Une vaste arnaque de cryptomonnaie cible les nouveaux investisseurs

 

Une arnaque élaborée, mise en avant par des milliers de sites web et des comptes piratés sur les réseaux sociaux, promet un investissement sûr à base de cryptomonnaie. Mais les victimes ne revoient jamais leur argent.

bitcoin arnaque

Des chercheurs en cybersécurité de la société Group-IB ont repéré une importante campagne d'arnaque à la cryptomonnaie, qui sévit notamment en Europe. Plus de 11 000 faux sites ont été créés pour mener à bien l'opération.

La plateforme en question attire les investisseurs avec de fausses promesses de gains et de rentabilité. Elle leur fait croire qu'elle s'occupe de faire fructifier leur argent grâce aux cryptomonnaies, sans qu'eux-mêmes aient besoin d'effectuer une quelconque manipulation ou de s'intéresser au marché.

Quand les victimes de l'arnaque effectuent un dépôt, elles peuvent suivre depuis un tableau de bord l'évolution de leur investissement. Sauf que les chiffres sont bidonnés et vont souvent présenter des gains importants et rapides pour encourager les investisseurs à miser plus. La somme minimale à investir pour “bénéficer” du service est de 250 euros.

À lire aussi : Bitcoin – qu'est-ce que c'est, comment investir et gagner de l'argent

Des publicités et des comptes sociaux piratés pour la promotion de l'arnaque

L'arnaque se révèle quand l'utilisateur souhaite retirer son argent. L'opération est impossible et l'investissement est perdu, volé par les propriétaires des plateformes. Pire, est demandé un dernier dépôt pour débloquer le retrait des fonds afin d'essayer de soustraire encore plus d'argent aux victimes.

De nombreux moyens promotionnels sont mis en œuvre pour mettre en avant cette arnaque auprès des internautes, notamment par l'intermédiaire de publicités sur des sites frauduleux et via des comptes volés sur les réseaux sociaux. Fréquemment, l'image de célébrités est exploitée dans le but de gagner la confiance des victimes.

À lire aussi : plusieurs plateformes de cryptomonnaies risquent de manquer d'argent

Après avoir cliqué sur la publicité, volontairement ou par inadvertance, une série de redirections amène vers la plateforme pirate, où un “agent de service client” contacte immédiatement l'utilisateur pour lui expliquer le système, la procédure à suivre et le convaincre d'investir.

À ce jour, plus de 5 000 sites menant vers cette arnaque sont toujours actifs. Les victimes sont des résidents européens, principalement au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Portugal, en Pologne, en Norvège, en Suède et en République tchèque.

Source : Group-IB



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !