Exynos : Samsung va vendre ses SoC à ZTE et à d’autres concurrents

Les SoC Exynos fabriqués par Samsung sont en passe de concurrencer frontalement les Snapdragon, Mediatek et autres Kirin. Une source rapporte que Samsung souhaiterait en effet que davantage de concurrents choisissent ses SoC. C’est par exemple le cas de ZTE qui est interdit d’échange avec les entreprises américaines. On trouve déjà quelques rares exemples de smartphones concurrents embarquant un Exynos. Conséquence : si cela se confirme, certains fondeurs, particulièrement MediaTek, pourraient particulièrement souffrir de cette expansion de Samsung Semiconductor & Telecommunications. 

samsung wafer exynos

Les Snapdragon, MTK et autres Kirin risquent de subir les ambitions d’un très gros joueur dans le domaine des semi-conducteurs. Samsung serait sur le point d’appuyer sur l’accélérateur pour populariser la plateforne Exynos auprès de constructeurs de smartphones concurrents. À l’heure actuelle on trouve déjà quelques rares smartphones tiers équipés d’un SoC Exynos. Il y a par exemple quelques smartphones Meizu, comme le PRO 6 Plus . Or, selon nos confrères américains de Digitimes, Samsung se prépare à l’offensive et cherche à augmenter la popularité de sa plateforme.

Exynos : Samsung veut que ses SoC se retrouvent chez la concurrence, de quoi sauver ZTE ?

La première cible du géant coréen serait les smartphones milieu de gamme. Les Exynos les plus puissants resteraient ainsi réservés comme à l’heure actuelle aux flagship Samsung haut de gamme et dans certains marchés, dont l’Europe : « la source rapporte que Samsung aurait décidé cela pour trouver davantage de débouchés à son entreprise de wafers et augmenter ses parts de marché, en particulier sur le segment du milieu de gamme« , explique Digitimes. Bien sûr l’arrivée d’un si gros joueur a de quoi faire trembler toute l’industrie.

Nos confrères pensent que, forcément, « MediaTek qui se concentre désormais sur ce segment, est le plus susceptible de subir les foudres de cette action agressive de Samsung« . Aujourd’hui, le fondeur coréen est le 4e plus gros fabricant de semi-conducteurs au monde derrière Qualcomm, Apple, et justement MediaTek… qui devra donc sans doute changer de stratégie cette année. Bien sûr ce n’est pas aussi simple : les coûts liés à la conception et à la fabrication de SoC restent très élevés – la construction d’une nouvelle chaine de production peut coûter par exemple jusqu’à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Selon nos confrères de Reuters, Samsung pourrait même fournir des SoC Exynos à la firme chinoise ZTE, récemment interdite d’achat de composants en provenances d’entreprise américaine. Privé des célèbres SoC Snapdragon de Qualcomm, ZTE, qui a renoncé officiellement à vendre des smartphones, pourrait profiter d’un deal avec Samsung. Grâce aux SoC Exynos, ZTE ne serait plus contraint de dire adieu au marché du smartphone.

En plus de cette première porte de sortie, ZTE profite aussi de l’appui de Donald Trump, qui a déclaré son intention de « donner à la grande compagnie de téléphone chinoise, ZTE, un moyen de se remettre rapidement au travail ». Aux dernières nouvelles, la liste des nouveaux partenaires de Samsung sera annoncée dès 2019. Les SoC de Samsung peuvent-ils parvenir à sauver ZTE ? Peuvent-ils remplacer les composants de Qualcomm ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !