Samba dévoile une faille monstrueuse qui met en danger votre réseau local

 

Samba, le protocole de transfert de données entre Windows les systèmes d’exploitation Unix est victime d’une immense faille de sécurité. Celle-ci permet aux pirates d’exécuter du code malveillant à distance. Pour la corriger, il suffit d’installer la dernière version du logiciel.

reseau
Crédits : Pexels

Vous l’utilisez peut-être sans même le savoir, et pourtant il s’agit d’un des protocoles Windows les plus importants. Samba permet le transfert de données entre les appareils Windows et Unix (comprendre macOS et Linux), afin notamment de partager des imprimantes et des fichiers au sein d’un réseau local. Surtout utile en entreprise, il peut également intervenir à domicile chez les utilisateurs ayant recours à un NAS. C’est pourquoi vous feriez bien de vérifier que votre version est bien à jour.

En effet, la Samba Team a récemment annoncé que son logiciel contient une gigantesque faille de sécurité. Baptisée CVE-2021-44142, celle-ci est un problème de lecture hors limite présent dans le module vfs_fruit qui se déclenche lors de l’ouverture de fichiers. Ce module sert à améliorer la compatibilité entre les appareils Apple et les serveurs AFP de Netatalk. « Le problème dans vfs_fruit existe dans la configuration par défaut du module VFS fruit utilisant fruit:metadata=netatalk ou fruit:resource=file », précise Samba.

Sur le même sujet : Windows 10 — attention, cette faille majeure dans Microsoft Defender permet d’installer des malwares incognito

Installez de toute urgence la dernière version de Samba

Selon Samba, cette vulnérabilité permettrait à des pirates d’exécuter du code malveillant à distance, sans que la victime n’ait besoin d’interagir. « Notez qu’il peut s’agir d’un invité ou d’un utilisateur non authentifié si ces utilisateurs sont autorisés à accéder en écriture aux attributs étendus des fichiers », ajoute Samba, avant de souligner que « si les deux options sont définies sur des paramètres différents des valeurs par défaut, le système n’est pas affecté par le problème de sécurité ».

Sur le même sujet : Les serveurs Apple, Amazon, Twitter et Cloudflare sont touchés par la pire faille de l’histoire d’Internet

La Samba Team conseille donc fortement aux administrateurs réseau d’installer dès que possible les versions 4.13.17, 4.14.12, et 4.15.5, disponibles depuis aujourd’hui. Ces mises à jour colmatent la faille. Une autre solution consiste à supprimer le terme « fruit » dans les lignes « vfs objects » des fichiers de configuration. Toutefois, « la modification des paramètres du module VFS fruit : metadata ou fruit : resource pour utiliser le paramètre non affecté entraîne l’inaccessibilité de toutes les informations stockées et donne l’impression aux clients macOS que les informations sont perdues. »

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !