Android : les DRM débarquent dans les applications APK

Android fait doucement entrer les DRM dans les applications APK. Google vient, comme il l’avait annoncé fin 2018 d’ajouter une petite quantité de métadonnées à ses packages d’application pour vérifier que celle-ci a bien été installée depuis le Store. Le but n’est néanmoins pas d’interdire l’installation d’application hors du Store, mais plutôt de repérer les applications installées sur le smartphone pour permettre leur mise à jour via le magasin d’applications. 

google play

Chose promise, chose due : comme Google l’avait annoncé fin 2017, une petite quantité de métadonnées vient s’ajouter aux applications téléchargées depuis le Google Play Store. Ces données s’immiscent dans les APK lorsque le développeur signe son application. On ne peut pas, a priori, installer une application qui n’a pas été signée si celle-ci respecte le dernier schéma de signature des application. Cette signature est en effet comparée à une base de données. Ce qui permet de parler de sortes de DRM, pour Digital Rights Management, les mêmes qui vous empêchent par exemple de lire un fichier audio acheté par un tiers.

Des DRM s’immiscent dans les applications Android

Google fait cependant tout pour éviter de parler de DRM, et une fois n’est pas coutume, on peut tout à fait lui donner raison, pour l’instant. Il s’agit en effet d’introduire « une petite quantité de métadonnées de sécurité dans les APK pour vérifier que l’APK a été distribuée par Google Play ». La mesure vise en priorité à faire en sorte que les applications du Google Store soient mises à jour, même si elles n’ont pas été installées depuis le Google Store. Une des raisons officielles est ainsi d’aider « les développeurs à atteindre une plus grosse audience, en particulier dans les pays où le partage d’applications de pair à pair est commun à cause de forfaits data coûteux et de connectivité limitée ».

Pour l’heure, Google communique néanmoins plus en direction des développeurs que des utilisateurs finaux ce qui semble paradoxal lorsque l’on présente un tel changement comme un progrès pour les seconds. Plusieurs sources notent d’ailleurs que si pour le moment Google ne verrouille pas, par ces métadonnées, les applications, rien ne l’empêchera de le faire à l’avenir… Que pensez-vous de cette évolution ? Android peut-il devenir aussi fermé qu’iOS ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Shazam : Apple va supprimer les publicités de l’application iOS et Android

Désormais propriétaire de Shazam, Apple a annoncé son intention de supprimer toutes les publicités des applications iOS et Android. Bien décidée à faire évoluer le modèle économique de l’application, la firme de Cupertino pourrait-elle bientôt se servir de Shazam pour promouvoir…

Les meilleurs claviers alternatifs pour Android

Une des forces d’Android est la possibilité de changer son clavier. Nous vous livrons notre top des claviers alternatifs afin de profiter d’un maximum de fonctionnalités et personnaliser votre expérience de frappe sur smartphone et tablette.