Cyberattaque mondiale : des hackers préparent une armée de zombies pour détruire internet

Une cyberattaque mondiale est-elle imminente ? Des hackers sont en train de « zombifier » des millions d’objets connectés mal protégés en vue de créer un puissant botnet selon CheckPoint. Un malware aurait été ainsi retrouvé sur de nombreux appareils protégés par un mot de passe d’usine. Celui-ci est pour le moment en sommeil, mais pourrait être activé à tout moment pour paralyser des cible, voire une partie du réseau internet. 

cyberattaque mondiale

Le spécialiste en sécurité CheckPoint vient de révéler un rapport inquiétant : on y apprend qu’un groupe de hackers est en train de préparer un immense botnet dans le but de « détruire internet ». Ils introduisent pour cela un malware dans des millions d’objets connectés mal protégés par leur mot de passe d’usine. De quoi, à tout moment, diriger des attaques DDoS pour paralyser des points-clé du réseau. Une attaque par déni distribué de service ou DDoS consiste à saturer un point du réseau, en le bombardant de requêtes. C’est un peu le même principe que la queue devant les Apple Store : au final, tout le monde attend, et ne ressort pas forcément du magasin avec un smartphone faut de stocks suffisants.

Cyberattaque mondiale : comment des hackers veulent détruire internet avec des objets zombie

Les premières détections d’objets connectés compromis ont eu lieu cet été : « nous estimons que plus d’un million d’objets connectés ont déjà été scannés dans le monde entier, y compris aux États-Unis, en Australie et partout ailleurs, et ce nombre ne fait qu’augmenter ». Ces objets connectés peuvent être aussi bien des caméras de vidéosurveillance, que des box internet,  TV connectées, ampoules… n’importe quel objet qui se connecte à internet et peut recevoir des mises à jour. Individuellement, ils ne représentent pas un grand danger, mais ensemble ils sont capables de générer un débit très important sur une cible définie.

En 2016 une cyberattaque mondiale lancée depuis un botnet était parvenue à son objectif en paralysant des points clé du réseau. Provoquant des ralentissements voire carrément rendant des pans entiers du web complètement inaccessibles. Les pirates avaient alors réussi à générer un débit record, supérieur à 1 Térabits par seconde. Le malware utilisé par les hackers serait lié à Mirai, le logiciel utilisé lors de cette attaque. Pour l’instant difficile de savoir si vos objets connectés sont ou non infectés. Il est néanmoins conseillé de vérifier que le mot de passe d’usine a été changé, et si ce n’est pas le cas, de réinitialiser les appareils concernés avant de le changer.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : comment ne plus être pisté par Google ?

Vous vous méfiez du pistage sur votre smartphone Android et souhaitez réduire votre dépendance aux services de Google ? Nous allons voir dans ce guide pourquoi des données sont transmises sur les serveurs de Google (et les serveurs de votre…

Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…