eu 18 ans, insistant sur le fait que des photos d’elles à caractère intime avaient été partagées avec environ 700 amis Facebook.

« J’en ai assez que mes parents ne me prennent pas au sérieux »

De son côté, le père insiste sur le fait que les photos en question lui appartiennent puisque c’est lui qui les a prises. Le procès s’ouvrira en novembre et l’avocat de la jeune fille, Michael Rami, pense qu’elle a de fortes chances de gagner. Il a également confié qu’il demanderait une compensation financière et une ordonnance de la cour pour que les photos soient retirées du réseau social.

Notez qu’en France, la loi est encore plus stricte. Toute personne affichant des photos d’une autre personne sur le réseau social, y compris ses propres enfants risque une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros. En outre, les autorités ont également mis en garde les parents précisant que le fait d’afficher des photos intimes de leurs enfants est susceptible de leur causer des dommages psychologiques durables.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !