Windows 10 et 7 : 61% des publicités malveillantes sont conçues pour infecter l’OS de Microsoft

Windows 10 et 7 sont touchés par 61% des publicités malveillantes présentes sur le web. C’est en tout cas ce qu’affirment les experts de Devcon, une entreprise spécialisée en sécurité informatique. Les utilisateurs de ChromeOS sont également particulièrement visés. 

ligne de code et mapmonde

Les chercheurs en sécurité informatique de Devcon publient ce lundi 2 décembre une étude selon laquelle 61% des publicités malveillantes touchent les utilisateurs Windows. Pour aboutir à ce chiffre, les experts ont analysé le nombre de pubs vérolées présentes sur le système d’exploitation de Microsoft entre juillet et novembre 2019. Etonnament, on retrouve sur la seconde marche du podium ChromeOS, l’OS de Google, avec 22,5%. Apple obtient la troisième place avec 10.5%, Linux étant l’OS le plus épargné, avec un score de seulement 0,3 %.

Les systèmes d’exploitation mobiles ne font pas exception. Ici, la marque à la pomme livre une contre-performance puisque c’est iOS qui abrite le plus de publicités malveillantes, avec 3,2%. Il est suivi de près par Android, avec 2,1%. Pour rappel, les publicités malveillantes sont des moyens d’actions faciles à mettre en place pour rediriger les utilisateurs vers des faux sites, ou bien pour les inciter à télécharger des logiciels infectés.

À lire également : Android – un malware invincible infecte 45 000 smartphones

Les récentes arnaques des faux bons d’achats Auchan ou Lidl sont de parfaits exemples. Grâce à cette technique, les hackers peuvent lancer sans difficulté de vastes opérations de phishing afin de s'emparer des données personnels d’un maximum d’utilisateurs. Ces publicités malveillantes vous redirigent parfois vers de faux formulaires, utilisés notamment par les cyberdélinquants pour obtenir des réponses à vos questions de sécurité.

En parallèle de cette étude, les experts de Devcon rappellent les réflexes à adopter pour minimiser les risques d’être ciblé par des publicités vérolées :

  • Utilisez un antivirus et vérifiez qu’il soit bien à jour
  • Ne vous laissez pas attirer par des publicités clickbait, ou appât à clique. Ce sont tout simplement des publicités conçues pour vous inciter à cliquer au maximum, notamment grâce à des offres exceptionnelles par exemple
  • Nettoyez votre cache
  • Utilisez des moteurs de recherche sécurisés
  • Ne jamais utiliser utiliser la fonction Enregistrez le mot de passe de votre moteur de recherche
  • Ne pas hésitez à signaler une publicité qui vous paraît suspecte au site hébergeur

À travers une étude similaire, les chercheurs de Microsoft et Cisco Talos ont découvert une cyberattaque d’envergure à l’aide de programmes malveillants. Le malware en question s’appelait Nodersok et pouvait se cacher dans les publicités pour infecter les PC et les transformer en proxy. Les pirates étaient ensuite libres de lancer des attaques informatiques.

Source : CISO MAG

graphique de l'étude de devcon
Crédits : Devcon



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Votre smartphone peut prendre feu à cause de ce simple malware !

Les chercheurs en sécurité de Tencent ont découvert qu’il était possible de mettre le feu, à distance, à un smartphone. Ils ont pour cela conçu un malware, BadPower, qui s’attaque aux chargeurs rapides – qui servent alors de fusible d’allumage……

Fraude à la carte bancaire : le skimming débarque sur le web

La fraude à la carte bancaire évolue. Selon nos confrères du site Ubergizmo, des hackers ont trouvé le moyen d’adapter le skimming, cette technique qui consiste à pirater une carte bleue une fois insérée dans un DAB, pour le web….

Zoom va chiffrer de bout en bout les visioconférences gratuites

Zoom change d’avis ! Finalement, le service d’appels vidéo va chiffrer de bout en bout les visioconférences de tous les utilisateurs, y compris celles des usagers gratuits. Dès le mois de juillet 2020, l’option sera accessible à tous les internautes en version…

Huawei : Boris Johnson voudrait bannir le constructeur du Royaume-Uni

Huawei pourrait se voir bouté hors d’Angleterre. En effet, Boris Johnson, le premier ministre britannique, envisagerait d’interdire la société chinoise de participer à la mise en place des réseaux 5G. La Grande Bretagne se rangerait ainsi du côté des Etats-Unis….