25% d’entre vous n’utilisent plus leur smartphone pour téléphoner

Non un téléphone n’est pas fait pour téléphoner. Enfin pas pour tout le monde. Ainsi, 25% d’entre vous n’utilise plus son smartphone pour téléphoner. Aujourd’hui, ce sont les applications qui permettent de garder le contact.

Il est fini le temps des téléphones qui servent à téléphoner. Aujourd’hui nos ordinateurs de poche nous permettent de multiplier les usages. Evolution oblige, la fonction téléphone du smartphone tend à ne plus séduire les utilisateurs des pays développés.

Les conversations téléphoniques avec la famille ou les amis ont été largement remplacées par les réseaux sociaux. Une application peut remplacer tous les appels que nous aurions passés auparavant, que ce soit pour commander un repas, appeler un taxi, prendre un rendez-vous ou faire un virement bancaire. – Craig Wigginton, directeur Télécoms dans la branche américaine du cabinet de conseil Deloitte –

25% d’utilisateurs qui ne téléphonent plus, c’est presque logique. Certains pourraient même se dire que c’est peu finalement. Car comme le souligne Craig Wigginton, nos smartphones nous permettent aujourd’hui d’effectuer des tâches beaucoup plus rapidement qu’en passant un appel grâce aux applications.

Auparavant pour commander une pizza il fallait passer un appel, idem pour le taxi, prendre des nouvelles de Tata Suzanne, connaître des horaires d’ouverture de tel ou tel site, connaître les séances de cinéma etc. etc. Aujourd’hui les applications nous permettent de tout faire. Le fameux « il y a une application pour tout » dit vrai. A tel point que notre téléphone n’est plus un téléphone.

Le paradoxe : il y a de plus en plus d’accros

Alors que l’on téléphone moins et que les applications nous font gagner un temps considérable, beaucoup d’utilisateurs deviennent de plus en plus dépendants de leur smartphone. Selon le cabinet Deloitte, 40% des utilisateurs vérifient leur smartphone dans les cinq minutes qui suivent leur réveil. C’est énorme.

Cela signifie que consulter son smartphone avant d’aller boire son café, prendre sa douche ou enlacer son ou sa chère et tendre est tout ce qu’il y a de plus normal. Et c’est le même schéma à l’heure du coucher pour un tiers des utilisateurs.

C’est un paradoxe incroyable. Finalement les smartphones et les applications qui les accompagnent sont censés nous faire gagner du temps. Mais notre dépendance nous en fait perdre énormément finalement. Qui aurait imaginé passer un coup de fil cinq minutes après avoir ouvert les yeux le matin ? Difficile à concevoir non ?

Finalement, aujourd’hui, l’appel est considéré comme trop intrusif. On préfère envoyer un SMS ou un message sur un service comme WhatsApp. Le SMS est plus discret, on s’expose moins que lorsque l’on parle de vive voix.

Par ailleurs le SMS est considéré comme plus rapide ce qui n’est pas forcément vrai. Il n’est pas rare de voir des utilisateurs envoyer 15 messages pour transmettre une information qu’ils auraient pu transmettre de vive voix en quelques secondes. Mais c’est un autre débat.

En revanche, ce qui est vrai, c’est que le message est moins encombrant. Ainsi, au travail, en réunion, pendant un dîner, les utilisateurs sont plus prompts à communiquer par message que s’ils devaient passer un appel.

L’exemple type : il n’est pas rare de voir aujourd’hui à la télévision des hommes politiques, des journalistes ou des personnalités s’exprimer avec leur smartphone posé juste devant eux. Ces mêmes personnalités n’hésitent pas non plus face caméra à envoyer des SMS pendant l’émission, sans problème. Vous imaginez un journaliste ou un chroniqueur passer un appel en pleine émission ?

Dans tous les cas de figure, la fonction téléphoner du smartphone tend à avoir de moins en moins de succès auprès des utilisateurs. Mais elle a encore de beaux jours devant elle. Pour certains, la communication vocale est plus intime, plus agréable, plus vraie que tout autre moyen de communication. La voix, ça transmet les émotions et évite les mauvaises interprétations. Et ça aucune application ne peut le remplacer.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    Le truc miracle c’est qu’avec les SMS, messageries et autres applis, les employeurs ont trouvé le moyen d’utiliser un smartphone personnel à des fins professionnelles, et ce sans avoir la crainte que le contact ne réponde pas au téléphone comme avant. Et avec la confirmation de lecture c’est encore mieux.

    • Flo974

      Et la pipelette tu t’es pris un abonnement commentaire ou comment ça se passe?

      • iAndroid

        C’est gratos !

  • Courgito Alf

    Certes on appelle moins (d’autant que les gens répondent moins…) mais de là à éliminer totalement les appels vocaux ?
    Quant à l’addiction, elle est certes renforcée avec un smartphone mais la seule fonction SMS suffit pour certaines personnes…

    • iAndroid

      L’addiction d’un smartphone c’est aussi que ça rend les gens super speed, faut qu’ils fassent 36000 choses en même temps : jouer à un jeu, en changer, répondre à toute berzingue à un SMS, regarder les news Facebook en défilant les pages à donf, écouter de la musique, etc.
      Moi je pense que les smartphones ont rendu les gens plus agressifs, intolérants et impatients, moins zen quoi.

      • Tony Fiant

        Tu as oublié indifférents à leur environnement et aux autres, parfois, j’ai envie d’arracher des mains les appareils de certains et de faire un crash test avec leurs appareils.
        Schizos en puissance…

        • Courgito Alf

          Deviennent-ils psychotiques parce que leur tél les rend addicts ?
          Ou deviennent-ils addicts parce qu’ils sont psychotiques ?
          Je me pose la question tous les jours

  • Rrally

    J’utilise tout les jours mon smartphone , naviguez internet video .., mais je doit passer 1 ou 2 appel par mois 😂. Je doit en reçevoir 2ou 3 par mois.

  • Tony Fiant

    Logique, la téléphonie n’aura été que le point de départ d’un appareil multi-fonctions que l’on aura tous dans le futur et dont la fonction « appel » ne sera qu’une possibilité parmi une multitude d’autres (santé, musique, photo, vidéo, surf, gps,etc.).
    Je pense que l’on peut commencer à enlever le suffixe « phone » de ces appareils, couteaux suisses technologiques (ils font tout mais jamais de manière haut de gamme)

  • WikiPanda

    Donc… Nous devons alors renommer les smartphone…

  • Xilopix

    Merci Romain de partager les résultats de cette étude ! Les gens passent en effet de plus en plus de temps sur leur smartphone, sur les applications qu’ils ont téléchargé au détriment des fonctions traditionnelles. Après, la voix sera peut-être utilisée différemment, parce que l’on parle de plus en plus des fonctionnalités de recherche vocale et d’assistant personnel…