L’après Charlie Hebdo : Whatsapp et Snapchat pourraient être bannis !

Maj. le 20 juillet 2018 à 18 h 35 min

Les derniers événements de cette semaine ont été tragiques, de l’attentat à Charlie Hebdo jusqu’aux prises d’otages, c’était du jamais vu. Les réactions ont été diverses après ces attaques, en France nous étions à l’heure du rassemblement avec près de 4 millions de personnes dans les rues dimanche dernier. Le Royaume-Uni, lui, a décidé de passer à la vitesse supérieure en matière de sécurité numérique.

Royaume uni ban applications messageries cryptées

C’est le Premier ministre David Cameron qui a fait une déclaration à ce sujet, celui-ci commence par nous dire :

Dans notre pays, voulons-nous autoriser une façon de communiquer entre les personnes que, même en cas extrême, avec un mandat signé de la main même du Ministre de l’Intérieur, nous ne pouvons pas lire ?

Ce à quoi il répond « Non, nous ne devons pas! » , son positionnement est clair, il veut bannir l’utilisation d’application de messagerie sécurisée. Whatsapp ou encore Snapchat font partie des premières visées, mais c’est un mouvement de fond qui se propage, que ce soit Bleep de BitTorrent ou encore le fameux MegaChat de Kim Dotcom.

Alors que ces derniers mois et années les pratiques d’espionnage ont été critiquées sans cesse, de plus en plus de personnes font tout pour passer outre, le meilleur moyen étant les messageries cryptées. Celles-ci sont prêtes à l’emploi et permettent à n’importe qui de pouvoir communiquer sans avoir de soucis, mais est-ce réellement une bonne chose ?

Royaume uni ban applications messageries cryptées

Ces derniers événements nous ont fait peur, nous nous sommes tous demandé comment une chose pareille a pu arriver en plein milieu de Paris. Si nos gouvernements n’ont pas les moyens de pouvoir observer les agissements des présumés terroristes, comment peuvent-ils agir efficacement pour empêcher de futures attaques ?

C’est le dilemme du moment, nous sommes partagés entre notre désir de sécurité et notre désir de liberté ainsi que la protection de nos données personnelles. En cas de réélection, David Cameron prend clairement le cap de la première option, mais bannir ces applications ne sera pas chose facile.

Même si le Royaume-Uni change ses lois et bannit les applications du genre des stores des différents OS, il y aura toujours moyen pour qui le veut d’obtenir ces applications. Est-ce pour vous la meilleure solution ? La surveillance a déjà augmenté au France et des personnes ont été arrêtées pour apologie au terrorisme sur les réseaux sociaux.

Retrouvez toutes nos dernières vidéos sur notre chaîne YouTube Phonandroid TV.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !